31/10/2017

LE FMI INQUIET

Rapport d’octobre du Fmi : la dette du Sénégal qui avoisine les 60% inquiète

roger-nord-fmi-la-croissance-economique-du-senegal-est-en-marche-mais-elle-doit-etre-mieux-repartie-et-soutenue-909148-696x464.jpg

Le Fmi a publié hier, son rapport sur les perspectives économiques régionales de l’Afrique subsaharienne, sur le thème : « Ajustement budgétaire et la diversification économique ». Une occasion pour le Directeur adjoint du département Afrique du Fonds, de se féliciter de la croissance dans la sous-région et au Sénégal, mais aussi de s’inquiéter de la dette qui, pour lui, doit-être stabilisée pour ne pas compromettre les politiques économiques en cours, révèle le quotidien Les Echos.
Malgré une auto-croissance de 6,8% au Sénégal, grâce aux investissements qui donnent des effets positifs, l’institution financière internationale s’inquiète du niveau de la dette en Afrique d’une manière générale, et au Sénégal en particulier.
« La dette qui était assez modeste, il y’a 4 ou 5 ans, commence à monter. Dans la zone UEMOA, on a un niveau de dette qui avoisine en moyenne 50%. Au Sénégal, elle est même un peu plus élevée que cela, elle frôle les 60% . Ce sont quand même des niveaux qui commencent à inquiéter. Si on les maintenait à long terme, cela pourrait être plus difficile pour la politique économique », a déclaré le Directeur adjoint du département Afrique du Fonds, Roger Nord.
Poursuivant, il affirme que : « Cette augmentation de la dette a servi aux investissements publics et c’est une bonne chose. Mais aussi, elle commence à frôler des niveaux qui sont moins prudents et notre conseil, c’est de s’assurer que les dettes restent à un niveau gérable ».
Par ailleurs, renchéri le spécialiste, pour plus d’emplois et de richesse, le secteur privé devrait entré dans la danse afin de relayer le public. « Maintenant, le prochain pas c’est de s’assurer que le secteur privé prenne le relais parce que c’est ce secteur finalement qui crée une croissance soutenue et bien repartie », ajoute-t-il.
senenews.com

Commentaires

Bien et que propose ce brave homme, quel conseils concrets donne t-il au gvt sénégalais pour remédier à ce problème ?

Écrit par : Raymond | 31/10/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
La dette de la FRANCE est beaucoup plus importante, et pourtant ce pays ne manque pas de distribuer de l'argent au SENEGAL et ailleurs aussi !

Écrit par : oyster | 31/10/2017

Répondre à ce commentaire

La dette de la France participera à l'effacement de la dette Sénégalaise

Écrit par : stephane | 31/10/2017

Répondre à ce commentaire

En fait, dans ce domaine, c'est autre chose, on encourage d'abord un pays à s'endetter et puis, chemin faisant, on lui envoie le FMI. Attention, il va falloir faire une politique d,austérité.
La dette servira à asservir le pays, celui-la comme un autre!

Écrit par : richard | 31/10/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire