23/10/2017

INQUIETUDES D'ATTENTATS

Rosso Sénégal : la police neutralise un terroriste

17779208-22167414.jpg

La Police de l’air et des frontières de Rosso Sénégal a arrêté, hier, un individu du nom de Mohamed, qui voulait pénétrer sur le territoire sénégalais. Le bonhomme, identifié comme un terroriste, a été alpagué grâce aux informations, dit-on, fournies par Interpol. Ainsi, au moment de remplir les formalités pour entrer au Sénégal, les forces de sécurité se sont rendus compte qu’ils avaient affaire à un terroriste. Puisque le nom et la physionomie du gars concordaient avec les données qu’ils avaient, ils ne sont pas fait prier pour le neutraliser.
L’individu a été conduit au commissariat de Saint-Louis. Plus tard, il a été transféré à Dakar pour être remis entre les mains des enquêteurs de la Division des investigations criminelles (DIC). L’homme est considéré comme dangereux et faisait l’objet de recherches. Il aurait fait ses armes en Syrie, où il a subi un intensif entraînement. L’enquête en cours devrait permettre de connaitre ses motivations et les raisons qui l’ont conduit dans notre pays.
Cette nouvelle arrestation, après celle des deux combattants de l’organisation Daesh, les Algériens identifiés par les services de renseignements de la police nationale intervient dans un contexte pesant. Puisque, depuis quelques jours, l’ambassade des Etats-Unis à Dakar a sorti une note pour demander « aux citoyens américains d’être vigilants lorsqu’ils sont dans des établissements et séjournent dans des hôtels fréquentés par les Occidentaux, en raison d’une menace crédible liée à une activité terroriste potentielle à Dakar ».
L’alerte étant beaucoup plus stricte pour le personnel de l’ambassade des Etats-Unis qui « n’est pas autorisé à séjourner dans des hôtels du de mer de Dakar jusqu’à la première semaine de décembre ». « Les citoyens américains doivent s’attendre à des contrôles de sécurité accrus, lorsqu’ils sont en déplacement à Dakar et ses environs ».
Trois personnes, deux Marocains et un Nigérian ont été également arrêtés. Ils étaient recherchés par les services de sécurité de leur pays respectifs pour « terrorisme ».
leral.net

Commentaires

bien les essorer des informations éventuelles si elles nes sont pas fausses ou erronées, ensuite les donné aux crocodiles

Écrit par : DUVAL | 23/10/2017

Répondre à ce commentaire

Très bien, si la police et les forces de sécurité font leur boulot, çà, rassure... un peu !

Écrit par : issa gibb | 24/10/2017

Répondre à ce commentaire

Pour une fois que la police de Rosso fait son boulot au lieu de racketer les touristes qui franchissent la frontière a cet endroit!!!!!!

Écrit par : eddy | 26/10/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire