21/09/2017

NOUVELLE GESTION DU TOURISME

le nouveau ministre du tourisme mise sur la concertation avec les acteurs

arton169955.jpg

Mame Mbaye Niang, le ministre du Tourisme, a promis, mercredi, à Dakar, de faire de la concertation avec les acteurs de ce secteur son credo, dans l’exercice de ses nouvelles fonctions ministérielles.
"Je compte m’appuyer sur toutes les compétences, écouter tout le monde, sans négliger aucun avis ou point de vue", a affirmé M. Niang en recevant les dossiers du département du Tourisme des mains de son prédécesseur Maimouna Ndoye Seck, lors d’une cérémonie, dans les locaux du ministère.
Il estime que les "bases" du programme de relance du tourisme au Sénégal ont déjà été "jetées" par Mme Seck, qui va désormais diriger le ministère des Transports aériens et du Développement des infrastructures aéroportuaires.
Mame Mbaye Niang a aussi promis d’user de la "capacité d’écoute et de dialogue" qu’il dit avoir acquise au ministère de la Jeunesse, pour diriger celui du Tourisme.
Il annonce une tournée prévue dans les prochains jours pour rencontrer les acteurs du secteur touristique.
"Vous n’avez plus affaire à des jeunes, mais à des adultes, à des patrons aussi", lui a dit, lors de la cérémonie, le président de la Fédération des organisations patronales de l’industrie touristique du Sénégal (SPIHS), Mamadou Racine Sy.
Maimouna Ndoye Seck a fait part de sa volonté d’apporter son "soutien" et son "expertise" au nouveau ministre du Tourisme, "dans le cadre d’une collaboration naturelle" entre membres du gouvernement.
Elle a parlé de la "transversalité" du ministère du Tourisme qui, selon elle, "interagit avec tous les secteurs de l’économie nationale".
Mme Seck a rappelé que le gouvernement cherchait à faire visiter le Sénégal à trois millions de touristes au moins par an, d’ici à 2023.
L’Etat prévoit aussi la construction de nouvelles stations balnéaires à Pointe Sarène, Mbodiène (ouest) et Kafountine (sud), selon Maimouna Ndoye Seck.
La "remise à niveau" des stations balnéaires de Saly-Portudal (ouest) et de Cap-Skiring (sud) et la "réouverture" des bureaux du tourisme dans les ambassades du Sénégal à l’étranger font partie des priorités du gouvernement dans ce domaine.
Des bureaux dédiés au tourisme existent déjà dans les ambassades du Sénégal à Paris et New York, selon Mme Seck.
SMD/ESF/BK

Commentaires

Bla bla bla...

Écrit par : linlin | 22/09/2017

Répondre à ce commentaire

La valse des ministres du tourisme est déconcertante ,et la prévision optimiste (voir plus) de trois millions de touristes en 2023 semble une vue de l'esprit car rien ne bouge depuis trop longtemps.
J'aimerais mieux dire le contraire ,croyez le !

Écrit par : oyster | 22/09/2017

Répondre à ce commentaire

Et rebla bla bla... Cette pauvre Maimouna Ndoye Seck, elle a rien foutu au Ministère du Tourisme pendant 2 ans... A part mentir sur la fréquentation touristique et le nombre de touristes au Sénégal... Elle a été le chantre de la non concertation avec les professionnels du secteur et le néant de la promotion de la destination Sénégal...
La voilà qui veut aider le nouveau Ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang, ex-Ministre de la Jeunesse, de l'Emploi et des Valeurs Civiques, avec sa notion de "tranversalité" ???... Avec toujours ses utopies de 3 millions de touristes en 2023.... Ses délires de nouvelles stations balnéaires comme à Pointe Sarène, zone naturelle par excellence qu'ils vont réussir à détruire.... Sans parler de l'autre projet d'une usine chinoise de transformation de poissons à Pointe Sarène aussi ... Balnéaire et Usine de poissons, bonjour les odeurs ??? ...
Madame Seck se ment à elle même comme elle ment sec à la population sénégalaise depuis 2 ans comme sur la rénovation de Saly et de Cap Skiring...On se demande encore pourquoi, elle ne l'a pas fait ou pourquoi çà n'a pas été encore fait ??? ... Autre absent, l'ouverture du nouveau Club Med à Niaming en avril 2017 ??? passé aux oubliettes... Quelques retards, sans doute ???
Elle ferait mieux se s'accrocher à sa nouvelle mission ministérielle, les transports aériens et les infrastructures aériennes... Réussir l'ouverture de l'aéroport AIBD, dans les temps... Faire baisser les prix des billets d'avion, rendre la destination compétitive, etc...Car si l'aéroport AIBD est un flop, c'est tout le PSE qui se casse la gueule... Un aéroport perdu au milieu de nulle part, le Ter devient inutile et le Tourisme va à la morgue...
Quand à Mame Mbaye Niang, qui semble vouloir entamer des concertations avec les professionnels du secteur touristique, au contraire de Mme Seck qui le gérait par décrets obligatoires, sans concertations avec les acteurs du secteur... On lui souhaite tout de même "Bonne Chance" pour relancer le tourisme au Sénégal, que ces quatre prédécesseurs ont continué à détruire pendant 5 années... Mais, y-a-t-il vraiment, une volonté de relancer le Tourisme au Sénégal ??? What's the good question ???

Écrit par : issa gibb | 22/09/2017

Répondre à ce commentaire

Merci, tout est dit ...

Écrit par : Capskir | 23/09/2017

Et si les touristes et résidents étaient mieux traités,peut-etre que les choses changeraient!!! Que ce soit dans (les administrations,la police la gendarmerie la mairie)de Saly nous sommes reçus comme des chiens,impossible d'avoir des papiers en règle et pour la carte d'étranger ,rien sur M'Bour ,il faut toujours aller a Thiès.Rien n'est fait pr encourager ses gens a revenir et aux résidents a ne pas mettre leurs maisons en vente pour aller voir ailleurs!!!Si vous voulez vraiment des touristes Mr Le Ministre,ce n'est pas difficile a faire et vous avez les moyens de le faire,il suffit de le vouloir

Écrit par : eddy | 23/09/2017

Répondre à ce commentaire

malheureusement ,les responsables ne lisent pas les commentaires,, ne se deplacent jamais en dehors de leurs 4/4 vitre tintés et sirene hurlantes.
ou alors ils ne voient pas la salleté partout , les epaves sur les routes, les odeurs d'egout,,,et les differentes incivilité,,,, le tourismes est mort depuis longtempts,,,il sufit de faire 1 metre en sortant de l'aeroport,,, et on a tout compris.

Écrit par : tima | 23/09/2017

Répondre à ce commentaire

malheureusement ,les responsables ne lisent pas les commentaires,, ne se deplacent jamais en dehors de leurs 4/4 vitre tintés et sirene hurlantes

Écrit par : senegal | 23/09/2017

Répondre à ce commentaire

Dans les ambassades Sénégalaises a Paris comme ailleurs reçus comme des chiens ,il ne faut surtout pas les déranger,en France ou dans leur pays ,ils ne sont pas là pour travailler!!!!!!

Écrit par : chees | 26/09/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire