14/07/2017

SAVE DAKAR

SaveDakar, la campagne qui dénonce l’indiscipline et l’incivisme des Sénégalais

DD0B-n4XoAEsQbq.jpg

Lancée il y a un mois par Mandione Laye, #SaveDakar est une campagne digitale qui lutte contre l’incivisme et l’indiscipline des populations de la capitale.
C’est au Sénégal où l’on voit beaucoup d’individus qui manifestent une totale indifférence à l’égard des choses incontournables pour le développement d’un pays.
En conséquence, il est temps que les citoyens s’engagent pour mettre fin au laisser- aller total qui règne dans la ville de Dakar.
Pour réussir un tel pari, il faut nécessairement, une sensibilisation une rééducation des populations surtout ces jeunes qui seront les adultes de demain. Les réseaux sociaux demeurent le meilleur moyen selon le photographe.
“En fait, j’ai su qu’il y avait plus de deux millions de Sénégalais qui utilisent Facebook. Ainsi, je me suis dit voilà un moyen simple et gratuit pour partager mon indignation, pour dénoncer les divers abus notés à Dakar. Un moyen aussi de sensibiliser afin de lutter contre l’occupation illégale de l’espace public, les dépôts d’ordures dans les rues, les surcharges dans les véhicules de transport en commun, etc.”
Depuis le début du mois de juin, Mandione poste des images montrant cet incivisme et cette indiscipline, à travers des comptes Twitter, Facebook et Instagram, intitulés SAVE DAKAR, utilisant en même temps le mot-dièse #SaveDakar.
Ce qui lui a surtout poussé à lancer cette campagne c’est “la Place de l’Indépendance, le cœur de la capitale sénégalaise, la vitrine du pays, un des symboles de la nation qui est devenu le lieu de rassemblement préféré des fous, des sans-abris, des ” boudjoumanes “, des talibés, des mendiants.”
Pour lui c’est inacceptable, incompréhensible et frustrant de voir tout ce qui se passe dans ce lieu situé à moins de 200 m du palais de Macky SALL.
“Et pourtant le prestigieux ministère qui abrite nos diplomates est en face. Cet ancien beau joyau avec son joli jet d’eau est devenu aussi un dépotoir d’ordures et de déchets publics.”
Mandione a peur pour l’avenir de son pays qui n’a plus de civilité, “cette attitude de respect, à la fois à l’égard des autres citoyens mais aussi à l’égard des bâtiments et lieux de l’espace public. Cette reconnaissance mutuelle et tolérante des individus entre eux, au nom du respect de la dignité de la personne humaine, qui permet une plus grande harmonie dans la société. “
Néanmoins, le passionné de la photographie espère qu’il est possible de changer les citoyens de ce pays car “tant qu’il y aura des gens pour dénoncer certains actes, considérons qu’il y a encore de l’espoir. Parce que seule une véritable action citoyenne peut faire réagir les politiques.”, ajoute t- il.
Il souhaite que chacun en fasse son problème et que cela soit un mouvement d’ensemble dans tous les réseaux sociaux afin que cela cesse.
Il rappelle que beaucoup de Sénégalais réclament toujours certains de leurs droits, or, avant cela, ils devraient d’abord s’acquitter de leurs devoirs.
En fait, les autorités étatiques ne font aucune action la- dessus, c’est pourquoi il veut utiliser les réseaux sociaux pour les interpeller, il est temps d’intervenir. Car, c’est une remarque, toutes ces autorités sont présentes sur les réseaux sociaux. En plus, tous les jeunes sont actifs sur ces derniers, quel que soit le statut : élève, étudiant, maçon, menuisier, mécanicien, ambulant, etc.
Pratiquement, “les gens ne suivent plus la télévision, ils n’écoutent, non plus, la radio. Ils préfèrent s’informer sur internet. Alors, je me suis dit voilà un bon moyen pour sensibiliser. Certes nous avons un beau pays, par contre, il est trop sale. Donc, nous devons le dénoncer.”, affirme Mandione Laye.
socialnetlink/org

Commentaires

dakar ,, est de plus en plus salle,, bruyant,,polué,,,est paradoxalement de plus en plus cher!!
merci a ceux qui dennoncent l'incivilité,, mais je crains que cela ne sert a pas grand chose,,,

Écrit par : tima | 14/07/2017

Répondre à ce commentaire

Il faut que chaque un/une soit responsable et mettre de sa part tout le possible pour le bien de tous

Écrit par : María | 14/07/2017

Répondre à ce commentaire

C'est à force de répéter les choses, de les marteler, qu'on peut espérer arriver à un résultat. Bravo donc à SAVE DAKAR pour son action ! La saleté n'est pas l'apanage de la capitale, hélas ! on la trouve presque partout dans le pays. Ne pas respecter son environnement immédiat, c'est ne pas respecter ses voisins, et par conséquent n'avoir aucune estime de soi. Comment peut-on être propre dans sa maison, et jeter ses ordures dans la rue, à proximité immédiate de son habitat ? Comment peut-on laisser les enfants jouer parmi (ou même avec) ces immondices ? C'est incompréhensible... Les adultes ont le devoir d'éduquer leurs jeunes enfants à la propreté dès le plus jeune âge, l'école doit ensuite prendre le relais. Il ne faut pas tout attendre de l'Etat... Il est nécessaire de se responsabiliser soi-même et de se prendre en mains pour le bien-être collectif ! C'est une contrainte ? Oui, c'est une contrainte, mais quel bonheur de vivre dans un environnement sain !

Écrit par : Xx | 14/07/2017

Répondre à ce commentaire

"Les adultes DEVRAIENT éduquer les enfants à la propreté. L'école DEVRAIT ensuite prendre la suite"

Malheureusement ce n'est pas le cas, le Sénégal se dégrade comme un anarchique grand dépôt d'ordures et dans l'incivisme.
Vous offrez un bonbon à un adulte ou à un enfant, le papier du bonbon finira par terre dans la rue, même s'il y a une poubelle à proximité.
Pire, le sac d'ordures ménagères ne sera mis dans une poubelle,mais à côté, au pied de la poubelle, éclatée et dispersée par les animaux ???
Ou jeter chez le voisin ! Des comportements incompréhensibles pour le commun des mortels !
L'intérêt public ou collectif est systématiquement ignoré, dans un pays qui se vante de solidarité, mais qui vit en réalité que dans l'individualisme.

De l'autre côté, des dirigeants incompétents et irresponsables pour créer les structures pour ramasser et détruire les déchets d'un pays de 13 millions d'âmes.
"Des politiciens qui s'inventent des titres et des diplômes pour épater les électeurs, qui construisent des monuments de béton inutiles pour appâter les ignares, alors qu'ils sont incapables d'assumer une activité aussi élémentaire que le ramassage des ordures..." Les torts sont donc, bien des 2 côtés !

Avec une absence totale de campagnes télévisuelles étatiques sur ce problème, c'est une très bonne initiative de SAVE DAKAR, l'éducation, toujours l'éducation et encore l'éducation pour atteindre les jeunes générations par les nouvelles techniques pour faire prendre conscience et faire changer les comportements pour un pays propre.
Tâche difficile, avec une population à 70 % analphabète, sans éducation civique. De même, avec une éducation nationale, sans moyens, démotivée et écoeurée, qui tire l'instruction de la jeunesse vers le bas...Et dans des daaras nauséabondes, où les enfants talibés sont exploités vers le néant, sans éducation pour finir dans la délinquance des rues...L'initiative sera longue et dure car le pays est vraiment sale, l'incivisme endémique, les dépôts d'ordures dans tous les coins du pays, les ramassages aléatoires, les centrales de destruction de déchets inexistantes... et les égouts des dépotoirs responsables des inondations...les fleuves et l'océan sont pollués de plastiques et autres déchets...

Tout un problème incivique généralisé, qui en plus de faire fuir les derniers touristes, détruit l'harmonie des villes et des paysages, active la pollution des nappes phréatiques, des fleuves et de l'océan, amène des risques pour la santé avec les moustiques, les mouches, les microbes, les bactéries responsables d'épidémies. Comme si Ebola n'avait pas servi d'exemple dans un pays voisin ??? La question de l'hygiène publique et de la sécurité sanitaire du peuple sénégalais ne semble pas intéresser les gouvernants et les services administratifs...
Je conclurais encore une fois en disant que c'est dans les gênes, avec une forte dose de manque d'éducation, d'instruction et de volonté...
Bon Courage et Bonne chance à SAVE DAKAR !

Écrit par : issa gibb | 14/07/2017

Répondre à ce commentaire

merci , tu as tout dis et bien dis !

Écrit par : gandet francia | 23/07/2017

Ahhh oui ?!?

Bien sur ça fait désordre !!!

"Ce qui lui a surtout poussé à lancer cette campagne c’est “la Place de l’Indépendance, le cœur de la capitale sénégalaise, la vitrine du pays, un des symboles de la nation qui est devenu le lieu de rassemblement préféré des fous, des sans-abris, des ” boudjoumanes “, des talibés, des mendiants.”
Pour lui c’est inacceptable, incompréhensible et frustrant de voir tout ce qui se passe dans ce lieu situé à moins de 200 m du palais de Macky SALL.


"des fous, des sans-abris, des ” boudjoumanes “, des talibés, des mendiants.”

Ne serait pas plutôt un problème un défaut de solutions humaines ?

Écrit par : Patricia | 19/07/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire