27/05/2017

LES RICHES ET LES PAUVRES

Carte de pauvreté au Sénégal : Une disparité dans le partage des richesses

bol_niepp.jpg

L’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Asnd), avec l’appui de la Banque mondiale (Bm), a mobilisé des experts pour l’élaboration d’une base de données appelée « cartes de pauvreté ». Les résultats de cette étude, rendus publiques, mercredi, révèlent que la pauvreté tend à augmenter du Nord au Sud, à l’exception de Dakar. Des facteurs tels que le manque d’accès au marché et la connectivité des transports semblent jouer un rôle important dans la dimension spatiale de la pauvreté.
En s’appuyant sur la méthode d’estimation des «petites aires », l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Asnd), avec l’appui de la Banque mondiale (Bm), a mobilisé des experts pour l’élaboration d’une base de données. Cette méthode d’élaboration appelée « cartes de pauvreté » a consisté à se servir des informations détaillées issues d’une enquête de consommation auprès des ménages en les combinant avec celles d’un recensement sur la base d’un logiciel dénommé « Poverty Map » développée par la Banque mondiale.
De ces études, il ressort que la pauvreté tend à augmenter au Sénégal du Nord au Sud à l’exception de Dakar. Des facteurs tels que le manque d’accès au marché et la connectivité des transports semblent jouer un rôle important dans la dimension spatiale de la pauvreté. En effet, il existe une disparité en termes de pauvreté à l’échelle nationale mais également au sein même des régions et des départements. Par exemple, dans la région de Tambacounda, les taux de pauvreté, dans le département, varient de 42,3% à 80%, soit un écart de près de 40 points de pourcentage, selon Babacar Ndir, directeur général adjoint de l’Ansd. A Dakar, bien que le taux de pauvreté de la région soit de 24, 9 %, la pauvreté estimée dans le département de Rufisque est plus importante avec un taux 29,2 % contre 18,8% dans le département de Dakar. La population de la région de Dakar représente le quart de celle du pays avec 13,3 % des pauvres. Selon M. Ndir, les 52 communes de Dakar affichent des différences marquées en termes de bien-être. Les cinq communes les moins pauvres sont Mermoz-Sacré Cœur, Sicap Liberté, Pikine Ouest, Dieuppeul-Derkelé et Golf Sud. Ces localités affichent des taux de pauvreté entre 7,3 et 12 %. Toutefois, la plus grande commune en termes de population, Keur Massar, regorge le plus de pauvres de la région de Dakar.
Avec un taux de pauvreté estimé à 77,5 %, Kolda est la région la plus pauvre du Sénégal. Babacar Ndir explique que la carte de pauvreté est un instrument qui permet d’évaluer les inégalités ainsi que le niveau de bien-être des populations jusque dans les localités les plus reculées. «La précision de ces cartes nous permet de cibler toutes les zones du Sénégal», affirme-t-il. Il souligne, en outre, que la pauvreté est partout présente à travers le pays.
Ces estimations sont issues de l’enquête de pauvreté effectuée en 2011. Les données sorties de ces évaluations ont été imputées au recensement général de la population réalisées en 2013. Ces calculs cumulés donnent une estimation de la pauvreté pour l’année 2015, précise le directeur général adjoint de l’Ansd.
Oumar BA/lesoleil.sn

Commentaires

et l'écart en riches et super riches est encore plus frappant ...

Écrit par : gandet francia | 27/05/2017

Répondre à ce commentaire

quant tu vois des miiliardaires avec leurs 4/4 se pavanais,,devant des talibés,,a chaque coin de rue,,,quant tu vois des logement 10 fois plus cher que en europe,, quant tu vois des millier d'annonce de studio a plus de 50000 la nuit!!! tu peux pas t'ennoner que il y a autant de pauvre,,,et plus de riches,,,,trop riche!!

Écrit par : sami | 27/05/2017

http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/06/07/toujours-plus-de-millionnaires-dans-le-monde_4941353_3234.html

..."En outre, non seulement la crise a épargné les millionnaires, mais ceux-ci se portent toujours mieux et sont surtout de plus en plus nombreux : ils sont 6 % de plus en 2015, selon le BCG. Ces millionnaires détiennent aujourd’hui 47 % de la richesse mondiale privée – une part qui devrait dépasser les 50 % en 2020, estime le cabinet.
Les paradis fiscaux toujours bien portants ! Dans le détail, c’est la fortune des ménages les plus aisés (plus de 100 millions de dollars) qui a le plus progressé en 2015 (+ 10 %), en particulier dans la région Asie-Pacifique (+ 16 %). Le nombre de multimillionnaires a explosé en Inde et en Chine. Mais, sans surprise là aussi, la plus forte concentration de millionnaires est toujours enregistrée… au Liechtenstein et en Suisse."...
Je confirme qu'au Sénégal, la pauvreté est partout, à chaque coin de rue... Seul objectif de certains pères de famille : assurer au moins un vrai repas par jour à la smala... car ici plus on est pauvre, plus on a d'enfants. Le vrai problème, c'est que la pauvreté se répand à la vitesse grand V partout dans le monde, même dans les pays dits riches... Il y a là un vrai problème, auquel Messieurs et Mesdames les politiques devraient bien s'efforcer de chercher des solutions, à condition que ce soit vraiment eux qui gouvernent ! J'aurais plutôt tendance à croire que c'est la Finance et les Banques qui ont la mainmise sur le monde actuel...

Écrit par : Xx | 28/05/2017

Répondre à ce commentaire

Les milliardaires qui se pavanent dans leurs 4x4 rutilants, devants les petits talibés mendiants et loqueteux, à chaque carrefour à Dakar au Sénégal.
C'est comme les 7 chefs d'états les plus riches de la planète qui se pavanent au sommet du G7 en Sicile à quelques kilomètres des débarcadères et des camps des réfugiés migrants.
Les 7 chefs démocratiques serrent la main à l'incontournable Erdogan qui installe sa dictature islamique en Turquie et on invite 5 chefs d'états africains pour faire humanitaire.
Pendant ce temps, immuables, les Grands de la Finance dirigent le Monde, sur la misère de ce même Monde, sans partage.

Le voyage de Trump, est l'exemple parfait de l'hypocrisie de la diplomatie internationale :
Trump a vendu pour des milliers de dollars de contrats d'armes américaines à l'Arabie Saoudite sunnite.
- Armes qui finiront en partie dans les mains des terroristes de Daesh (sunnite) soutenus par l'Arabie saoudite, notre alliée. Chercher l'erreur !
Et Trump a déclaré l'Iran chiite qui se bat contre Daesh comme l'ennemi n° 1, détruisant la situation apaisée de l'ex-Président Obama avec l'Iran.
- Armes qui finiront en sous mains chez les palestiniens de la Bande de Gaza et de Cisjordanie, pour des attentats, hostiles à Israël.
Et Trump a promis des aides à Israël pour se défendre des attaques arabes. Chercher l'erreur !
Puis, Trump est allé au Vatican, faire bénir ses ventes d'armes par le Pape François 1er qui lui a demandé d'oeuvrer pour la paix ? Chercher l'erreur !
Ensuite, Trump s'est pointé à la nouvelle base de l'Otan à Bruxelles en rappelant que l'ennemi n° 1 des occidentaux, est et reste la Russie de Poutine ! Chercher l'Erreur !
On retrouve Trump au sommet du G7 en Sicile cité ci-dessus, où il balaie d'un coup de mains, les accords de la COP 21 de Paris sur le climat. Autre Erreur !
Et Trump rentre aux Etats Unis, fort de ses ventes d'armes pour du travail promis à ses électeurs,
Ces ventes d'armes qui le préserveront de la destitution pour divulgation de secrets militaires aux russes. Chercher l'erreur !
Finalement, une tournée internationale pleine d'erreurs, avec beaucoup de ventes d'arme et des morts innocents à venir.
Les pauvres, les migrants, les réfugiés, les terroristes, les attentats, Daesh, le climat, la planète, le monde... Trump, il s'en fout !
Il a vendu ses armes comme un bon "Gendarme du Monde". il a fait du fric comme un bon "Milliardaire du Monde" sur la souffrance(s) de ce même Monde... Pas le sien !

Écrit par : issa gibb | 28/05/2017

Répondre à ce commentaire

ce Trump est un pauvre type sans education, voir ses comportements les derniers jours conduite inadmissible pour un president d'un etat grand ou petit !!!!

Écrit par : flopaty | 28/05/2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.