31/05/2017

NOUVEAUX POSTES FRONTIERES

Le gouvernement sénégalais renforce ses postes-frontières grâce à l'Union Européenne

Frontiere-Mali-Senegal.jpg

Le gouvernement du Sénégal et l’Union européenne (UE) ont procédé, mercredi 23 mai, à l’inauguration de nouveaux postes frontières à Kidira et Bakel, rapporte un communiqué transmis à l’APS. C'est dans le cadre du projet d'Appui à la gestion des frontières, financé par l'UE que ces constructions ont été exécutées.
« Cette initiative vise à améliorer les capacités des services de l’État tels que la police, la gendarmerie et les douanes, mais aussi les services phytosanitaires et vétérinaires notamment, pour d’une part entraver les passages illicites de trafiquants, terroristes ou autres criminels et d’autre part faciliter les passages licites des riverains des communautés transfrontalières et des commerçants », souligne l’UE. Le but ? Entraver les passages illicites de trafiquants, terroristes ou autres criminels et faciliter les traversées des riverains et des commerçants en utilisant un système de contrôle biométrique.
Cette inauguration intervient quelques mois après celle du nouveau poste-frontière de Dagana (Nord), de l’extension de celui de Diama (Nord) et du réaménagement du poste-frontière de Rosso (Nord). « Au total, précise l’UE, ce sont neuf postes qui seront construits ou rénovés aux frontières avec la Mauritanie et le Mali dans les localités de Podor, Gourel Oumar Ly, Dembankané et Barkewy ».
Doté d’un budget de près de 2 milliards FCFA, le Projet d’appui à la gestion des frontières est mis en œuvre par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), avec le concours d’experts français et espagnols. Il est coordonné par le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique, en partenariat avec la Primature, le ministère des Forces armées, le ministère de l’Economie et des Finances et le ministère de la Santé, ajoute le communiqué.
Pauline Autin/www.lepetitjournal.com/dakar

Écrire un commentaire