30/11/2017

AGONIE DE DAKAR SOUS LA POLLUTION

La pollution menace la presqu'île de Dakar

baie-de-hann-660x330.jpg

Depuis le 21 novembre 2017, une étude sur la pollution marine, baptisée Awatox, qui fait l'état des lieux de la pollution marine dans la presqu'île de Dakar au Sénégal a été publiée. Un enjeu de santé publique qui menace la santé des riverains, mais également les secteurs de la pêche et du tourisme.
Des bouteilles en plastique, des sacs, des pneus. Les égouts du quartier de Ngor à Dakar sont un concentré de pollution ménagère et industrielle. Ce canal long d'une trentaine de kilomètres traverse plusieurs quartiers de la capitale dont celui de Makhtar, le quartier de Hann.
"Regardez moi tout ça. cela n'est pas hygiénique..." dit Makhtar Diakhité, un brin désabusé.
Il y 40 ans, le site était un petit paradis balnéaire. Aujourd'hui, c'est une décharge à ciel ouvert parce qu'il n'y a qu'une seule station d'épuration à Dakar.
Cette pollution? c'est le quotidien de Makhtar et des habitants du quartier. Depuis une dizaine d'années on leur promet notamment sept nouvelles stations de pompage.
Makhtar Diakhaté, y croit de moins en moins :"On attend le projet pour la dépollution de la baie de Hann, mais jusqu'à présent, ça n'existe pas. On nous a fait beaucoup de promesses, vraiment nous sommes désolés." affirme t-il.
La pollution marine régulièrement mesurée
Ce matin, Amidou Sonko, ingénieur en pollution marine et sa collègue s'apprêtent à prendre la mer. Ils ne vont pas très loin, juste à distance de baignade. Ils font partie du projet environnemental Awatox, et avec leur curieuse machine embarquée, ils viennent mesurer le taux de métaux lourds dans la baie de Ouakam. Aujourd'hui, le test porte sur le taux de cuivre présent dans l'eau. Interrogé sur la gravité de la situation, l'ingénieur regrette une certaine insouciance des baigneurs de la plage de Ouakam.
Selon Amidou Sonko, "Les gens ne connaissent pas beaucoup la pollution. Pour eux, la mer c'est OK. Venir se baigner pour eux c'est des bénédictions !" Et l'expert en pollution marine, d'ajouter : C'est un peu dangereux parce qu'ils ne connaissent pas ce qu'il se passe ici."
Il faut dire que pour l'instant près du rivage de la plage de Ouakam, les résultats ne sont pas encore très alarmants. Ce petit port de pêche est d'ailleurs l'un des seuls sites encore viable dans la presqu'île de Dakar.
L'avenir de la pêche en question
Pas de quoi -cependant- rassurer Mamadou Sarr. Il est marin-pêcheur. Il est nostalgique d'une époque désormais révolue. Quand la pollution ne l'obligeait pas à aller toujours plus au large pour jeter ses filets."Avant à moins de 50m ou pouvait avoir des thiofs, des badèches, tout ce qui est poisson noble, de toutes variétés," nous dit-il. "Maintenant avec la pollution si tu as un masque et que tu plonges au fond, à une dizaine de mètres du bord, tu vas voir que les rochers sont tapissés d'une sorte de graisse..."
Il faut arrêter cette pollution, sinon nous, on va mourir de notre pêche, on ne peut pas faire autre chose...
Mamadou Sarr, marin-pêcheur
Alors ce métier de pêcheur qu'il exerce comme son père avant lui, Mamadou, n'en veut pas pour son fils. Pas dans une eau, où selon Greenpeace, la pollution serait sur certaines zones du littoral, 350 fois au dessus des normes européennes.
Patrice Férus/Margot Chevance & Cheick Berthé/tv5monde.com
vidéo: http://information.tv5monde.com/afrique/senegal-la-pollut...

Commentaires

Il n'y a pas que sous la pollution et les plastiques que le Sénégal agonise !

Écrit par : issa gibb | 01/12/2017

Répondre à ce commentaire

ha ba ça alors,,,!! INCROYABLE on realise que tout les dechets que chaque jour on vois jeter dans les canalisations,,,(voir ngor,,almadie) ces meme dechets se retrouve dans la mer,, incroyable,,,,on pensai peu etre que au contact de la mer ils se desintegrent,,,, dakar est devenu une poubelles depuis dix ans!

Écrit par : mina | 01/12/2017

Répondre à ce commentaire

J' ai habité plusieurs années à coté du CVD ( cercle de voile) baie de Hann à Dakar je me suis toujours posé la question de savoir combien de mètres il faudrait creusé pour débarrasser la plage de tous ces plastiques

Écrit par : stephane | 01/12/2017

Répondre à ce commentaire

Enfouir le plastique n'est probablement pas la solution ! récemment une émission télévisée évoquait l'existence non plus 1 mais 3 ou 4 "continents plastique" !!!
Regardez la durée de vie des déchets en tout genre produits par l'humanité :
https://www.consoglobe.com/duree-vie-dechets-nature-1386-cg

Écrit par : Xx | 01/12/2017

" Il y 40 ans, le site était un petit paradis balnéaire" : donc la propreté a existé ! incroyable !!! mais c'était avant...
"Aujourd'hui, c'est une décharge à ciel ouvert parce qu'il n'y a qu'une seule station d'épuration à Dakar" : eh oui... triste constat !
"...la pollution serait sur certaines zones du littoral, 350 fois au dessus des normes européennes" ! bah dis donc !

Tout le monde en souffre, et paradoxalement, à peu près tout le monde s'en fout... sauf quelques-uns... QUI DOIT S'OCCUPER DE CE PROBLEME CRUCIAL ET RECURRENT ? le ministère du tourisme ? le ministère de l'environnement et du développement durable ? le ministre du renouveau urbain, de l'habitat, et du cadre de vie ? le ministre de la pêche et de l'économie maritime ? mais QUI enfin ?

Écrit par : Xx | 01/12/2017

Répondre à ce commentaire

Il y 40 ans il n’y avait pas tous ces plastiques générés par notre nouveau mode de consommation
Il y a 40 ans vous alliez à Karmel la viande le poisson étaient emballés dans les journaux de la l veille ,les légumes dans des paniers en osiers
Les bouteilles étaient en verre et consignées

Écrit par : Yvesbzh | 01/12/2017

Il y 40 ans il n’y avait pas tous ces plastiques générés par notre nouveau mode de consommation
Il y a 40 ans vous alliez à Karmel la viande le poisson étaient emballés dans les journaux de la l veille ,les légumes dans des paniers en osiers
Les bouteilles étaient en verre et consignées

Écrit par : Yvesbzh | 01/12/2017

Il y 40 ans il n’y avait pas tous ces plastiques générés par notre nouveau mode de consommation
Il y a 40 ans vous alliez à Karmel la viande le poisson étaient emballés dans les journaux de la l veille ,les légumes dans des paniers en osiers
Les bouteilles étaient en verre et consignées

Écrit par : Yvesbzh | 01/12/2017

Et oui c'était il y a 40 ans ....
Tout s'est dégradé depuis

Écrit par : Pion | 01/12/2017

Répondre à ce commentaire

il y a 40 ANS les gens etais eduqué et les rues etais propre car les maires et autre faisait leur travail ,, point

Écrit par : tima | 02/12/2017

Les parents n'ont pas été éduqués et ils reproduisent avec leurs enfants !!!le Sénégal essai de se moderniser mais ils ne prennent pas le meilleur de ce qu'ils voient dans les autres pays... Et les mairies qui interdisent de prendre une charrette pour débarrasser les ordures,ne font rien pour que ça s'arrangent,les éboueurs dans notre coin n'ont plus de camion mais un tracteur et ils passent toutes les 3 semaines (si il n'y a pas de fetes entre temps) alors qu'attendent les mairies pour faire leur boulot,on paie nos impots pourtant et les sacs plastic toujours en place

Écrit par : eddy | 02/12/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire