13/10/2017

6% D'OUVRIERS QUALIFIES...

Main-d’œuvre au Sénégal : Seuls 6 % des ouvriers sénégalais sont qualifiés

Main-d%u2019œuvre-au-Sénégal-Garage-Mécanique.jpg

Le rapport de la Banque mondiale, présenté hier s’est aussi intéressé au niveau de qualification de la main-d’œuvre sur le continent.
Et, c’est pour constater l’absence de qualité. Le Sénégal ne s’en sort pas mieux Seuls 6 % des manœuvres sénégalais sont qualifiés selon le Directeur Général de l’Office National de la Formation Professionnelle (ONFP), Sanoussi DIAKITE qui révèle que le taux de qualification des travailleurs est de 6 %. Ce qui est insuffisant pour atteindre l’émergence en 2035. «Il faut des compétences des travailleurs pour avoir la croissance», a-t-il dit en marge de la présentation du rapport. Ce, en rappelant l’importance des compétences de base et celles techniques.
laviesenegalaise.com

Commentaires

Meme un jardinier c est compliqué;

Écrit par : linlin | 13/10/2017

Répondre à ce commentaire

6% il est généreux ce journaliste!!!!

Écrit par : eddy | 13/10/2017

Répondre à ce commentaire

le Sénégal sera émergent dans la corruption, l'indiscipline, le respect du code de la route, un vrai controle technique, le désordre et dans toutes autres choses négatives.

Écrit par : jacobus | 13/10/2017

Répondre à ce commentaire

Il n'y a pas de mains-d’œuvre qualifiés, il n'y a que des bricoleurs. Si l’État faisait des examens de fin de formation auprès des entreprises qui ont des apprentis, les jeunes ne sortiraient pas ignorants de leurs métiers.
Seule le changement politique de formation qui nous sortira de l'incompétence. C'est à dire ouvrir des écoles de formations publiques à côté de l'université et formé en masse dans tous les métiers utiles( mécaniciens, menuiseries, plomberies,baby-sitters...)

Écrit par : Hosti | 13/10/2017

Répondre à ce commentaire

Si seulement 6 % des ouvriers sénégalais sont non qualifiés, c'est que l'Etat Sénégalais a failli encore et encore à sa mission !
Avoir un ministère de la Jeunesse, de la Formation Professionnelle et de l'Emploi, qu'on transforme en le scindant en deux avec : un ministère de la Formation Professionnelle, de l'Apprentissage et de l'Artisanat du ministre Mamadou Talla en poste depuis le 29/10/2012 et le nouveau ministère de l'Emploi, de l'Insertion professionnelle et de l'Intensification de la Main d'Œuvre attribué à Abdoulaye Diop, le 07/09/2017... çà ne sert pas à faire joli sur le papier dans les livres de décrets sous la coupole, ni à créer des ministères pour donner des gros salaires à des copains ou des alliés pour se maintenir au pouvoir et faire réélire...
çà doit servir à former des ouvriers qualifiés dans tous les corps de métier, utiles au pays... Encadrer et financer des formations pour des jeunes afin qu'ils obtiennent les compétences pour intégrer le mode de l'Emploi et de la Main d'Œuvre en tant qu'ouvrier qualifié opérationnel de suite au travail demandé... Construire des centres de formation, où jeunes et adultes peuvent acquérir les compétences dans un métier qu'il souhaite exercer dans leurs vies et pour gagner leurs vies en tant qu'ouvrier qualifié ou pour se réinsérer dans un nouveau métier en tant qu'ouvrier qualifié dans le nouveau métier choisi...
Un seul exemple, depuis 2012, à chaque ouverture de la saison touristique, le Président Macky Sall, puis tous les ministres du Tourisme successifs ont rabâché qu'on allait construire à Thiès, un Centre de formation pour les métiers de l'hôtellerie, de la restauration et du tourisme... 5 ans après, le Centre de formation, on l'attend encore et la première pierre n'a toujours pas été posée ???
Et l'année prochaine, ils vont nous le ressortir leur Centre de formation imaginaire... Très, très facile de gouverner dans l'imaginaire... Jusqu'à quand ???
Après, on s'étonne qu'il y 94 % d'ouvriers non-qualifiés au Sénégal et pour cause !

Écrit par : issa gibb | 15/10/2017

Répondre à ce commentaire

Correctif inaugural : Si seulement 6% des ouvriers sénégalais sont qualifiés, c'est que l'Etat Sénégalais à failli encore et encore à sa mission pour former les 94 % autres ouvriers sénégalais non-qualifiés !

Écrit par : issa gibb | 15/10/2017

Écrire un commentaire