05/12/2017

LE TOURISME A L'ASSEMBLEE NATIONALE

Extrait de la déclaration de politique générale du Premier Ministre devant l'assemblée nationale:

dfdf.jpg
" Retenue comme un des leviers essentiels de la croissance économique et de la création d’emplois, l’industrie touristique a entamé son redressement. Au cours de ces trois dernières années, ce secteur a enregistré une hausse de 7% du nombre d’établissements entre 2014 et 2016, de 22 % des capacité en lits, de 20% des entrées de touristes avec 1,2 millions d’entrées en 2016 et une hausse de 26% des recettes touristiques, passées de 342 milliards FCFA en 2014 à 430 milliards FCFA en 2016.
Notre objectif est de consolider la progression observée auprès des marchés émetteurs, à court et à moyen terme, et d’annihiler la saisonnalité de l’activité touristique par une offre diversifiée et de qualité, avec la mise en exergue de nouveaux produits.
Notre cible est d’atteindre 1,5 millions de touristes en 2018 et 3 millions de touristes en 2023.
Cet objectif est bien à notre portée, si l’on considère les performances actuelles qui découlent de mesures fortes relatives à la baisse des redevances aéroportuaires, à l’érection de la Casamance en Zone touristique spéciale d’intérêt national et à la baisse de la TVA à 10% pour le secteur, en sus de nos atouts en termes de stabilité politique.
Le renforcement du réseau d’infrastructures aéroportuaires et terrestres, combiné à nos atouts aux plans culturel et naturel ainsi que notre positionnement géographique stratégique devraient stimuler davantage l’activité touristique.
Le secteur touristique continuera de bénéficier d’un soutien accru, par la consolidation du crédit hôtelier, l’accélération des opérations d’aménagement des nouveaux sites et une promotion plus active vers les marchés émetteurs. A cet effet, le projet d’aménagement et de restauration des plages de Saly d’un coût de plus de 35 milliards de FCFA, sera lancé avant la fin de l’année 2017, pour rehausser le potentiel de ce site."
Sapco

Commentaires

Toutes vos infrastructures ns suffiront pas a faire revenir les touristes ,si les mentalités ne changent pas vis a vis des toubabs a commencer par les gendarmes,policiers, motards qui dès qu'ils voient un toubab au volant ,ne pensent qu'a se remplir les poches c'est vraiment désolant,on vous pique votre permis et on vous laisse mariner,pour faire augmenter le tarif!!!!tout est corrompus dans ce pays Mr Macky Sall vous avez du pain sur la planche pour essayer de changer ses mentalités

Écrit par : chees | 06/12/2017

Répondre à ce commentaire

changer les mentalités,,et eduquer ,le pays est une decharge a ciel ouvert,,, les touristes ne sont pas aveugles

Écrit par : mina | 06/12/2017

Ah bon! Les 1,2 millions de passagers à l'arrivé à Yof en 2016 font exactement 1,2 millions de touristes! Après de tels affirmations comment croire aux beaux discours.

Écrit par : Le Chaman | 06/12/2017

Répondre à ce commentaire

Ah bon! Les 1,2 millions de passagers à l'arrivé à Yof en 2016 font exactement 1,2 millions de touristes! Après de tels affirmations comment croire aux beaux discours.

Écrit par : Le Chaman | 07/12/2017

Répondre à ce commentaire

Toujours un discours qui est plein d'espérance ,mais qui reste bien loin des faits....

Écrit par : oyster | 08/12/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire