16/07/2017

DRAME A DAKAR

Un match de football tourne au drame, au moins 9 morts et des dizaines de blessés.

Drame-au-Sénégal.jpg

La finale de la Coupe de la Ligue du Sénégal qui oppose le Stade de Mbour à Ouakam au stade Demba Diop de Dakar a tourné au drame ce samedi 15 juillet 2017. Selon un bilan provisoire, on dénombre 9 morts dont une femme et plus de 50 blessés graves. Le drame est survenu suite aux bagarres entre supporters dans les tribunes à la fin de la première période des prolongations alors que le Stade de Mbour menait 2-1 face à Ouakam.
« Les supporters du Stade de Mbour fuyaient pour éviter les pierres donc ils se sont retrouvés à un coin du stade, et c’est à ce moment-là que le pan de mur s’est effondré, entraînant avec lui les supporters », raconte un témoin rapporté par la Radio France Internationale (Rfi). Certaines personnes ont également été piétinées dans la bousculade, ajoute-t-il.
Banniere horizaontale apias 6
« Une heure après le drame, on pouvait voir des supporters assis au milieu du stade, attendant d’être évacués. La tension était encore forte, avec des jets d’objet encore dans certaines tribunes. La police était déployée au milieu du stade pour contenir cette foule » rapporte Rfi.
Le président de la fédération sénégalaise de Football, dans une déclaration de presse, a rendu hommage au disparu. Il dit prendre des mesures avec le président la ligue pour faire la lumière sur les circonstances du drame. “En tant que président de la fédération je vais aller rejoindre le président de la ligue et mes collègues pour qu’on puisse faire une première évaluation, prendre les premières mesures avant de laisser à une enquête le soin de déterminer, de manière précise, la ou les responsabilités dans la situation très grave qui est arrivée“, a-t-il déclaré.
Sur les réseaux, de milliers d’internautes ont rendu hommes aux victimes. Ils ont également dénoncé l’état vétuste du stade Demba Diop de Dakar. Sur son compte Twitter, le “Journal de Dakar” a annoncé la fermeture du stade après le drame. Une décision qui serait prise, selon le journal, par le ministre sénégalais des sports.
Ignace SOSSOU/beninwebtv.com

Commentaires

Dans un cas similaire qui c'est passé le 29 mai 1985 dans le stade roi Baudouin de Bruxelles,.Il y 60.000 personnes et suite à un mouvement de foule énormément de personnes se trouvent bloquées contre les grillages du bas de la tribune, de nombreuses personnes meurent étouffées , piétinées, 39 morts et 454 blessés.
Les stades européens ce sont mis aux normes pour palier à ces lacunes, de larges portes sont notamment installées dans les grillages séparant les gradins et la pelouse, des stewards sont affectes pour observer les éventuels mouvements de foule, ces stewards peuvent libérer ces portes s'ouvrant vers la pelouse et éviter les blocages mortels.

Écrit par : Jean artamonow | 17/07/2017

Répondre à ce commentaire

Paix aux 9 morts et bon rétablissement pour les blessés.
Mais STOP à l'hypocrisie, derrière laquelle se cache, une fois de plus le Sénégal quand aux raisons de ce drame.
On accuse la vétusté du stade à cause de l'effondrement d'un mur provoqué par un mouvement de foule ???

Mais le mouvement de foule est provenu, à cause des bagarres et des jets de pierres entre supporters adversaires.
Ces supporters fanatiques du football qui n'ont toujours pas compris que c'est UN JEU et que ce n'est pas UNE GUERRE !
Un jeu où le mot "RESPECT" s'applique entre les joueurs, mais aussi entre les supporters des équipes. Même au Sénégal !
Comme si la sanction d'interdiction de match international après les insultes, les jets d'objets sur les joueurs adverses n'a servi à rien, lors de l'avant dernière CAN...
Maintenant, ces facistes du football, se battent entre eux, entre supporters d'équipes d'un même pays, comme des frères ennemis sur un champ de bataille ???
Nous ne sommes plus au temps des arènes sanglantes de gladiateurs. Nous sommes au XXIème siècle civilisé, les adversaires ne sont pas des ennemis.
Ces gens sont trop cons à bouffer du foin pour n'avoir toujours pas compris les règles humaines et sportives du football.
Leurs cerveaux sont si ramollis par l'excitation d'un match qu'il vont jusqu'à des violences qui entrainent la mort d'innocents lors d'une rencontre sportive???
Encore, un beau gâchis sportif sénégalais et un bel exemple pour la jeunesse....

Tout comme, des sénégalais qui n'ont toujours pas compris les règles de la démocratie : pour "caillasser" le cortège présidentiel dans une université, ou jeter des pierres, sortir les gourdins et les machettes sur les caravanes électorales des partis comme à Gran Yoff et à Matam lors de cette campagne électorale pour les élections législatives de 2017...
Peuple anarchiste par excellence, lois diverses et sécurité routière non respectées, règles démocratiques et laïcité piétinées, comportements inciviques et anti-sportifs...
Ces 9 morts innocents et le comportement des supporters violent devrait entrainer un retrait de la Ligue Internationale de Football pendant 2 ans à 4 ans, pour l'exemple !
Mais que le Sénégal et les sénégalais arrêtent de se mentir : ce n'est pas le (vieux mur), le meurtrier. Les meurtriers sont ces connards violents, ces holligans dont les stades n'ont pas besoin !

Écrit par : issa gibb | 17/07/2017

Répondre à ce commentaire

..."santa maradona, priez pour moi" achuma football club. en arabe on traduit achuma par la honte.
quand le foot deviens religion.
https://www.youtube.com/watch?v=3CUnwPgopIk

Écrit par : izmachine | 17/07/2017

Répondre à ce commentaire

Encore une fois Issa met le doigt là ou ça fait mal , sauf dans ce cas précis du sport et particulièrement du football ce phénomène touche tous les pays malheureusement , exception peut être lors de la dernière coupe d'Europe ce "petit pays" qu'est l'Islande nous à donné une leçon de fairplay tant par ses joueurs que par ses supporters ; Pierre (de Coubertin ) ou es tu ,ou es tu

Écrit par : shadows 5500 | 17/07/2017

Répondre à ce commentaire

Presque tous les pays ont été confrontés à ce genre de comportement débile au cours d'épreuves sportives.
N'y a-t-il pas à Demba Diop d'agents de sécurité dans le stade qui surveillent le public ? donc face au public ? munis de porte-voix (à défaut de mégaphone électronique) ?
C'est au premier jet de pierre qu'il faut intervenir 1° en interrompant le match de foot, 2° en ordonnant au lanceur de cesser immédiatement, 3° les forces de l'ordre doivent se saisir de sa personne et le garder au frais dans le panier à salade (fourgon cellulaire) en attendant de le faire juger, 4° la Fédération Sénégalaise de Foot doit le "ficher" et lui interdire à vie l'accès aux stades de sport dans tout le pays.
Il me semble que c'est assez simple à mettre en place... ? et çà devrait faire réfléchir plus d'un amateur ou supporter de foot ! (idem pour les autres sports comme la lutte... où il y a aussi des enflammés du bulbe...).

Écrit par : Xx | 17/07/2017

Répondre à ce commentaire

et derrière tout cela il y a le fric , ce fric qui fait brillé les yeux des gosses qui avant voulaient être docteur , instituteur ...
triste sport !

Écrit par : gandet francia | 17/07/2017

Répondre à ce commentaire

Et une fois de plus ce n'est la faute a personne...

Écrit par : eddy | 24/07/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire