03/10/2017

LE NOUVEAU MINISTRE DU TOURISME DEJA SUR LA SELLETTE

Macky Sall « dégoûté » par les approximations de Mame Mbaye Niang

Mame-Mbaye-Niang-681x379-678x379.png

Si le ridicule tuait, le nouveau ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang, serait présentement en train de déguster les pissenlits par la racine. Chargé de promouvoir une destination Sénégal en ballotage défavorable sur l’échiquier international, il est parvenu, à peine après avoir récupéré le flambeau des mains de Maimouna Ndoye Seck, à saborder l’image de marque d’un pays qui vise, à brève échéance, à accueillir pas moins de 3 millions de touristes chaque année.
Invité à donner son point de vue sur ce qui trait à la question du maintien ou non du franc Cfa, le sieur n’a trouvé rien de mieux à faire que de se singulariser, de la manière des plus péremptoires, en laissant entendre que des pays comme la Mauritanie, la Gambie ou encore la Guinée (Conakry) sont membres de l’Union économique et monétaire ouest africaine. C’était en prime time, sur les antennes de Vox Africa.
Mis devant le fait accompli, le président Macky Sall qui s’est engagé dans une entreprise de séduction de masse pour s’assurer un second mandat en 2019 a eu du mal à en croire ses oreilles. Nos antennes qui sillonnent les arcanes du régime témoignent de son dégoût et nous indiquent que le désarroi est plus que partagé. En effet, l’on nous fait savoir que le cas Mame Mbaye Niang était à l’ordre du jour au sein du cabinet présidentiel. Notamment parce que le susnommé avec fait les choux gras de la presse, en marge du salon du Tourisme qui s’est tenu à Paris. Invité sur France 24, il avait répondu en entame d’interview à une question portant sur les voies et moyens qu’il comptait utiliser pour promouvoir la destination Sénégal.
Il ressort des conclusions de la présidence que des « plaisantins » avaient tronqué la réponse intégrale du ministre et publié un « fake » sur internet. Manipulation qui faisait croire de visu que le seul projet de Mame Mbaye Niang était d’inviter les touristes à venir profiter de nos animaux. Mais son manque de maîtrise avéré de la géopolitique sous régionale a laissé pantois Palais qui a d’ailleurs pris l’option de faire profil bas jusqu’à nouvel ordre sur cette question. D’autant plus qu’elle met en relief des incohérences manifestes dans la mise en oeuvre du remaniement ministériel découlant des législatives controversées de juillet dernier. Nos interlocuteurs nous indiquent que le salon du Tourisme de Paris ayant été piloté en amont par la ministre Maimouna Ndoye Seck, il eût été préférable qu’elle y représente le Sénégal avant de passer le relais à un Mame Mbaye Niang qui a mis d’obscurs coups de projecteurs sur la crédibilité du gouvernement sénégalais, du fait de son impréparation manifeste.
Awa Diallo-Rédaction mediasenegal

Commentaires

Le sieur, ce'st marrant comme expression !
Alors, rappelons quand même aux journalistes qu'un ministre n'est jamais choisi en fonction de ses competences ( sauf peut-être dans quelques rares pays). A part Youssou Ndour, bien sûr, non je déconne!
On prend ceux qu'on doit remercier ou les copains avec un savant dosage de clans, de familles, des partis affiliés ou attelés, comme on veut...
Je suis d'accord, ça doit pas être facile le boulot d'apothicaire pour former un gouvernement.
Le résultat est l'incompetence, qui pourrait se masquer avec des elements de langage savamment distillés, mais même pas, le gars arrive là, mains dans les poches (qu'il a grandes, je sais c'est facile!).
Le résultat ne se fait pas attendre. Le pire, c'est qu'on ne peut le virer de suite...

Écrit par : rico | 03/10/2017

Répondre à ce commentaire

Depuis qd un gouvernement Africain prends des gants!!!!Macky Sall fait ce qu'il veut...a peut-etre vis a vis de sa belle famille!!!Voilà ce que ça donne quand on fait des passes droits,famille ,copains d'abords ,compétence bof on verra plus tardMDR

Écrit par : chees | 03/10/2017

Répondre à ce commentaire

39 ministres choisis non pas sur des critères d'efficacité. De résultats visible, non c'est bien sûr pour remercier d'abord les affidés de Maky Sall. Ceux qui s'agenouille pour bénéficier des prébendes de l'état.
Je lisais dans l'article sur MBour que l'auteur regrettait qu'il n'y eue un ministre du coin pour mener à bien les indispensable réformes et projets sur ce secteur. Cela revient à dire qu'un ministre n'est pas ministre pour la république Sénégalaise, mais de son territoire à lui.chacun sa cuisine!
Donc 39 ministres pour quoi faire? Combien d'hommes et de femmes honnêtes et vertueux dans leurs engagements politiques? Combien sont ils de compétant pour exercer leurs fonctions.
Le ministre du tourisme était sans doute absent le jour de la distribution des neurones.

Écrit par : Le Chaman | 03/10/2017

Répondre à ce commentaire

Hahaha ! la distribution des neurones, elle est gratuite ? Faudrait pas oublier de distribuer aussi les synapses, sinon avoir des neurones, même en grande quantité, ne sert à rien... enfin je crois, j'ai quelques petits problèmes de connexion en ce moment !!!

Écrit par : Xx | 04/10/2017

39 ministres avec portefeuilles : 16 sont restés à leurs postes, 13 ont changé de ministères, retour d'Abdou Latif Coulibaly nommé à la Culture, 9 petits nouveaux avec la création de 12 nouveaux ministères dont le Ministère du Pétrole et des Energies confié à Mansour Elimane Kane (ex-Transports) ou le Ministère de la Bonne Gouvernance et de la Protection de l'Enfance aux soins d'une avocate, Madame Ndièye Ramatoulaye Guèye Diop à qui je souhaite toutes les réussites pour aider les enfants talibés du Sénégal...
Plus 1 ministre porte-parole du gouvernement Seydou Guèye reconduit à son poste...
Plus 4 ministres d'Etat auprès du Président, sans départements : Le fidèle copain Mbaye Ndiaye (ex-Intérieur du gouvernement Mbaye I), l'incontournable Mamouth Saleh (Cabinet politique), Eva Marie Colle Seck (ex-Santé) et Cheikh Kanté (suivi du PSE)...
Plus 39 ministres-conseillers de la Présidence, sans portefeuilles avec Youssou Ndour (ex-Tourisme placé à la Promotion du Sénégal à l'étranger), Mor Ngom (ex-Transports, puis ex-Environnement promu Conseiller Spécial du Président) ou Abdoul Aziz Mbaye (ex-Culture nommé Conseiller au T.I.C ???)...
83 ministres, sans oublier le Premier Ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne, titrait le journal PressAfrik : "En plus de 40 ministres nommés lors du réaménagement gouvernemental, le Président Macky Sall a sous sa coupole, 4 ministres d'Etat et 39 ministres-conseillers, tous entretenus au frais du contribuable Sénégalais. Ce qui fait un total de 83 ministres. Du jamais vu au Sénégal."

Pour revenir à Mame Mbaye Niang ? Ce n'est pas un petit nouveau venu ! Il a été Ministre de la Jeunesse, de l'Emploi et des Valeurs civiques du 06 juillet 2014 au 06 septembre 2017 avant d'atterrir Ministre du Tourisme au remaniement du 07 septembre 2017... Il est vrai qu'on n'a pas connu de baisses du chômage chez les jeunes sénégalais pendant son séjour au Ministère de la Jeunesse et de l'Emploi... Mais ses erreurs géopolitique en tant que nouveau Ministre du Tourisme, en plaçant la Mauritanie, la Gambie (ex-colonie anglaise) et la Guinée-Conakry dans l'UEMOA et le système FCFA et se servir comme argument de promotion de la destination Sénégal, des animaux (disparus) du Sénégal, vaut son pesant de cacahuètes...
Je suis d'accord, il n'était pas présent le jour de la distribution gratuite des neurones et des synapses pour expliquer ses problèmes de connexion des neurones. Mais pour la relance du Tourisme au Sénégal, c'est encore mal barré avec un ministre déconnecté neuronique ??? A part que Macky Sall le vire... vite !

Aussi, qui connait le nouveau Ministre de l'Environnement et du Développement Durable : Mame Thierno Dieng ?
Après une petite enquête, il serait un ancien Médecin Major de l'Armée Sénégalaise à la retraite... Médecin personnel du 7ème Khalife Général des Mourides, Sidy Mokhtar Mbacké Maty Lèye et le porte-parole de son fils aîné, Moustapha Mbacké Maty Lèye... Un ministre mouride pour être l'oreille de Macky Sall à Touba ou le contraire, l'oreille de Touba imposée au gouvernement ???
Mais un Médecin Major, c'est un professionnel de la Santé, il n'aurait pas été mieux de nommer Mame Thierno Dieng au Ministère de la Santé ??? En remplacement de la sortie contreversée de Madame A.M.C Seck qui se retrouve Ministre d'Etat auprès du Président...

Abdoulaye Diouf Sarr, est le nouveau Ministre de la Santé qui arrive tout droit de l'Aménagement du Territoire et des Collectivités locales, en passant précédemment par le Tourisme et les Transports Aériens... Un sacré curriculum vitae grâce à un turn-over qui n'a laissé aucune trace positive connue dans ses ministères et en aucun cas, il est un spécialiste de la Santé... Abdoulaye Diouf Sarr est un économiste, expert financier et maire de la commune de Yoff, ce haut site de l'insécurité à Dakar...Il pourrait briguer par sa formation, le poste de Ministre de l'Economie...
Mais, il y a déjà à ce poste et déclaré meilleur Ministre Africain de l'Economie, le sympathique et compétent Amadou Bâ...

Des journaux titrent : Un gouvernement "d'équilibriste"... D'autres journaux titrent : Un jeu de "chaises musicales" dans la continuité...
Finalement diriger un gouvernement, c'est comme être Directeur d'un Grand Cirque !

Écrit par : issa gibb | 04/10/2017

On tourne en rond,ils se renvois la balle mais n'ont pas l'intention de faire quoique ce soit,alors inch'allah !!!!

Écrit par : eddy | 04/10/2017

Répondre à ce commentaire

Ces ministres savent tout faire leurs compétences sont infinis !!ils passent d'un poste a un autre,c'est a mourir de rire comment voulez vous que ça marche!!!!!!!! on ne demande pas a un chaudronnier de faire le travail d'un charcutier...J'oubliais les Sénégalais savent tout faire,le non ils connaissent pas

Écrit par : chees | 05/10/2017

Répondre à ce commentaire

de toutes façons ,les ministres marchent a l'enveloppe pas aux compétences

Écrit par : maie | 15/10/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire