28/09/2017

L'AIBD VA CONTRÔLER LE TRAFIC DE DAKAR

La tour de contrôle de l’aéroport de Diass commencera à gérer le trafic aérien du Sénégal à partir du 8 décembre

AIBD--1100x688.jpg

La tour de contrôle de l’aéroport de Léopold Sédar Senghor sera fermée le lendemain de l’inauguration du nouvel aéroport d’international Blaise Diagne de Diass, coïncidant avec la date du 08 décembre 2017 à 12heures. L’information est du Chef département logistique et transport de l’Aidb, Cheikh Diouf, lors de la visite du nouveau joyau, ce mercredi, du directeur de l’Apix, Mountaga Sy et la délégation chinoise venue dans le cadre du Forum « Investir en Afrique ».
A partir du 08 décembre 2017, à 12 heures, l’aéroport international de Dakar n’assurera plus le décollage et l’atterrissage des avions. Il sera fermé puisque le nouvel aéroport international Balise Diagne Aidb, va être fonctionnel à partir du 07 décembre.
Selon les informations données par le chef de departement Logistique et Transport de l’Aidb, Cheikh Diouf, reprises par Leral.net, « Les contrôleurs aériens vont occuper la tour de Diass et celle de Dakar. Ils vont travailler ensemble, les 06 et l07 décembre au matin. Tous les contrôleurs aériens, que ce soit à Dakar ou à Diass auront la même visibilité sur le comportement du trafic mais jusque-là, c’est la tour de Dakar qui va gérer. A 11h 59, s’il y a un dernier vol, ce sera le dernier vol de l’aéroport de Dakar.
A partir de 12 heures la tour de Dakar ne gèrera plus le trafic, mais c’est plutôt la tour de Diass qui va gérer les atterrissages, les décollages. Cela veut dire que la tour de Dakar restera en veilleuse du 07 decembre à 12h jusqu’au 08 décembre pour permettre aux avions qui étaient garés de Dakar, de décoller et permettre aussi, au cas il y aurait des difficultés, de se rabattre encore sur la tour de Dakar. Le 08 décembre à 12h, la tour de Dakar sera fermée s’il n’y a pas de problème », a expliqué Cheikh Diouf.
Le nouvel aéroport de Diass, bâti sur un espace de 4500 ha, est construit sur deux phases si l’on se fie au propos de M. Diouf. « La première phase occupe 2500 ha dans sa construction. C’est une construction qui est superposée. Les premières constructions aujourd’hui, permettent de traiter jusqu’à 3 millions de passagers par an. On a une aérogare qui est construit sur 42 000 m2 avec deux niveaux : 21 000 m2 au rez-de-chaussée dédié à l’arrivée et 21000 m2 à l’étage, dédié pour le départ ».
Sur le plan de l’avancement des travaux, le chef de département Logistique et Transport de l’Aidb, a rassuré qu’aujourd’hui, le plan d’exécution est sur l’ouverture de l’aéroport, le 07 décembre et l’ensemble des opérations sont décomptée au jour-j moins la date qui nous sépare du 07 décembre.
Il poursuit : « En termes de travaux, l’aéroport est déjà réceptionné. Le certificat de réception provisoire a été déjà donné à l’entreprise. La société de gestion est là et s’est installée. Cette dernière en train de faire les opérations de transfert. Les formations sont en cours de finition et le planning d’opérations s’inscrit maintenant et réfléchit sur comment transférer aujourd’hui, le personnel qui doit venir des Ads et comment transférer le matériel d’assistance au sol qui est à Dakar ».
Pour ce qui est du personnel de l’Asecna selon toujours M. Diouf, ses agents peuvent venir avec leurs sacs à main, parce que dit-il, « l’aéroport est équipé de tous les équipements de dernière génération ».
Le personnel connaitra une augmentation et la société de gestion a déjà lancé une première requête de recrutement de 100 personnes, sachant que les gens sont formées en étant opérationnels à Dakar. « On a besoin qu’ils viennent aussi pour qu’ils soient formés », a précisé Cheikh Diouf.
En effet, ils seront plus de 500 personnes à travailler, « car l’aéroport de Diass est plus grand que celui de Dakar, les besoins sont plus nombreux que les besoins de Dakar donc ils n’ont pas de soucis à transférer tout le personnel en règle au niveau à Diass », informe le chef de département Logistique et Transport de l’aéroport international Blaise Diagne de Diass (Aidb).
Awa Diallo-mediasenegal.sn

Commentaires

les pessimistes sont enfin rassurés!

