05/09/2017

DE PLUS EN PLUS DE DIVORCES

126 286 cas de divorces au Sénégal en 2013 et 1775 séparations en 2015

violence-domestique-562x330.jpg

Le divorce reste comme un drame social qui gagne du terrain au Sénégal. En 2013, le nombre de divorces s’est élevé à 126 286 cas.
La majorité des cas concerne les femmes avec 96 049 personnes et les 30 236 sont des hommes. Rien qu’à Dakar, durant l’année 2015, le tribunal départemental a eu à prononcer 1775 divorces.
En moyenne, depuis 2014, à Dakar, par exemple, 400 cas de divorces sont prononcés, mensuellement, par les Tribunaux, selon le journal « Vox Populi ».
Un recensement récent rapportait que les « divorcés sont plus nombreux dans la région de Dakar (2,5%)« . La capitale sénégalaise est suivie par les régions de Matam, Saint-Louis, avec 1,5% chacune (identique à la moyenne nationale.
Awa Diallo-Rédaction mediasenegal

Commentaires

126286 cas de divorces 96049 Femmes et 30236 hommes Désolé le compte n'y est pas mais cela on en a l'habitude

et ils sont mariés avec qui? puisqu'on fait une distinction entre hommes et femmes!!!!!!!!!!!un cas est toujours en suspens

Ah mais suis-je bête! les hommes ont plusieurs femmes!!!!!une moyenne de trois minimum à en croire les chiffres

Écrit par : amy | 06/09/2017

Répondre à ce commentaire

Bien joué, avec le cas en suspens ! 96 049 + 30 36 = 126 285 pour 126286
Je trouve que dans cet article, c'est la photo qui est la plus explicite sur le problème du divorce au Sénégal... Pas vous ?

Écrit par : issa gibb | 06/09/2017

Répondre à ce commentaire

On suppose que ces chiffres concernent uniquement les divorces "officiels" (couples mariés devant Monsieur le Maire ou Madame la Mairesse, les divorces dans ce cas étant prononcés par le Tribunal), et pas les mariages "traditionnels" ?
Récapitulons :
En 2013 : 126286 divorces (+ ou -1 !!!) au Sénégal
En 2014 : 400/mois = 4800/an... à Dakar seulement
En 2015 : 1775 divorces... à Dakar seulement
Encore un article à la c... avec des chiffres bidons, qui ne signifient rien... D'autant que l'article commence par ces mots : "Le divorce reste comme un drame social qui gagne du terrain AU SENEGAL".
Conclusion logique : le Sénégal, c'est Dakar... Le reste du pays ? bof...
Et les femmes battues par leur conjoint, y en a combien AU SENEGAL ? Car ceci explique peut-être cela ? La photo, effectivement, est explicite...

Écrit par : Xx | 07/09/2017

Répondre à ce commentaire

La photo est très revelatrice. La classe internationale.

Écrit par : linlin | 08/09/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire