01/09/2017

LE TOURISME PAR LE WEB

Promotion de la destination Sénégal : Un meilleur contenu web préconisé par les acteurs.

Plage-sénégal.jpg

Dans le tourisme, plus que dans n’importe quelle autre industrie, le contenu sur internet joue un rôle de première importance. C’est donc pour interpeller les acteurs de ce secteur sur la nécessité de concevoir un tourisme basé sur des contenus de qualités, que Jumia Travel, site de réservation de chambres d’hôtels en Afrique en partenariat avec l’Agence Sénégalaise de Promotion Touristique (ASPT), ont organisé une rencontre avec les journalistes et blogueurs sur le thème : "Importance du contenu dans la promotion de la destination Sénégal".
Pour les organisateurs de cette rencontre, internet a bouleversé les habitudes des voyageurs. Aujourd’hui, près de 70% des touristes utilisent internet pour préparer leurs voyages, et notamment en consultant les réseaux sociaux, les forums, les sites d’information ou tout simplement en effectuant des recherches sur internet.
« Aujourd’hui, internet est le premier conseiller du voyageur. Il y recherche des avis sur un pays, les modalités de visas, les sites à visiter durant son séjour. De ce fait tous ce qu’il retrouve sur internet lui permet de se faire une idée sur une destination », a souligné, Ismaël Cabral Kambel, chargé de communication et relations publiques de l’entreprise Jumia Travel.
Une position renforcée par les propos de Seydina Ndiaye, SEO manager Afrique Francophone de la même structure. « Pas moins de 10 millions de recherche sont effectuées chaque année sur internet, et pas moins de 940.000 potentiels recherches avec les mots : Tourisme au Sénégal. Il est donc important d’avoir un contenu attractif qui permettrait de convaincre les potentiels touristes. »
Le constat selon les organisateurs est que sur ce plan, le Sénégal est un abonné absent malgré un fort potentiel culturel, et surtout des sites touristiques pleins de charme, on ne retrouve presque rien, en effectuant des recherches sur la destination.
Des sites comme Gorée, le monument de la renaissance, le Parc national des oiseaux du Djoudj (Saint-Louis) et celui du Niokolo-Koba, ou encore la ville historique de Saint-Louis pour ne citer que ces derniers, sont dépourvus de contenus, pas de photos, ni de vidéos attirantes qui vous invitent à visiter.
« Aujourd’hui si vous prenez l’exemple d’un pays comme la France, que beaucoup d’Africains adorent visiter. Faites une recherche sur Google, avec les mots tourisme en France. Vous verrez combien les sites touristiques de ce pays sont merveilleusement exposés sur la toile ».
Prenant pour référence certains diffuseurs de contenus bien connus des voyageurs en Afrique, comme Visiter l’Afrique, Au Sénégal, ou encore le le Blog de Jumia Travel, il a été démontré que le nombre de visiteurs de ces espaces ne cesse de s’accroitre. Pour exemple, le Blog de Jumia Travel, a enregistré en 2016, près de 5 millions de visiteurs, et une réservation sur deux provient de son référencement sur les moteurs de recherche.
La rencontre a également enregistré la participation de la Cellule de communication du ministère du Tourisme, une satisfaction pour les organisateurs.
MJ/JumiaTravel/leral.net

Commentaires

Le tour-opérator Jumia Travel est dans son rôle de faire de la promotion pour remplir les hôtels dont les pourcentages de commissions sur le nombre de touristes, font leurs salaires...
Mais pas en mentant aux touristes, car le résultat est pire...Les touristes sont déçus, considèrent qu'on les à tromper et ils ne reviendront plus... Et la destination Sénégal en prend plein la gueule sur les réseaux sociaux que même la gentillesse de la Teranga ne trompe plus personne et elle n'assure plus du tout la promotion du pays...
Quand les touristes trompés racontent sur la toile, l'état des plages et les tuyaux d'eaux usées qui se déversent dans l'océan où ils sont sensés se baigner, c'est l'écoeurement assuré pour les internautes ! Vous ajoutez la saleté des rues et des plages, les harcèlements et agressions diverses qui obligent les touriste à être accompagnés pour sortir ou à rester enfermés dans les clubs occidentaux, la misère de l'esclavage des enfants talibés mendiants à tous les coins des rues... Toutes ces tares qui sont constamment décriées et répétitives qui ont fini par couler le tourisme au Sénégal, depuis quelques années déjà...Sans réelle prise de conscience des causes de cette situation par les sénégalais ???

La preuve de cette hypocrisie : La photo de cet article ! C'est la plage au niveau de l'hôtel Royam à Saly et elle est de 2005 ???
Imaginer les touristes auxquels on a vendu cette plage dorée avec ses cocotiers qui vont découvrir en 2017, une plage dévastée, avec des blocs de pierres et les cocotiers déracinés partout... Les bords du Saly Princess et du Savannah dévastés, sans plages et les tuyaux d'eaux usées qui se déversent dans l'océan... La minuscule plage des Bougainvillées et son muret protecteur ... L'espadon à l'abandon avec sa piscine détruite qui se pourrit... Les minuscules plages du Palm Beach et du Saly Hôtel coincés entre deux rangées de blocs de pierres noires... Les blockhaus du Filaos et de l'hôtel Teranga où les plages n'existent plus... Les petites plages du Royal Saly et du Obama Hôtel sur leurs sacs de sable dérisoires... Seul, le Lamantin a sauvé un semblant de plage grâce à ses 2 digues si contreversées par les autres hôtels et les salisiens...Une station balnéaire aux plages disparues qui est vendue avec des anciennes photos, vieilles de plus de 10 ans, dans les catalogues, les agences et sur internet, la duperie n'a pas pu marcher longtemps... Il faut arrêter de prendre les touristes pour des cons !

Et quand on demande à Mme M.N.Seck, ministre du tourisme ce qu'elle compte faire pour Saly. L'enfumage annuel en début de la saison touristique est toujours le même et toujours sans aucune concertation avec les professionnels du secteur touristique auxquels elles imposent des arrêtes gouvernementaux comme seule politique : "La réhabilitation de Saly est au programme du gouvernement ... La construction des 7 digues restantes et le ré-ensablement des plages de Saly avec les fonds débloqués par la Banque Mondiale (en 2012) sont en commission... Et nous avons, cette année, un budget de 2 milliards de francs cfa pour la promotion du pays..."
En commission depuis 5 ans et n'avoir toujours rien fait ??? Il est vrai que Madame la Ministre est en poste que depuis 2 ans ?, suite à un turn-over ministériel sans précèdent au tourisme ???

Soit, ils ont déjà bouffé tout le pognon en s'en mettant plein les poches comme d'habitude... Soit il y a une volonté gouvernementale cachée de ruiner le tourisme et sa première destination balnéaire Saly, ce qui serait incompréhensible car tous les circuits et tous les touristes font étapes à Saly... Soit ils veulent faire de Saly, un havre touristique à l'unique usage des friqués de Dakar avec leurs 4X4 rutilants qui se pavaneront devant les salisiens admiratifs, mais qui continueront à faire qu'un repas par jour, faute de travail par l'absence de touristes étrangers...Il faut que les dirigeants arrêtent aussi de prendre les sénégalais pour des cons... çà pourrait mal finir, un de ces jours !

Pour l'instant, ils font le jeu des religieux et des marabouts anti-occidentaux, qui gagnent leurs vies sur le dos des enfants talibés, qui radicalisent les populations savamment tenus dans la misère et l'ignorance... Et il ne faut surtout pas que les touristes étrangers reviennent déranger leurs pouvoirs...
Avec des fausses annonces, des promesses non-tenues, des mesures inexistantes, des méthodes corruptives, des ministres incapables et des marabouts anti-touristes, le tourisme au Sénégal n'est pas de repartir !

Écrit par : issa gibb | 01/09/2017

Répondre à ce commentaire

Bravo Monsieur vous avez expliqué très clairement le mal qui ronge le tourisme Sénégalais. Tout est dit ,rien à rajouter.
Merci.
GJL

Écrit par : Goleo | 01/09/2017

Bonjour,
La situation est grave ,mais pas totalement irréversible...
Le VISA était une erreur en détournant le tourisme de la destination .
Internet est incontournable de nos jours.

Écrit par : oyster | 01/09/2017

Répondre à ce commentaire

Eh! bonjour ! Déjà debout ou pas couché ?
Biensur que le Visa fut une terrible erreur, mais prendre les touristes pour des cons, en a été une plus grave encore et ils ne l'ont toujours pas compris quand on lit les mécontents sur Internet.
Ils ont un gros boulot à faire sur eux-mêmes, pour eux mêmes pour remonter la pente.
Mais, j'ai comme un sentiment qu'une majorité veulent voir partir les occidentaux, à part sur les côtes qui vivent du tourisme. Et il n'y a pas une volonté criante du gouvernement à relancer le tourisme, à part l'enfumage annuel en début de la saison touristique et les promesses qui deviennent inexistantes en fin de course ???
Ils ont aussi un gros boulot à faire sur Internet, pour promouvoir la destination, savoir pourquoi les allemands, les italiens, les espagnols, les suisses et les belges sont partis, pourquoi les américains et les chinois ne sont pas venus, pourquoi les résidents français veulent vendre et se barrer...Pourquoi, ils en sont arrivés là. Nous nous savons, pas eux ???
Bon week-end et ne manger pas trop de mouton d'un coup. Il ne faut pas tomber malade après avoir fait le Pantagruel ou le Gargantua ou les deux réunis face à un mouton bien cuit ! Cordialement.

Écrit par : issa gibb | 01/09/2017

De toutes façons le peuple Sénégalais est d'une intelligence supérieur,c'est bien connu voilà pourquoi ils ns prennent pr des cons!!!!! et bien cons restons,et allons voir d'autres cieux ,ils st irrécupérables et se complaisent dans leur médiocrité

Écrit par : maie | 04/09/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire