16/10/2017

L'AIBD FAIT GRINCER DES DENTS

L’ouverture du nouvel aéroport fait déjà grincer des dents

22405905_509894316034528_3005937705100505004_n-9c26e.jpg

Les autorités ont annoncé officiellement l’ouverture de l’aéroport Blaise Diagne le 7 décembre. À moins de deux mois de l’échéance, personne ne sait encore comment ça va se passer. Les futurs passagers, acteurs du tourisme, commerçants, transporteurs, tout le monde s’interroge.
Situé à Diass, à près de 50 km de Dakar, perdu au milieu de nulle part, l’aéroport Blaise Diagne, s’il est proche de la station balnéaire de Saly, est bien loin de la capitale. Comment faire pour accueillir les amis et la famille ou leur demander de se rendre chez nous ?
AIBD
Transport : ça coûtera plus cher
Au bureau des taxis de l’aéroport Léopold Sedar Senghor, on se frotte les mains et on trépigne d’impatience d’aller cueillir cette manne financière. « Pour le moment, nous ne sommes encore sûrs de rien par rapport à la date prévue du déménagement. Tout ce qu’on nous a dit, c’est de nous tenir prêt pour rejoindre Diass. Ils nous ont prévu un endroit où se garer comme ici et attendre les clients, mais nous ne l’avons pas encore vu. Nous sommes en train de voir quels sont les prix que nous allons pratiquer, mais ce qui est sûr, nous ne descendrons pas à moins de 15 000 FCFA pour un voyage Diass-Dakar. Le péage seulement nous prend entre cinq et six mille, donc nous devons gagner un peu d’argent. » C’est donc une fois encore au passager de payer le plus lourd tribut. Car pour ceux qui n’ont pas réservé dans des hôtels avec navettes, ils devront payer le prix fort pour quitter l’aéroport.
Le service de transport public Dakar Dem Dikk quant à lui, assure qu’il sera présent sur le site et fera des rotations entre Diass et les autres villes. Pour le moment, les prix ne sont pas encore fixés.
Les moyens de transport ne manqueront pas pour se rendre ou sortir de l’aéroport de Diass. Le gros problème se posera au niveau des prix, quand on connait la mauvaise manie des chauffeurs sénégalais de spéculer quand ils sont en position de force.
Quant aux parkings du nouvel aéroport, pour ceux qui viennent chercher quelqu’un, nul ne sait les prix qui seront pratiqués.
Les petits commerces autour de l’aéroport risquent de disparaitre
Ce sont les plus malheureux de l’histoire. Ces petits commerçants qui avaient des activités autour de l’aéroport sont sûrs qu’ils ne pourront pas émigrer avec les autres à AIBD, à moins d’un miracle. Ce monsieur qui tient une petite échoppe où il vend des vêtements artisanaux et fait des photocopies secoue tristement la tête quand on lui parle du transfert prochain. Il se désole : « Nous n’avons été saisis par personne pour aller à AIBD. C’est comme si nous ne faisons pas partie de cet aéroport alors que ça fait des dizaines d’années que nous gagnons nos vies ici. On nous dit que là-bas, ce ne sera plus possible d’avoir des petites cantines comme ici et qu’une seule société va se charger de tout ce que nous proposions ici. »
À quelques mètres, Assane tient une petite galerie d’art dans laquelle on peut déguster du café touba et des gâteaux. Il partage l’amertume de son compagnon de galère : « Pendant que certains prient pour que AIBD commence à fonctionner, nous autres nous prions pour que ça n’arrive pas. Parce que nous serons nombreux à perdre notre gagne pain. On nous a dit que les petits commerces autour de l’aéroport là, ça ne va pas être possible à Diass. »
Et quid des infrastructures existantes ?
Façade de l'aéroport Léopold Sédar Senghor
Que va devenir le désormais ex-aéroport international Léopold Sédar Senghor et ses infrastructures ? Personne ne sait. À l’aéroclub, qui existe depuis 1933, personne n’a été tenu informé. Les propriétaires d’avions privés non plus. Certains osent espérer que l’aéroport continuera d’exister pour les vols à destination de l’intérieur du pays. D’autres au contraire parient que les terrains ont déjà été vendus à des promoteurs immobiliers.
Les hôteliers de la petite côte aux anges, ceux de Dakar inquiets
A Dakar, les hôteliers savent déjà qu’ils auront un manque à gagner avec la délocalisation de l’aéroport à 45 km de la capitale. Les heureux dans cette transaction sont les propriétaires d’hôtels de la petite côte. Toubab Dialaw est à 20 minutes de l’AIBD, Saly est à 30 minutes, le lac rose aussi est tout proche.
Malgré les navettes, beaucoup de clients ne séjournaient à Dakar que le temps de préparer leurs voyages à l’intérieur du pays. Maintenant, ils ne verront plus l’intérêt de faire le trajet jusqu’à Dakar pour repartir pour leur destination finale.
Ce nouvel aéroport semble plutôt entraîner plus de problèmes qu’il n’en résout avec son implantation si loin de l’agglomération.
Eva Rassoul/au-senegal.com
http://www.au-senegal.com/l-ouverture-du-nouvel-aeroport,...

Commentaires

Les hôteliers de la Petite Côte aux anges ??? En ce qui nous concerne, ce n'est pas la route Dakar/Petite-Côte (très souvent pénible) qui raréfiait nos séjours mais LE PRIX PROHIBITIF DES BILLETS D'AVION, et il ne semble pas que la baisse des taxes d'aéroport soit au programme. Alors, wait and see !

Écrit par : déhelle.debelvald | 16/10/2017

Répondre à ce commentaire

Les prix exorbitants des billets d'avion, et maintenant ce nouvel aéroport à 50km de Dakar !!! décidément le Sénégal fait tout pour faire fuir les touristes.

Écrit par : zeyna 56 | 16/10/2017

Répondre à ce commentaire

et les taxi voleurs qui etaient deja present a dakar,,vont encore plus voler les clients,,,chaque voyage c'est pareil une hantise de prendre ces taxi,,

Écrit par : tima | 16/10/2017

Il faut savoir ce que vous voulez. OK pour les billets qui ne sont pas à la baisse mais les transferts saly diagne vont baisser et notre temps. Pour les échoppes vous dites vous même qu c est situé au milieu de nul part, la question se pose comment gagnaient ils leur vie? Une incohérence dans votre article. Tout semble obscurcir votre vie de citadin de dakar, pour ma part, je m en réjouis

Écrit par : Berni Fafa | 16/10/2017

Répondre à ce commentaire

Pour les touristes de la petite cote c'est génial j'avais horreur de la route de Dakar!!!!!

Écrit par : eddy | 16/10/2017

Répondre à ce commentaire

Nous les provinciaux on est bien contents bientôt l autoroute jusqu'à n guerockh. Sécurité maximale

Écrit par : Berni Fafa | 16/10/2017

Le prix du taxi.
Je suis toubab et je considere que 15000 cfa ne seront pas suffisant comme les 25000 actuellement entre Dakar et la petite cote payé par la plupart des toubabs. Je paye personnellement 35000 il faut bien que ces gens vivent de quelques choses et ce qu’ils en font ne nous regarde en rien. Les prix pratiqués n’autorisent ni la réparation ni le remplacement du véhicule.

Écrit par : Reyser | 17/10/2017

Répondre à ce commentaire

Enfin une réponse un peu sensée.
Je paie également 35000 (Env 50 euros)
Et déjà à ce prix je me demande comment ils font
A noter que mon taxi vient spécialement de M'Bour pour me chercher LSS.sans être assuré de faire un contre voyage

Écrit par : Aldo Casulli | 18/10/2017

Quand je vois des toubabs faire du wakhalé (marchandage) de taxi pour 1000F (1.5 euros) de différence pour un parcours de plusieurs kilométres, je me dis franchement où est ce qu'on va!!! Là ou chez eux, ils casquent 30 euros ou 60 euros de taxi fastoche.
Come on guy, un peu de compassion pour les gorgorlous.

Écrit par : Ndiaye | 18/10/2017

Répondre à ce commentaire

Bien d'accord ,mais à force de se faire racketter le toubab finit par négocier l'air du temps.............

Écrit par : oyster | 19/10/2017

Quand on voit les sénégalais décupler les prix pour pouvoir arnaquer les touristes on appelle ça du "business".

quand un toubab marchande 1000 f il faudrait qu'il ait de la compassion et ne pas faire de "business"

Et quand ce même toubab arrête d'acheter tellement il en a marre de se faire harceler et arnaquer on appelle ça du commerce sénégalais

tout le monde est" gagnant"

Écrit par : amy | 19/10/2017

Merci amy et oyster

Écrit par : SandToubab | 19/10/2017

Heu, je suis TOUBAB !
Née à Dakar, il y a 50 ans... Je précise que Toubab veut dire Blanc...
"Moi, je paye 35 000 F et c'est donné..."
Tant mieux pour vous si vous avez les moyens mais tous les toubabs qui viennent au Sénégal ne les ont pas.

Sachez que pour tout ce que vous payez le prix est déjà doublé !!! car vous êtes blanc !
Je comprends pourquoi les sénégalais se moquent des Toubabs continuellement... et ils ont bien raison.

Écrit par : SandToubab | 19/10/2017

Répondre à ce commentaire

C'est vrai, il y a même une fois un copain sénégalais qui m'a dit innocemment :" ce qu'il y a de bien avec vous les toubabs c'est qu'on peut vous rouler facilement".
Sans commentaire :(

Écrit par : zeyna 56 | 19/10/2017

Exact, c'est un jeu pour eux ! Même moi avec ma couleur de peau, ils essayent de m'arnaquer. Ils rigolent moins quand je dis que je suis sénégalaise de naissance !

Écrit par : SandToubab | 19/10/2017

Oui, c'est un jeu pour eux !
Un jeu stupide de gosses adultes inconscients qui a détruit le tourisme et jeter des milliers de leurs frères au chômage, dans la précarité et la misère, avec leur manie cupide !
Entrainant par leur jeu stupide de doubler les tarifs pour les toubabs (appellation des blancs au Sénégal) ces sentiments anti-blancs qui gangrènent le Sénégal, qui font le lit des nationalistes, des religieux radicaux ou intégristes, des anticolonialistes retardés, des racistes anti-toubabs, des anti-franc CFA du mouvement Y'en a marre ou des suprémacistes noirs à la sauce Kémi Séba ...
Sont-ils majoritaires au Sénégal, on ne sait pas ??? Mais, ils imposent leurs conneries au reste du peuple sénégalais comme conduite et exemple à tenir face aux toubabs, du ressortissant au touriste blanc, comme seule transaction financière raisonnable pour ces anciens colonisateurs qui ont pillé le pays ??? Ou tous ces touristes blancs millionnaires qui peuvent se payer des vacances au Sénégal dans leur ignorance éducative volontairement entretenue par leurs élites qui se gavent sur leurs dos ??? Elites politiques et religieuses qui sont les responsables de ce racket anti-toubab par le bas peuple sénégalais, qu'ils laissent dans la misère et la survie malgré toutes les aides internationales détournées... Entrainant ces comportements bêtement et piteusement lucratifs, mais si néfastes aux relations normales et respectueuses de l'amitié "sénégalo-toubabe" au Sénégal...

Le malheur, c'est qu'ils n'ont toujours pas compris que ces pratiques sont connues et détestées par les toubabs...
Tout d'abord, il y a le marchandage et le manque de prix dans les boutiques des antiquaires... Tout cela pour vendre, le plus cher possible un statuette, un collier ou autre souvenir qui ne servent à rien et se vanter après d'avoir gruger un touriste ??? Première grossière erreur !... A l'heure d'Internet et des supermarchés, les touristes connaissent parfaitement les prix et ils se vexent d'être trompés trop souvent... Nous ne sommes plus au temps des caravanes de sel qu'on troquait contre d'autres denrées par le marchandage... Avec Internet, on tape un article et on a les prix de milliers d'un même artiche à acheter... Alors le phénomène culturel du marchandage avec les touristes, çà sent le Moyen Âge dépassé et cramoisi... Quand on est pas insulté, quand on n'achète pas !

Un toubab sait que le taxi Saly- Mbour aller-retour vaut 5 000 FCB + 1 000 ou 1 500 FCFA pour la pleurniche de l'autre jeu du taximan qui arrive pas à nourrir la famille...
Un taximan qui demande 10 000 FCFA pour la même prestation, est sur et certain de perdre à jamais ce client au lieu de jouer la fidélité de la clientèle...
C'est dans le gênes... Un jeu cupide rentré dans les gênes !

On retrouve ce phénomène avec les talibés... Elèves coraniques instruits dans les daraas anti-occidentales, les matabouts leur enseignent la haine des occidentaux, les colonialistes qui ont pillé le pays et qui sont responsables de la misère du pays ???... Sans oublier de dire que les toubabs sont des mécréants infidèles, indignes de Dieu et de l'Islam ???...
Pourtant, les marabouts sénégalais n'ont aucun tabou à envoyer leurs petits élèves talibés, mendier auprès des touristes bancs ??? Et même encourager à coups de fouets, leurs petits esclaves mendiants pour récupérer l'argent impie occidental par la mendicité forcée d'enfants décérébrés pour s'enrichir honteusement et en toute impunité ???
Chercher l'Erreur ou autre Paradoxe religio-culturel Sénégalais !

Au moment du retour, à l'Aéroport Senghor, quand des touristes déçus disent aux guides accompagnateurs qu'ils ne reviendront pas au Sénégal pour toutes ces raisons...
Ces braves guides ne comprennent pas non plus, les réactions des touristes écoeurés par tous ces agissements anti-touristiques et anti-blancs pendant leurs séjours, en répondant :
"Il faut pas dire çà... Ce n'est pas vrai... Il faut revenir au Sénégal, le pays de la Téranga"...
Le pays de la Téranga, mon cul ! La Téranga où on double le prix pour les étrangers, où on fait mendier des enfants esclaves et où insulte les visiteurs blancs parce qu'ils sont blancs" ???
Si c'est un jeu pour eux et si ils ont bien raison de continuer dans ces comportements imbéciles pour les uns et suicidaires pour d'autres... De cupidité simpliste pour les uns ou de cupidité raciste pour les autres... Nous avons assisté où ces comportements discriminatoires déplacés au niveau racial ont amené le tourisme au Sénégal et où çà les amènera à persister dans ces conneries irrespectueuses des touristes étrangers et/ou blancs...
"Rira bien, qui rira le dernier"... Même, si c'est dans les gênes !

Écrit par : issa gibb | 20/10/2017

Ils ont déjà beaucoup perdus,ne serait ce qu'au niveau des emplois,de moins en moins de toubabs prennent des gardiens et des fatous trop de complications ,plus d'hotel en état a part 2,donc moins d'emplois ,mais certains énergumènes jaloux,s'en frottent les mains,suivez mon regard,faut-il etre BETES tout de meme pour croire encore au Père Noel!!!!!

Écrit par : eddy | 23/10/2017

Répondre à ce commentaire

Ils s'en foutent royalement de fidéliser un client ils vivent au jour le jour demain est un autre jour on verra bien,et puis leur grande préoccupation quand ils se lèvent le matin,c'est comment ils vont pouvoir faire pour en pigeonner quelques uns ...

Écrit par : chees | 26/10/2017

Répondre à ce commentaire

Il y a beaucoup trop de vrai ,mais il y a des exceptions cependant!

Écrit par : oyster | 27/10/2017

"Que va devenir le désormais ex-aéroport international Léopold Sédar Senghor et ses infrastructures ? Personne ne sait".
La réponse est là : http://www.au-senegal.com/le-site-de-l-aeroport-leopold-sedar-senghor-tombe,14864.html

Écrit par : Xx | 28/10/2017

Répondre à ce commentaire

ISSA
J'adore te lire ,il y a que du vrai chez toi
quand il me voyait arriver c'était (voila ma banque )
y a plus de banque pour le Sénégal....... fini

Écrit par : zette73 | 28/10/2017

Répondre à ce commentaire

Je m'adresse â Issa Gibb: Essayez de voir du positif dans ce pays sinon pourquoi venez vous?Allez dans un autre pays parce qu'il semble que n'aimez pas les sénégalais.S'il y a un peuple qui n'est pas raciste c'est bel et bien les sénégalais.Ils aiment juste taquiner les gens et les toubabs y compris mais RIEN DE MECHANT.Quand aux prix,nous sommes tous habitués à négocier à chaque fois.Soyez zen,ne les regardez pas de haut parce que vous ne valez pas plus que eux et vous verrez vous vous sentirez bien dans leur pays comme tout le monde.Le sénégalais n'est pas raciste!Le blanc s'appèlle toubab et les autres africains s'appèllent des Gnaks,chacun son petit nom.Jamais vous ne serez agressé parce que vous êtes toubab ou gnak,au contraire vous serez accueilli à bras ouverts.Dakar étant une ville où le coût de la vie est trop élevé ils apprécient toujours les invités qui participent à la dépense et c'est normal qu'ils acceptent volontier un coup de main financier.J'aime le Sénégal pour ce qu'il est.Faites de mème et vous y serez très heureux à chacun de vos séjours.

Écrit par : Senegalerie | 29/10/2017

Répondre à ce commentaire

J'aimerais bien que ce soit comme tu dis...je vis ici depuis 15 ans.
Il y a bien sûr des gens comme tu dis mais le pourcentage, à voir.
Le Sénégal, comme ailleurs, n'est pas un monde de bisounours.

Écrit par : richard | 29/10/2017

Enfin quelqu'un qui connait (mieux) le senegal et qui voit la bouteille à moitié rempli, ca change des rabats joies et des raleurs profesionels

Écrit par : Ndiaye | 29/10/2017

Et bien sûr, vous ne faîtes pas partie de "ces gens-là", n'est-ce-pas Mr Ndiaye ?!

Écrit par : . | 30/10/2017

Les Sénégalais ne sont pas racistes?? ils ne l'étaient pas ,ils le sont devenus!!!! j'ai passé ma vie en Afrique et je peux vous dire que les mentalités ne vont pas dans le bon sens,ils ont trop eu l'habitude de dépendre des blancs,et maintenant ils ne veulent plus ce que je comprends parfaitement et c'est légitime ,alors qu'ils arretent de tendre la main et de mendier,qu'ils prennent leur vie en main... On voit leur jeu a des kms, qu'ils arretent de nous prendre pour des imbéciles et qu'ils s'occupent vraiment de faire émerger le Sénégal,pas a reculons!!!!!

Écrit par : eddy | 30/10/2017

Quand on se fait voler dans sa maison senegalerie,que les gendarmes viennent et vous disent c'est normal vous etes blancs c'est pour ça qu'ils viennent vous voler,ce n'est pas une agression ,continuez de rever ,vous avez bien raison,mais un jour ou l'autre on tombe de haut

Écrit par : maie | 30/10/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire