23/10/2017

VISAS PLUS FACILES

La France assouplit la délivrance de visas aux Sénégalais

17745345-22148301.jpg

Des accords sur la sécurité et l'immigration ont été signés en marge du séminaire intergouvernemental franco-sénégalais à Paris
La France et le Se´ne´gal se sont engagés à promouvoir la mobilité légale dans les deux sens notamment en augmentant la part de visas de circulation de´livre´s au Se´ne´gal et en re´duisant le de´lai de de´livrance des visas.
Cette annonce a été faite dans une déclaration conjointe de E´douard Philippe, Premier ministre de la République Française et Mahammed Boun Abdallah Dionne, Premier Ministre de la République du Sénégal à l'occasion du troisième séminaire intergouvernementale qui s'est tenu jeudi à Paris.
C’est accompagné de 14 de ses ministres, que Mahammed Boun Abdallah Dionne, a participé au séminaire intergouvernemental franco-sénégalais qui vise à représenter le nouvel élan entre la France et l'Afrique ainsi qu'à créer un axe Afrique/Méditerranée/Europe de coopération et de rapprochement.
Edouard Philippe a indiqué avoir évoqué avec son homologue, les problèmes de sécurité que pouvait rencontrer le Sénégal, précisant que « ce qui se passe au Sahel est essentiel pour le Sénégal et essentiel pour la France ».
L’éducation a également pris une place importante dans les débats « car au Sénégal comme en France, il faut préparer sa jeunesse et son pays aux défis qui viennent et aux transformations qui s’imposent ». Le premier ministre français a terminé son allocution en expliquant que « comme le dit Macky Sall, le problème entre la France et le Sénégal, c’est qu’il n’y a pas de problème ».
Le chef du gouvernement Sénégalais a de son côté salué le « modèle unique de coopération » entre les deux pays ainsi que « la grande générosité avec laquelle (nous) avons échangé autour de la sécurité, l’économie, les finances, l’agriculture et la santé ».
Plus concrètement, plusieurs protocoles ont été signés. Parmi les mesures les plus importantes, figure la signature de l'accord visant à assouplir la délivrance de visas pour les migrations légales, en contrepartie d’un renforcement de la lutte contre l’immigration clandestine.
"La France ame´liorera les conditions de de´livrance des visas aux ressortissants se´ne´galais, notamment en augmentant la part de visas de circulation de´livre´s au Se´ne´gal et en re´duisant le de´lai de de´livrance des visas", indique la déclaration conjointe.
En outre, "les deux pays accentueront leurs efforts pour favoriser la mobilite´ e´tudiante. Une fois leur cursus accompli et pour renforcer la mobilite´ entre nos deux pays, la France s’engage a` fournir a` ces e´tudiants se´ne´galais un visa de circulation de longue dure´e", précise le texte.
Les chefs de gouvernements ont également signé un accord prévoyant le développement des écoles militaires sénégalaises et un renforcement de la présence militaire française pour les opérations antiterroristes au Sahel selon la même source.
Plusieurs ministres français sont attendus au Sénégal dans le cadre du Forum International de Dakar le 14 novembre prochain. Le Président français Emmanuel Macron se rendra également à Dakar pour participer à une conférence sur le financement du partenariat mondial pour l'éducation.
trt.net

Commentaires

Le 3ème séminaire intergouvernemental franco sénégalais... Toujours le même programme... Identique à celui de l'année dernière... Le même cirque avec le même chapiteau ?
La délivrance de visas plus rapide, c'est du pipeau, pour faire gentil... en contrepartie de la lutte contre l'immigration clandestine... Comme si le Sénégal luttait contre l'immigration clandestine ?
Plus, l'éducation de la jeunesse et du pognon...Plus, la lutte contre le terrorisme, des écoles militaires sénégalaises et des militaires français en plus au Sénégal et du pognon...
Je comprend que le Président Macky Sall fasse dire qu''il n'y a pas de problème entre la France et le Sénégal et que le premier ministre sénégalais MBA Dionne parle du modèle unique de coopération et de la grande générosité de la France... Toujours dans un seul sens...
Les dirigeants français semblent complètement déconnectés des réalités sur le terrain au Sénégal, de sa radicalisation galopante à la façon dont sont traités les ressortissants, les résidents et les touristes français au Sénégal... Comme si Kemi Séba n'existait pas et les anti-franc CFA avec leur boycott des produits et des intérêts français au Sénégal pour le 27 octobre 2017...
Si il n'y a pas de problème, pourquoi ils n'en parlent pas et pourquoi l'Etat sénégalais ne prend pas position contre ce boycott anti-français par des farfelus de l'ONG "Urgences panafricaines" et du mouvement Y'en a marre.... On appelle çà, avoir de la merde dans les yeux et les oreilles en politique ou en diplomatie !

Écrit par : issa gibb | 24/10/2017

Répondre à ce commentaire

bien sur que si , nous signalons régulièrement la manière dont sont traités les résidents et les touristes mais les infos visiblement ne remontent pas jusqu'à la France d'en haut....

Écrit par : flopaty | 24/10/2017

Répondre à ce commentaire

C'est a se demander si Mr Macky Sall ne vit pas sur une autre planète!!!!aucune de ses consignes de toutes façons n'est respectées,les administrations quelles quelles soient s'en foutent complètement,ils font ce qu'ils veulent

Écrit par : eddy | 24/10/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire