21/08/2017

CATASTROPHE ANNONCEE ST LOUIS

Avancée de la mer dans la langue de Barbarie : Le pan du mur de protection s’effondre

60fa3979c6912c153ab5067d1e479849_XL.jpg

Ce week-end, la mer a encore fait des victimes à Santhiaba dans la région de Saint-Louis, avec comme conséquence le relogement dedizaines de familles. En effet, le mur de protection qui jusque-là permettait aux populations d’avoir du répit s’est affaissé, laissant la mer détruire des maisons. Une situation qui prévaut pratiquement dans la Langue de Barbarie.
Du fait des conséquences désastreuses engendrées par le dernier raz-de-marée qui s’est produit ce week-end dans la capitale du Nord, des dizaines de familles de pêcheurs sinistrées de Santhiaba, Guet-Ndar et de Gokhou-Mbathie se sont retrouvées dans la rue. D’autres, plus pragmatiques et chanceuses, ont pu trouver refuge dans certaines écoles primaires. En effet, à Santhiaba, localité la plus touchée, même certains abris de fortune faits de branches d’arbres et de typha (Barakh en ouolof) dressés sur la plage par les vieux pêcheurs n’ont pas résisté à la furie des vagues. Un pan important du mur de protection de la Langue de Barbarie a finalement cédé sous la pression de cette forte houle qui n’a rien laissé sur son passage.
Ces nombreuses familles sinistrées de Santhiaba ont été réinstallées dans les établissements. Et ces derniers demandent encore aux pouvoirs publics d’accélérer le démarrage des travaux d’installation des brise-lames, sur une partie du littoral entre Guet-Ndar et Gokhou-Mbathie. Pour apaiser les sinistrés, les autorités municipales et le chef du service régional de l’environnement El Hadj Boubacar Dia se sont récemment adressés à la presse pour annoncer le démarrage imminent de ces travaux dans un délai de deux mois. Le maire de Saint-Louis, Amadou Mansour Faye, qui a rendu visite aux sinistrés, a annoncé le démarrage des travaux de la digue de protection. Il s’est aussi rendu dans les établissements où sont logés 73 ménages pour s’enquérir de leur situation. Il a d’ailleurs remis à ces derniers des appuis en denrées alimentaires (huile, riz) et des enveloppes de 50 000 francs en attendant le soutien de l’Etat. Pour Mansour Faye, l’Etat va puiser dans le fonds de calamité pour aider les populations de la Langue de Barbarie. Cependant, il précise que des solutions immédiates n’existaient pas pour le moment. Mais « l’Etat est en train d’accélérer les travaux de la digue de protection et déjà la société qui a en charge ce chantier a installé sa base à Saint-Louis », renseigne-t-il. Il a rassuré sur le démarrage des travaux qui est prévu dans quelques jours. Mansour Faye a rappelé que Saint-Louis est menacée avec l’avancée de la mer et c’est ce qui justifie souvent les mesures qui sont prises et dont certaines sont à l’étude afin de doter la ville d’infrastructures structurantes. A l’en croire, une partie du mur de protection qui a été installé depuis le temps des colons a cédé et l’Etat fera le nécessaire pour le réhabiliter. S’agissant des questions de relogement des populations sinistrées, le maire a avoué que les autorités administratives sont en train d’y travailler, afin que les populations quittent les zones critiques et soient amenées dans des lieux plus commodes. Dans trois quartiers de la Langue de Barbarie, plus 210 familles sont attristées par ce phénomène.
A. M. NDAW et Mbagnick KH. DIAGNE/lesoleil.sn

Commentaires

"Une partie du mur de protection qui a été installé "depuis le temps des colons" a cédé...". Déjà, on ne sait pas si ce n'est pas la faute des colons ?
"...et l'Etat fera le nécessaire pour le réhabiliter ??? IMPOSSIBLE
Une partie de mur de protection installé par des colons ou tout autre monument construit par les colons, ne peut pas être réhabilité ou restauré au Sénégal car les marabouts anti-colonisateurs-toubabs-occidentaux s'y opposent catégoriquement... Sinon Saint Louis sera détruite et ensuite Tout le Sénégal sera jeté dans les ténèbres des enfers, les récoltes seront dévastées par des armées de criquets, les fleuves se tariront de poissons pourris, l'eau qui coule des robinets deviendra du sang imbuvable, l'herbe ne poussera plus et les baobabs n'auront plus de feuilles, la peste noire fera des ravages et les corps seront couverts de furoncles et de pustules, tous les premiers nés des familles sénégalaises mourront, sauf les talibés mendiants qui nous enrichissent...
"Ne jamais restaurer un mur colonial, sinon le Sénégal serait détruit !" a proclamé le Grand Marabout Sénégalais qui gouverne le Sénégal.
Le nouveau scénario pour Saint Louis, bientôt sous les eaux...

Écrit par : issa gibb | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

vous me faites bien rire meme avec des sujets graves !!!!!!

Écrit par : flopaty | 22/08/2017

j'adore vos commentaires , bien plus que le sujet

Écrit par : duclos monika | 23/08/2017

j'adore vos commentaires , bien plus que le sujet !!!!

Écrit par : monika duclos | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

Quand cesseront-ils de compter sur leur Dieu pour tout!!! faut-il etre borné ,pour s'en remettre a la parole d'un esclavagiste d'enfants ,ah cela résume bien la mentalité Sénégalaise,décidément on ne peut rien pour eux,ils ont le cerveau embrumé par leurs chefs religieux... Aide toi et peut-etre que le ciel t'aidera!!!

Écrit par : eddy | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

.... Inch'Allah; ça, tout le monde connait. il est une suite: ada ma youridou Allah: c'est ce que dieu veut.... c'est ça volonté.

Écrit par : izmachine | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

La population est-elle vraiment aussi naïve pour croire aux belles paroles, rarement suivies d'effet, des élites politiques ou autres ? (..." l’Etat est en train d’accélérer les travaux de la digue de protection" ...).
En attendant, ce sont toujours les mêmes qui trinquent ! Je t'offre un petit verre d'eau de mer ? et l'autre de répondre : non, merci, j'habite à Nget Dar, alors le goût de la mer, je connais, c'est amère...
Tristesse et désolation !!!

Écrit par : Xx | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

...en fevrier (de memoire) Mr le maire de sally, a visité le village ou je reside (en brousse). il a fait savoir que: "s'il etait bien reçu, le village sera électrifié. depuis juin, les travaux sont lancés: poteaux metaliques, ensuite les fils, le chantier se poursuis. ce que je comprends perso hein!. c'est que m'sieur le maire a une info "d'initié"; on dit comme ça. lui, il sait, les gens du village, ils savent quoi eux? qu'est ce qu'il comprennent? ben Mr le maire de sally, il nous aide, il est gentil, et caetera et caetera. eux savent que grace a lui, il y a l'elestricité. et nous nous savons, qu'une foi de plus, ben ils se font rouler dans la farine!

Écrit par : izmachine | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

L'agressivité, la condescendance, la supériorité du blanc, l'indécrottable indigène qui ne comprend rien à rien...Commentaires rances des toubabs du Sénégal! Beurk!

Écrit par : Poumpy | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

Pas tous "Poumpy", pas tous ! C'est comme dans toutes les populations et avec globalement la même proportion. il ne faut pas faire de généralités.

Écrit par : bill | 22/08/2017

...le bonjour poumpy. bien sur que la plupart de la population du senegal, n'est pas informé, bien sur qu'elle n'est pas en capacité de comprendre ce qui se trame autour d elle. ceci dit, je pourai dire la meme chose de la population française, en moindre nombre. bien sur que beaucoup de (c est comment deja) ah oui! que beaucoup de blancs, soient en capacité de comprendre plus que beaucoup de mes amis au senegal. maintenant, croire que mes amis, mes voisins, et toutes les personnes que je cotoie depuis plus de quinze ans au senegal soient des personnes stupides, c'est pas le propos.
quand tu es une femme du village, y'a de forte chance que tu ne saches pas lire, de fortes chances aussi que tu sois anemiée. alors tu vas au dispensaire. aprés, avec l'ordonance tu vas acheter "la bouteille de fer". pourtant, avec pagn' (huitres seches), sap sapi (moringega), tu n'as plus ce probléme. mais toi, tu achetes la bouteille. t'es pas "indecrotable indigene noir d'afrique, non non, t'es pas informée, t'as pas accé a ce savoir, t'as pas idée que ça puisse etre. moi, je connais, j'ai le net, je sais lire, on m'a appris que je pouvais trouver une solution a un probleme par ce biais. c'est tout. sur ce, Mme Mr? poumpy, au plaisir de pouvoir te contredire, chez nous les noirs, c'est pas commun, mais ça aussi, j'ai appris.

Écrit par : izmachine | 22/08/2017

La moyenne est tout de même très haut placée sur ce blog que je suis depuis 7 ans maintenant.

Écrit par : Poumpy | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour POUMPY
Oui, il y a des excès pour ne pas dire plus ...
Mais "la critique vient le plus souvent de ceux qui aiment ce pays ,d'autant plus que cela est parfaitement inutile de s'inscrire sur ce site pour faire un racisme provocateur...
Force est de constater que les générations passent depuis l'indépendance et que l'esprit anti toubab n'est pas absent non plus...
Alors soyons respectueux l'un pour l'autre .

Amicalement

Écrit par : oyster | 22/08/2017

Écrire un commentaire