Écrit par : Ndiaye | 28/09/2017

Répondre à ce commentaire

Inch allah!

Écrit par : linlin | 28/09/2017

Eh oui, c'est plus difficile et plus long de construire que de détruire ! Enfin je crois... Il aura fallu plus de 10 ans depuis la pose de la 1ère pierre le 04-04-2007 et l'ouverture effective prévue le 07-10-2017... plus que quelques jours à attendre ! quel suspense !

Écrit par : Xx | 28/09/2017

Au vu de ce qui est dit confusément dans l'article, je reste soucieux.
Concernant les infrastructures de proximité, existe-t-il un hotel opérationnel à DIAS, une aire de taxis(dignes de ce nom), un accueil civique, etc

Écrit par : grandbeta | 28/09/2017

espérons que tout se passe bien......Tu va bien Yves? Bisous

Écrit par : Renée | 28/09/2017

Répondre à ce commentaire

Pas très rassurant pour les éventuels incidents ou accidents de pistes. Je doute que la vue depuis la tour de contrôle de AIDB soit suffisamment dégagée pour une observation claire sur l'aéroport LS. ;-)

Écrit par : bill | 28/09/2017

Répondre à ce commentaire

Il ne manquerait plus qu'ils nous fassent un Joola aérien, le jour tant attendu, le jour anniversaire de l'ouverture de l'AIBD !
C'est là que tous les marabouts ou autres sorciers doivent agiter leurs gris-gris pour protéger l'AIBD, contre les Djinns et autres mauvais esprits...

Écrit par : issa gibb | 28/09/2017

Répondre à ce commentaire

Patience, on sera vite fixés
Après tant de préparation, du personnel plus que nécessaire, tout va baigner dans l huile, rouler comme dans un billard
les pessimistes sont surtout attentistes et croisent les doigts

Écrit par : amy | 28/09/2017

Répondre à ce commentaire

Les billets pris pour un départ en Janvier 2018 indique toujours l'airport de Yoff !!!!!

Écrit par : maie | 29/09/2017

Répondre à ce commentaire

Vous atterrirez bien quelque part !!!! sauf à tourner indéfiniment au-dessus du ciel de Yoff-Dakar !!!!

Écrit par : Elle | 29/09/2017

Tout à fait et lorsque vous interrogez la compagnie aérienne, elle n'est pas informée. Étonnant ????

Écrit par : Ada | 02/10/2017

J ose espérer que l on va retrouver le capharnaüm existant a Yoff.

Écrit par : linlin | 29/09/2017

Répondre à ce commentaire

C'est du pessimisme ou de l'optimisme ?

Écrit par : Elle | 29/09/2017

Ironique

Écrit par : linlin | 29/09/2017

Répondre à ce commentaire

J espère que l on saura faire barrage a toutes ces sangsues qui donnent envie de fuir l aéroport le plus vite possible.

Écrit par : linlin | 29/09/2017

Répondre à ce commentaire

Ce qui m'étonne est que toutes les compagnies aériennes desservant Dakar indiquent toujours Léopold Sedar Senghor pour 2018 ???
Cherchez l'erreur ???

Écrit par : Ada | 02/10/2017

Répondre à ce commentaire

Apparemment tres simple, une codification qui n'a pas ete creee tant que l' aeroport n'existe pas (ou son exploitation) officiellement.

Écrit par : rico | 02/10/2017

Airport moderne,donc les gens pourront rentrés librement dans les halls comme partout...ça promet des réjouissances!!!!!souvenirs,souvenirs

Écrit par : eddy | 03/10/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire