15/11/2017

LE PERMIS A POINT

Le gouvernement se dit déterminé à imposer le permis à points

accident-tamba.jpg

Le gouvernement sénégalais est déterminé à imposer le permis à points, a annoncé lundi le ministre des Transports Abdoulaye Daouda Diallo à Saint-Louis (nord-ouest), venu présenter des condoléances à une famille de victimes d’un accident ayant fait 25 morts, a constaté un correspondant de l’AFP.
Ces 25 personnes, dont sept membres d’une même famille, avaient péri il y a une semaine dans une collision dans le nord du pays entre un minibus bondé parti de Saint-Louis pour le grand pèlerinage annuel de la confrérie mouride, le “Magal” (célébration, en langue nationale wolof) et un bus local.
Les événements religieux drainant des milliers – voire, comme le “Magal” de Touba (centre), des millions de fidèles – vers les fiefs des différentes confréries sont souvent endeuillés par des accidents de la route. Le “Magal” de cette année a été particulièrement tragique, avec au moins une cinquantaine de morts sur la route recensés par les sapeurs-pompiers.
“L’application de la loi sur les permis à point est une décision irréversible et elle s’imposera à tout le monde. Il n’y a pas moyen de revenir dessus ou de la négocier”, a assuré le ministre devant la presse.
“Je pense que la grève prévue par les chauffeurs et transporteurs sera reportée, car j’ai signifié la décision aux syndicats”, a-t-il indiqué, en référence à un appel à la grève mercredi contre cette mesure.
Le ministère des Transports avait annoncé en juin la mise en place du permis à points dans les six mois, mais pour des raisons techniques celle-ci ne devrait intervenir que dans le courant de l’année 2018, a-t-on appris auprès du ministère.
Le ministre a souligné être venu apporter les “condoléances de la nation”, une semaine après le drame, et délivrer, de la part du président Macky Sall, “deux messages importants”.
“Les statistiques l’ont démontré. Sur dix accidents, neuf ont lieu la nuit. Les heures de circulation nocturne seront réduites, modifiées ou arrêtées pour éviter les accidents”, a indiqué M. Diallo.
“Et l’autre message est d’appeler les chauffeurs de transports urbains à se rendre compte qu’ils ont à leur charge des personnes, et non des marchandises”, a-t-il ajouté.
aps/africanews.fr

Commentaires

Ben voilà,le permis a point !!! voie ouverte a toutes les arnaques !!!préparez les khalis...

Écrit par : eddy | 15/11/2017

Répondre à ce commentaire

voila,, et aussi faut plus sortir la nuit,,,c'est indiqué dans les stastistique,, encore un bon article ,qui oublie de precisé que combien roulent sans permis,,, et combien de procé dressés,,au chaufard,???

Écrit par : mina | 15/11/2017

Evidemment, l'éclairage la nuit est plutôt rare sur les routes nationales sénégalaises, pour ne pas dire inexistant. C'est pour cette raison d'ailleurs que la plupart des voitures et camions roulent "pleins phares"... mais certains véhicules n'ont AUCUN éclairage.
Je me demande vraiment comment, concrètement : "Les heures de circulation nocturne seront réduites, modifiées ou arrêtées pour éviter les accidents” (a indiqué M. Diallo).
“Et l’autre message est d’appeler les chauffeurs de transports urbains à se rendre compte qu’ils ont à leur charge des personnes, et non des marchandises” (a-t-il ajouté... M. Diallo). Là il est seulement question de transports URBAINS ?
Quant au permis à points... vaste question, et énorme point d'interrogation !
Je reste perplexe...

Écrit par : Xx | 15/11/2017

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
La volonté de copier l'ex "mère PATRIE" me laisse perplexe ,surtout que le résultat chez nous n'est pas toujours à la hauteur;mais ceci est un autre débat ....

Écrit par : oyster | 15/11/2017

Répondre à ce commentaire

Je ne vois pas l'intérêt d'un permis à point qui ne va que renforcer la corruption, vous vous rendez compte du pouvoir que cela va donner aux hommes en uniforme !!!
Il vaudrait mieux faire passer un vrai permis de conduire et non le donner suite à un demi-tour ou un créneau....
Même les gens qui ont obtenu le permis ne savent pas conduire, on ne leur apprend rien de rien, sans parler bien sûr de ceux qui n'ont rien passé du tout....
Pas étonnant qu'il y ait beaucoup d'accident la nuit, il n'y a pas une seule voiture qui a des phares correctement réglés, tout le monde roule en plein phare, sans parler les véhicules stationnés au bord de la route sans signalement, des vélos sans éclairage, des pétions qui marchent dans la mauvais sens....
Et pour finir bien sûr, l'état du parc automobile qui est catastrophique.
Je ne vois pas comment ils peuvent instaurer un permis à points avec le bordel ambiant qui règne dans l'administration sénégalaise, quand on voit les piles de documents, pleins de poussière, prêts à s'écrouler, qui jonchent le sol au service des mines....comme d'habitude tout se réglera à coup de bakchich....

Écrit par : Capskir | 15/11/2017

Répondre à ce commentaire

Effectivement le permis à point ne résoudra les problèmes TANT la police et la gendarmerie sont corrompues et racistes
Cela coûtera seulement un peu plus cher

IL FAUDRAIT aussi, VOIR DU CÔTÉ DES CENTRES DE CONTRÔLES TECHNIQUE OU LA CORRUPTION EST DE 99, 9 %
90 % des véhicules contrôlés ne devraient plus circuler
Ce serait,déjà un bon début
La majorité des accidents etant occasionnés par des cars rapides appartenant pour la majorité à la gente maraboutique
Il n y a jamais de suite judiciaire

A méditer ?????

Écrit par : Yvesbzh | 15/11/2017

Répondre à ce commentaire

Bien joli de copier mais il faut en avoir les moyens et pour l'instant le Sénégal NADA,si c'est ça le Sénégal émergent,je vous souhaite bien du plaisir pas étonnant que meme les résidents veulent prendre le large ,bientot un couvre feu pour palier le manque d'infrastructure du pays et le manque de sérieux du permis de conduire sénégalais...C'est 4 pas en avant 10 en arrière!!!!! interdisez plutot les charrettes a la tombée de la nuit,et les cercueils ambulants,au lieu d'enquiquiner les touristes parce qu'ils mettent un petit sac de voyage sur la banquette arrière cout 2000 frs

Écrit par : maie | 15/11/2017

Répondre à ce commentaire

Le cirque ministériel continue...
Visite du ministre des transports A.D. Diallo (pour info : ex-Ministre de l'Intérieur et de la Sécurité ) aux familles des 25 morts sur le trajet du Magal de Touba...
Et comme solution, on ressort le permis à point pour arrêter l'hécatombe meurtrière sur les routes sénégalaises ???
Alors qu' A.D. Diallo n'a rien foutu comme Ministre de la Sécurité routière pendant son mandat ???
Alors qu'on considère que le permis à points sera difficilement applicable au Sénégal, pour maintes raisons
dont le racket policier et les petits billets de la corruption, les conditions d'obtention du permis, l'état des véhicules et l'Anarchie au code de la route, etc...

Le permis à point comme solution à l'hécatombe meurtrière sur les routes sénégalaises ???
Et encore moins, comme solution pour soulager la tristesse des familles et amis des morts accidentés !

Écrit par : issa gibb | 15/11/2017

Répondre à ce commentaire

Le permis à point est une future usine à dégager des ressources .....

Écrit par : oyster | 15/11/2017

Répondre à ce commentaire

Ah... si Mr le Ministre des Transports voulait bien nous lire....
Sans vouloir être méchant, ironique ou donneur de leçon, évitons de mettre la charrue avant les bœufs en matière de transport.
La réalité du Sénégal étant ce qu’ell est, pensons en premier lieu à la formation des conducteurs. Peut-être faut-il travailler en parallèle avec l’éducation, du travail de la santé.
En Europe, le permis à point est arrivé après avoir fait des efforts sur plusieurs fronts. Les infrastructures routières se développent, les investissements se succèdent et ce grand pays bouge . Si seulement les gens pouvaient y bouger sans être des victimes
de la route....

Écrit par : Feuillerat | 16/11/2017

Répondre à ce commentaire

En France pour récupérer les points c'est un stage et 250 € Ici et en tenant compte de la super fiabilité du système informatique pour controler les pertes de points je pense qu'avec un petit billet de 10000 tu repars avec tes 12 points et ton permis de transport en commun

Écrit par : stephane | 16/11/2017

Répondre à ce commentaire

effectivement ingérable dans ce pays ....

Écrit par : oyster | 16/11/2017

De toutes façons ce n'est pas un problème pour eux,ils roulent sans assurance ,ils rouleront sans permis !!!!qui c'est qui va etre content LE GENDARME

Écrit par : chees | 19/11/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire