16/07/2017

PORTIQUES AUTOMATIQUES A YOFF

L’aéroport Léopold Sedar Senghor étrenne des portiques automatisés

formalites-d_enregistrement-automatique-6cf26.jpg

Les autorités sénégalaises ambitionnent de faire du pays un Hub aérien et veulent se donner les moyens de leur politique en mettant sur place une politique aérienne de dernière génération. Des E gates pour mettre Dakar au niveau des normes aéroportuaires internationales.
Et une infrastructure de plus qui va changer le visage de l’aéroport LSS de Dakar. Dans le cadre de la modernisation des infrastructures aéroportuaires et sécuritaires du Sénégal, il a été inauguré cette semaine des portiques automatisés de l’immigration ou E gates.
Avec ce nouveau dispositif, les faussaires et autres personnes indélicates n’auront plus qu’à bien se tenir. Ces E gates, que l’on retrouve dans les plus grands aéroports du monde vont permettre un gain de temps dans le cadre de la facilitation des formalités d’enregistrement au départ et à l’arrivée. Plus besoin de perdre une vingtaine de minutes pour passer le service de police, maintenant tout se passe en moins de 5 minutes. Un gain de temps qui est la bienvenue dans la gestion rapide du flux de passagers lorsque plusieurs compagnies atterrissent au même moment.
Avec ces plus de 2 millions de passagers annuel, ces installations modernes vont permettre des conditions d’exploitation optimales de l’aéroport LSS en attendant l’ouverture prochaine de l’aéroport international Blaise Diagne.
Ces innovations sécuritaires sont le fait de la société sécuriport, qui est en charge des questions sécuritaires frontalières grâce à un contrat signé avec l’Etat du Sénégal depuis 2011.
Eva Rassoul/au.senegal.com

Commentaires

C'est très bien mais pourquoi maintenant puisque le nouvel Airport sera bientot ouvert !!! ou alors nous allons encore devoir attendre!!! bah 10 ,15ans c'est pas grave ici c Sénégal LOL

Écrit par : eddy | 16/07/2017

Répondre à ce commentaire

Parce que l'aéroport actuel sera maintenu.

Écrit par : Reyser | 16/07/2017

Quelqu'un est il en mesure de m'expliquer pourquoi engager autant de dépenses pour moderniser LSS alors que le nouvel aéroport de Diass doit ouvrir dans 6 mois

Écrit par : michoulou | 16/07/2017

Répondre à ce commentaire

parce que y a orly et charles de gaulle à paris

Écrit par : Ndiaye | 16/07/2017

Répondre à ce commentaire

Il ne faut pas imiter les Français c'est pas bon ça Mr Diaye!!!!!

Écrit par : maie | 16/07/2017

Répondre à ce commentaire

A priori on parle d aéroport senegalais alors ils font ce qu ils veulent

.

Écrit par : jeangilles | 16/07/2017

Répondre à ce commentaire

Si c'est pour la sécurité, une surveillance frontalière plus rapide et gagner du temps avec l'arrivée de plusieurs avions, ce sera un plus, aux contrôles.
Par contre, en cas de plusieurs atterrissages au même moment, ceux sont les bagages qui ne suivront pas. Le temps gagné au contrôle sera reperdu aux bagages.
On connait tous, les limites de l'aéroport Léopold Sédar Senghor quand il y a plusieurs arrivées : çà coince toujours aux bagages...

Écrit par : issa gibb | 17/07/2017

Répondre à ce commentaire

Pas forcément, si les voyageurs sortent plus vite des formalités de police, ils récupéreront les bagages plus vite. Le problème est que, souvent, les bagages sont coincés sur (l'unique) tapis parce que les gens sont encore entrain de faire la queue aux comptoirs de l'immigration et si le tapis est plein, son alimentation en bagages supplémentaires est impossible.
Attendons de voir les premiers résultats avant de critiquer.

Écrit par : bill | 24/07/2017

et oui les bagages et a la sortie un vrais mic mac...cella Depuis 2013...

Écrit par : jean | 21/07/2017

Répondre à ce commentaire

De toutes façons les bagages c'est le foutoir et ce scanner installé a la sortie ça ne ressemble a rien !!! il n'y a qu'au Sénégal que l'on voit ça

Écrit par : maie | 24/07/2017

Répondre à ce commentaire

J'ai vu pas mal de pays dans lesquels les bagages sont scannés à la sortie, comme à Dakar.

Écrit par : bill | 27/07/2017

Écrire un commentaire