19/11/2017

LES INVESTS DE LA BAD

La BAD a investi près de 1300 milliards de FCFA au Sénégal en plus de 40 ans

arton171548.jpg

La Banque africaine de développement (BAD) a investi depuis 1972 au Sénégal près de 1300 milliards de francs CFA à travers 101 opérations effectuées dans des secteurs à "fort impact" sur l’économie du pays, a dit, vendredi à Dakar, son Directeur général région de l’Afrique de l’Ouest, Bureau national du Sénégal, Serge Marie N’Guessan.
"5225 opérations ont été réalisées en Afrique par la BAD depuis sa création en 1963. 101 opérations ont été faites au Sénégal depuis 1972 pour une volume d’investissement de 1300 milliards de FCFA", a expliqué M. N’Guessan.
Il s’exprimait lors d’une rencontre avec la presse sénégalaise dans les locaux de la BAD."De 1972 à 2012, la BAD a investi 670 milliards de FCFA et 599 milliards de FCFA de 2013 à 2017", a-t-il précisé, soulignant que les "opérations de la BAD au Sénégal ont triplé en cinq ans".
"Nous avons investi plus de 366 milliards de FCFA sur le guichet BAD de 2015 à 2017", a-t-il ajouté.
Selon le directeur général région de l’Afrique de l’Ouest, "durant les cinq dernières années, le Sénégal a bénéficié des investissements records de la banque sur des projets stratégiques et clés du Plan Sénégal émergent (PSE)".
Il a listé l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD) dans lequel la BAD a investi 70 millions d’Euros, de l’autoroute à péage où la banque est intervenue avec 12 millions d’Euros. De la centrale de charbon de Sindou, du port, et du Train express régional (TER) avec un investissement de 102 milliards de FCFA.
"Ce sont des financements à fort impact sur l’économie du Sénégal. Et cela prouve que le Sénégal est important pour la BAD et nous sommes fiers de ces résultats", a souligné M. N’Guessan qui a félicité les autorités sénégalaises pour ces "projets transformateurs".
M. NGuessan salué la "qualité" des relations entre la BAD et les autorités sénégalais qui a, dit-il, permis au Sénégal de "mobiliser autant de ressource sur le guichet BAD".
"C’est un guichet accessible aux pays à revenu intermédiaire, mais avec la révision de la politique de crédit de la banque en 2014, on a permis à certains pays d’accéder au guichet BAD cas par cas sur des projets transformateurs", a-t-il expliqué.
Le chargé de programmes pays principal bureau du Sénégal, le docteur Robert Kossi Eguida de la BAD a fait savoir que son institution va, en 2018, financer à hauteur de 33 milliards de FCFA, des projets dans l’entreprenariat des jeunes en agrobusiness et dans le développement de compétences pour les jeunes dans le secteur minier.
M. Eguida a, aussi, annoncé pour cette même année, le démarrage de la phase 2 du corridor transgambien à Sénoba où il est prévu de rénover la route qui relie le pont au Sud du Sénégal.
Le projet, financé à 100% par la BAD, est estimé à 74,5 millions d’euros.
SK/PON/aps

Écrire un commentaire