10/06/2017

NOUVEAU BAC EN GAMBIE

Ouf de soulagement pour les usagers de la traversée du Fleuve Gambie

14471799-20320050.jpg

Le Gouvernement gambien a procédé, ce jour, à la réception de son nouveau ferry, permettant du coup aux usagers de pouvoir vaquer à leurs occupations, de part et d’autre du Fleuve Gambie.
Cela fait deux mois que la traversée de celui-ci était devenue un vrai casse-tête pour les autorités des deux pays et cela avait motivé l’Etat du Sénégal à conseiller le contournement par la route du Sud, en passant par Tambacounda, Vélingara, Kolda, Sedhiou et enfin Ziguinchor.
Mais la mauvaise qualité de cette route et les nombreux checkpoints installés par les militaires à cause des multiples attaques de groupes isolés et autres coupeurs de route avaient fini de décourager les usagers qui préfèrent de loin risquer les affres que leur faisaient subir les vieux rafiots gambiens que faire aux balles perdues.
Même lorsque l’un des vieux ferrys s’est perdu pendant des heures dans le Fleuve, incitant les marines des deux pays à envoyer une impressionnante armada à la recherche des disparus, les usagers avaient pris d’assaut les pirogues, faisant la navette entre les deux rives.
La réception de nouveau ferry baptisé Kunta Kinteh a été l’occasion pour les populations de ce pays de montrer toute leur gratitude à l’égard des nouvelles autorités.
Dès vendredi, la mise à l’eau du ferry sera lancée par le président Adama Barrow, qui voit, en cette inauguration, une occasion de renouer le dialogue avec les populations qui ont eu à manifester avec violence, ces derniers jours, tant à Farato qu’à Kanilaï. Où on déplore un cas de décès, suite à une manifestation contre la présence des soldats sénégalais qui avait mal tourné.
Actusen.com

Commentaires

tout n'est decidement pas réglé en gambie et surtout dans les zones pro yaya mais ou en est le projet de pont !!!!! c'est ça l'avenir pas un bateau et des pertes de temps considerables

Écrit par : flopaty | 12/06/2017

Répondre à ce commentaire

Et le Président M. Tine d'Amnesty Afrique veut que Yaya Jammeh qui est protégé en Guinée Equatoriale, soit arrêté et jugé en Gambie ???
De quoi, déclencher des manifestations et des insurrections par les pro-Jammeh dans toute la Gambie. Au lieu, de le ramener, ligoté au Tribunal International de La Haye ???
Par contre, les manifestations gambiennes contre la présence des soldats sénégalais, par décision de la CEDEAO pour la prolongation de l'état d'urgence, donne un premier coup de pied (où vous voulez) à la nouvelle amitié sénégalo-gambienne. Vivement des ponts !

Écrit par : issa gibb | 12/06/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire