30/11/2017

UN MEILLEUR ACCUEIL DES TOURISTES

Promotion de la destination Sénégal : Plaidoyer pour un meilleur accueil des touristes

1a34372eff62536be39c161da59beddd.jpg

Pour mieux vendre la destination Sénégal, les députés estiment qu’il faut accorder un accueil plus chaleureux aux touristes pour les fidéliser. Ils ont fait cette recommandation au ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang, lors du vote du budget 2018 de son département.
Le ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang, a défendu le projet de budget de son département devant l’Assemblée nationale. Lors de son passage, les députés ont abordé plusieurs sujets, notamment le marketing de la destination Sénégal, la diversification de l’offre touristique, le crédit hôtelier, le financement du tourisme…
Sur la question du marketing, les députés ont noté que la destination Sénégal « coûte cher ». Pour attirer le maximum de touristes et atteindre l’objectif fixé par le gouvernement du Sénégal dans le moyen terme, les députés ont estimé qu’il faut accorder un meilleur accueil aux touristes afin de mieux les fidéliser.
En effet, selon les parlementaires, dans le cadre du Crédit hôtelier, l’Etat accorde de « faibles prêts » aux investisseurs qui s’activent dans le secteur du tourisme. Pour cela, ils ont recommandé au gouvernement de recourir aux Partenariats public-privé (Ppp) pour développer certaines régions touristiques. Ici, Mame Mbaye Niang a précisé que le Crédit hôtelier est doté d’une enveloppe de 7,5 milliards de FCfa. Ce qui, selon lui, permet aux entreprises hôtelières et touristiques sénégalaises d’avoir des prêts pouvant aller de 5 millions à 100 millions de FCfa.
En outre, pour faire du Sénégal un hub touristique, les parlementaires ont indiqué au département du tourisme de « faire la promotion du Tourisme décentralisé ». Selon eux, les cascades de Dindéfélo à Kédougou, l’authenticité des villages traditionnels du Fouta et la beauté de certains sites, s’ils sont bien vendus, peuvent attirer beaucoup de touristes. Ne niant pas ces faits, M. Niang a toutefois reconnu que « le tourisme sénégalais est en train d’être dépassé par certains concurrents comme le Cap-Vert ». Sur ce, il a rappelé aux parlementaires qu’il y a, aujourd’hui, « nécessité d’un reprofilage » de notre tourisme.
Dans ce cadre, le ministre a informé que des « segments comme le tourisme animalier sont en train d’être explorés avec l’expertise de l’Afrique du Sud ».
A. Ng. NDIAYE/lesoleil.sn

Commentaires

Un plaidoyer du ministre du Tourisme Mame Mbaye Niang (ex-ministre de la Jeunesse, de la Formation professionnelle et de l'Emploi) et des députés de l'Assemblée Nationale Sénégalaise pour un MEILLEUR ACCUEIL DES TOURISTES AU SENEGAL est agréable à entendre et peut faire chaud au cœur... Et après ??? (chut ! plus rien... en plus de problème de la cherté à l'AIBD).
Quand à l'exploration des segments du tourisme animalier au Sénégal ??? Il vaudrait mieux s'occuper du sort des enfants talibés mendiants esclaves dans les rues qui ne sont pas un atout touristique majeur pour le Sénégal avant d'enfermer des animaux dans des réserves pour touristes qu'on ne saura pas s'occuper et finira en fiasco de souffrance animale, faute de moyens...
Monsieur le Ministre, Messieurs les députés, l'éradication de la souffrance des enfants talibés, préjudiciable au Tourisme au Sénégal serait une meilleure action pour le Tourisme au Sénégal !
l'Esclavage d'enfants n'est pas une bonne vitrine pour relancer le Tourisme au Sénégal ...

Écrit par : issa gibb | 01/12/2017

Répondre à ce commentaire

Déjà nettoyer les plages de tous les sacs plastique et autres..ramasser les milliers de chiens errants...ça ferait beaucoup au lieu de blablater et ne rien changer

Écrit par : Ambrosii | 01/12/2017

Répondre à ce commentaire

Et enfin, s'occuper radicalement du réensablement des plages de la petite cöte, de Dakar à Mbour.....
Les hôtels sans plage ne peuvent se remplir.....

Écrit par : Luc | 01/12/2017

Répondre à ce commentaire

Ce n'est pas une question d'argent, mais d'attitude, de logistique, d'enthousiasme, de bonne volonté.Les touristes ne sont pas si difficiles quand ils ont le soleil....mais la propreté ...et tout le reste

Écrit par : Nostron | 01/12/2017

Répondre à ce commentaire

Et moins de casse-pieds pour rester poli,d'arnaqueurs!!!!!

Écrit par : eddy | 01/12/2017

Répondre à ce commentaire

Ah ! l'accueil des TOURISTES : bis repetita... ou ter repetita... ou quater repetita... voire plus !!! depuis des années et des années !!! alors, c'est pour quand, vraiment ?

Écrit par : Xx | 01/12/2017

Répondre à ce commentaire

Baissez le prix des billets d'avionet vous verrez les touristes revenir

Écrit par : Lucien | 01/12/2017

Répondre à ce commentaire

Oh la la, ce n est pas avec l argent Que ces Messieurs les ministres pourront changer les choses. Voyez l éducation de vos enfants qui jettent des pierres ou autre aux toubabs qui passent dans leur village, vu qu on ne leur donne pas de cadeau, ils nous lancent des pierres du sable et même des escrements d animaux. L éducation à l école des élèves et même de certains professeurs qui jettent leurs déchets à terre.
Sans oublier ces antiquaires sans scrupules qui harcèlent les gens et qui leurs vendent des objets à des prix exorbitants, qu on arrete de prendre les toubabs pour des cons.
Et cerise sur le gâteau, raquettage de La gendarmerie et police sur les routes ........

Écrit par : Sonia | 01/12/2017

Répondre à ce commentaire

Et pour attirer et contenter les touristes, ils augmentent le tarif du salon VIP à AIBD.... + 280%..... C'est Sénégal.....
"Mais, il n’y a pas que ça. Les compagnies se plaignent également du tarif du passage des voyageurs au salon Vip. De 10 euros (6000 FCFA) par passager, il grimpe à 38 euros (25 000FCFA). MEDIASENEGAL.SN"

Écrit par : Luc | 01/12/2017

Répondre à ce commentaire

Hello,

Pour ceux que ça intéresse, en plus du blog vous pourrez retrouver une lise exhaustive des meilleurs hôtels, restaurants, activités a faire partout au Sénégal.
https://www.tripinafrica.com/fr/travel-to-dakar-senegal

Bonne visite.

Écrit par : Yacoub | 01/12/2017

Répondre à ce commentaire

Meilleur accueil ou pas, çà ne décolle toujours pas cette soit-disante poussée touristique. Nos chers politiques ont beau se faire les hérauts des chiffres extravagants de touristes dans notre pays citant parfois 1 million et de demi, les chiffres réels ne sont pas ceux claironner.
En novembre il est arrivé exactement 91462 passagers à Yoff (compris les passagers en transit) ça nous donne sur une moyenne annuelle jamais que 1.112 787 passagers arrivés. Et tous les passagers sont loin d'être des touristes. Disons 1 tiers seulement.

Écrit par : Le chaman | 02/12/2017

Répondre à ce commentaire

Il faudrait aussi que l'environnement soit "souriant".Hors, ca se dégrade,car la vie des gens, ici, se dégrade.Les gens qui viennent de l'extérieur le constatent et souvent, ca les met mal à l'aise, a part les beaufs, qui s'en foutent, mais faut il privilegier ce genre de tourisme...et de toute façon maintenant, depuis l'europe , on leur propose d'autres destinations moins chères.....bref

Écrit par : Nostron | 02/12/2017

Répondre à ce commentaire

Chassez le naturel ,il revient au galop!!!ils n'ont pas su tirer avantages de leur indépendance,c'était beaucoup plus propre il y a 50 ans to day tout se dégrade et c'est bien dommage et les jeunes qui suivent la mode des autres pays,ne sont pas les derniers a jeter leurs déchets dans la rue sans aucune honte...Niakh-Niakhal s'est dégradé en 10 ans ,c'est devenu un dépotoir ,les jardiniers balancent tout dans les rues et ça reste des mois sans que cela gene le moins du monde la population on ne peut pas changer ce qui ne peut pas l'etre

Écrit par : chees | 02/12/2017

Répondre à ce commentaire

Comme vous le dites
Il y à 50 ans c’était différent ,même il y a 40 ans,même il y à 30 ans
Le temps fait son œuvre
La société change tant mieux et parfois hélas

Écrit par : Yvesbzh | 02/12/2017

Tout a fait d'accord

Écrit par : Nostron | 02/12/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire