23/06/2017

LA DETTE SENEGALAISE

La dette du Sénégal estimée à un peu plus de 55% de son PIB

4575581-6851348.jpg

Le Sénégal, moins actif que d’habitude sur le marché financier de l’Uemoa, va solliciter un financement de 45 milliards de francs Cfa dans la dernière ligne droite du deuxième trimestre 2017. Après avoir mobilisé plus de 77 milliards au premier trimestre de l’année en cours, notre pays occupe la troisième place des pays par rapport à la répartition de l’encours de la dette de marché de la zone Uemoa.
Dans le cadre du financement de son déficit budgétaire et pour la réalisation de certains projets, le Sénégal, qui vient d’avoir un eurobond de 1,1 milliard de dollars, soit près de 800 milliards de francs Cfa, sur le marché international, va solliciter encore le marché sous-régional. Selon le bulletin des statistiques du marché des Titres publics de l’agence Umoa-Titres envoyé aux investisseurs, le Sénégal va tenter de décrocher 45 milliards de francs Cfa sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) avant la fin du mois de juin 2017. Pour le 2ème trimestre, étant absent du marché aux mois d’avril et de mai, le Sénégal va rechercher 45 milliards sur le marché financier de l’Uemoa, sur un montant global à décrocher par les Etats estimé à 206 milliards de francs Cfa ce mois de juin courant.
Selon le même document, pour le deuxième trimestre 2017, au total 886,5 milliards de francs Cfa seront à lever sur le marché financier de l’Uemoa par adjudication. 346,5 milliards ont été levés au mois d’avril par les Etats et la Côte d’Ivoire est demeurée le pays le plus actif, avec 4 sollicitations pour un montant global de 205 milliards. Le Sénégal ne s’est pas manifesté sur le marché financier de l’Uemoa pour les mois d’avril et de mai 2017. Au mois de mai, 280 milliards ont été levés par les Etats par adjudication.
Le document de l’agence chargée de gérer le marché financier de la zone ouest-africaine, qui est revenu sur les réalisations du premier trimestre 2017, rappelle que le Sénégal a mobilisé 77,38 milliards de francs Cfa pendant cette période, soit 7,42% des titres sollicités au premier trimestre 2017. Toujours dans ce sens, la Côte d’Ivoire est arrivée en tête pour la mobilisation de fonds dans la zone Uemoa avec 329,4 milliards, soit 31,6% du volume total mobilisé dans la zone Uemoa; le Benin suit avec 229,6 milliards de francs Cfa soit 22,2% du total, le Mali avec 216,4 milliards soit 20,76% du montant global levé au premier trimestre 2017 a été aussi présent.
La dette du Sénégal estimée à un peu plus de 55% de son Pib
Concernant la répartition de l’encours de la dette de marché par émetteur, la Côte d’Ivoire reste le pays qui a le plus sollicité le marché avec 30% des dettes du marché financier ouest-africain ; le Bénin arrive en deuxième position avec 17% des dettes. Notre pays, le Sénégal est à la 3ème place avec 14% de l’encours de la dette de la zone, suivi du Mali avec 13% ; le Niger 7% et la Guinée Bissau 1% seulement sont les deux pays qui ont le moins sollicité le marché financier de l’Uemoa. Le taux d’endettement du Sénégal est estimé par l’agence Umoa-Titres à un peu plus de 55% du Pib. Ce qui fait que même si notre pays s’est beaucoup endetté ces dernières années, il reste en deçà de la barre des 70% du Pib fixé par l’Uemoa.
Ibrahima Diouf/dakarposte.com

Écrire un commentaire