31/07/2017

QUE VA DEVENIR L'AEROPORT LSS DE DAKAR

Ouverture du nouvel aéroport international Blaise Diagne : Voici ce que deviendra l’aéroport International Léopold Sedar Senghor

9926736-16092021.jpg

Le 07 décembre prochain, le nouvel aéroport international Blaise Diagne de Diass ouvrira ses portes. Situé à une quarantaine de kilomètres de Dakar , la capitale, il deviendra le principal aéroport du pays et le plus moderne d’Afrique de L’Ouest.Alors que certains spéculaient sur une possible mutation de l’aéroport de Dakar en base aérienne militaire ou encore en aérodrome de dégagement, un projet bien plus ambitieux et audacieux se peaufine au plus haut niveau.
Les autorités sénégalaises entendent en effet faire du site de l’aéroport Léopold Sedar Senghor , la première place financière d’Afrique francophone subsaharienne. Sur ce site, sera construit « la cité des affaires de l’Afrique L’ouest » rapporte 360 Afrique.
Au sortir de l’audience avec le président de la république du Sénégal, le 24 juillet, la secrétaire d’État aux Affaires étrangères chargée de la Coopération internationale du Maroc, Mounia Boucetta a fait savoir que, « le financement de l’étude de faisabilité de la Cité des Affaires de l’Afrique de l’Ouest est bouclé».
Identique à “Casablanca finance city” (la première place financière du continent , elle-même construite sur le site de l’ancien aéroport Casablanca-anfa), le projet est à l’initiative de la Caisse de dépôt et de consignation (CDC) du Sénégal et la caisse de dépôt et de gestion (CDG) du Maroc.
Les 600 hectares qu’occupent actuellement l’aéroport de Dakar-Yoff laisseront progressivement place aux immeubles à usage commercial, aux bureaux, aux bâtiments pour habitation et aussi aux espaces verts.
C’est L’agence de promotion des investissements et des grands travaux du Sénégal (APIX) qui se chargera du suivi des travaux.
Le représentant de l’APIX a révélé que «la Caisse de dépôt et de gestion du (CDG) du Maroc et la Caisse de dépôt et de consignation (CDC) du Sénégal ont déjà cofinancé à hauteur de 50% chacune les études de faisabilité».
Estimé à des centaines de milliards de dollars, le projet attendra encore quelques années, peut être une dizaine avant de prendre forme. APIX rassure toute de même qu’une «une rencontre de restitution allait être tenue incessamment » pour clarifier l’opinion nationale et internationale sur l’avancée du projet et sur les aspects techniques y afférentes.
Construit avant les indépendances, l’aéroport international Léopold Sedar Senghor traite aujourd'hui 1.9 millions de passager par an et plus de 30 000 tonnes de fret annuel.
newsaero.info

Commentaires

Le 07 décembre prochain, le nouvel aéroport international Blaise Diagne de Diass ouvrira ses portes. Date officielle ??? wait and see !

Écrit par : déhelle.debelvald | 31/07/2017

Répondre à ce commentaire

en tout cas quand ont prend un billet d'avion pour janvier 2018 on ne nous donne pas le choix de l'aéroport c'est toujours LEOPOLD SEDAR SENGHOR ? chercher l'erreur .....

Écrit par : phoebe | 01/08/2017

Répondre à ce commentaire

Une plate-forme financière dans 10 ans...
Besoin de tant d'espace ? tout se passe sur les ordinateurs...Une nouvelle Arlèsienne?
Bah! on est là, on n'a plus qu'à attendre de voir...

Écrit par : rico | 01/08/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire