15/12/2017

AIBD: REVUE DE PRESSE (2) ET LEVEE DE GREVE

Grève Aibd: Les compagnies suspendent leurs vols

AIBD_2017-12-15-PHOTO-00002105.jpg

La grève de 24 heures des aiguilleurs de l’air, aura sûrement un impact non négligeable. Déjà, plusieurs compagnies commencent à suspendre leurs vols vers Dakar et à demander à leurs passagers ou clients, de reporter leur voyage.
Seneweb a appris de bonnes sources que la Royal Air Maroc a suspendu ses vols au départ et à destination de Dakar pour la journée de ce 15 décembre.
Et en attendant de voir l’issue de la situation, la Ram qui présente des excuses, conseille à ses passagers de «reporter leur date de voyage à une date ultérieure ou le cas échéant à obtenir un remboursement auprès du point d’émission de leur billet.»
South African Airways aussi a lancé une alerte à ses passagers, pour les informer de la situation. «Les clients affectés à destination et en provenance de Dakar bénéficieraient d'autres arrangements. », leur ont-ils signifié.
Youssouf Sane - Le Soleil

AIBD : Des passagers "abandonnés comme des moutons"

C’est la débandade générale à l’aéroport Blaise Diagne de Dakar. Dans la nuit du 14 au 15 décembre, des passagers ont été débarqués de leur avion à 2heures par des grévistes sans aucune explication. Dans un reportage de BBC, des passagers expriment leur mécontentement.
« Il y a 600 personnes ici. Ils nous ont abandonnés comme des moutons. Est-ce que ça c'est normal », s’est emporté un passager qui dit avoir payé 15.000 FCFA le prix du taxi pour se rendre à l'aéroport de Diass. Une autre, explique que c’est vers 3 h 30 qu'ils ont été "jetés" dans le hall de l'aéroport avec leurs bagages. « On est là sans voir personne, aucune autorité. Et tout le monde habite pratiquement à Dakar. On est là en pleine campagne, pas de voitures pour rentrer, pas d'hôtels pour dormir. Rien ».
seneweb

Contrecoups de la grève à l’Aibd : Les avions d’Air Algérie font demi-tour

La grève des travailleurs de la Tour de contrôle de l’aéroport AIBD déclenchée depuis 00h00 ce 15 décembre a causé une grande pagaille. Les avions Air Algérie ont été obligés de faire demi-tour vers Alger après escale à Nouakchott. D’autres compagnies Ram, TAP, etc. ont subi un coup dur dans la programmation de leurs vols.
www.dakaractu.com

pas de vol au nouvel aéroport Blaise Diagne: L’AIBD coupé du monde, Découvrez pourquoi

Les agents de l’Aéroport Blaise Diagne de Diass en grève
Pendant 24 heures, « il n’y aura pas de décollage, pas d’atterrissage et même pas le survol de l’espace aérien du Sénégal », a affirmé vendredi Paul François Gomis, secrétaire général du syndicat des aiguilleurs du ciel au Sénégal.
Cette décision fait suite à la grève au niveau du nouvel aéroport Blaise Diagne de Diass au Sénégal, inauguré le 7 décembre.
Les syndicalistes ont confié qu’ils sont en grève pour exiger de meilleures conditions de travail.
« Nous travaillons dans des conditions extrêmement difficiles. Nous n’avons pas suffisamment de temps de repos. Avec le déplacement de l’aéroport à Diass à une cinquantaine de kilomètres, il y a un problème de transport qui se pose », se plaint Paul François Gomis, secrétaire général du syndicat des aiguilleurs du ciel au Sénégal.
Selon lui, « ceux qui ont leurs voitures, les prennent avec tout ce que cela implique comme frais supplémentaires de carburant et de péage et les autres prennent le transport en commun ».
Il affirme qu’un mémorandum avec leurs différentes revendications a été déposé auprès des autorités compétentes et auprès du ministre de tutelle.
« On a été reçu à deux reprises par le ministre, mais ce qu’il nous a fait comme proposition ne nous convient pas », déplore Paul François Gomis.
La situation n’a pas évolué dans le bon sens. L’AIBD est toujours coupé du monde, comme l’a annoncé Seneweb cette nuit. Aucun vol n’arrive ni ne part de cet aéroport flambant neuf, inauguré en grande pompe il y a une semaine.
« Les avions qui devaient partir de l’AIBD sont cloués au sol et ceux qui devaient atterrir sont détournés vers d’autres pays. La tour de contrôle est éteinte et personne ne sait combien de temps ça va durer », rouspétait un de nos interlocuteurs.
D’après nos sources, une grève des contrôleurs aériens est à l’origine de la suspension des activités. Les voyageurs, surpris d’apprendre la nouvelle à la dernière minute, par exemple au moment de faire leurs formalités ou d’attendre en salle d’embarquement, n’ont que leurs yeux pour pleurer. Même certains agents de l’AIBD n’étaient pas informés.
Contacté ce matin, un responsable de l’AIBD, oriente Seneweb vers l’Asecna. « Nous, nous sommes victimes de cette situation », marmonne notre interlocuteur qui, dépité, regrette qu’ »un tel bijou soit bloqué pour de telles histoires ».
Quelles histoires ? « C’est l’Asecna qui gère, nous payons les pots cassés », se cramponne notre interlocuteur, refusant d’aborder le fond du problème.
Seneweb a tenté de joindre le représentant de l’Asecna au Sénégal, Diaga Basse. Mais son téléphone sous répondeur.
Pendant ce temps, de nombreux voyageurs, qui devaient prendre l’avion au départ de l’AIBD, ont dû rebrousser chemin. C’est le cas de l’homme d’affaires qui nous a donné l’information cette nuit.
lesenegal.net

Grève des aiguilleurs de l’AIBD : Coup dur dans les programmes de vol

La grève des aiguilleurs de la tour de contrôle de l’Aéroport International blaise Diagne a été terrible pour les compagnies aériennes. En effet, ce mouvement observé vers les coups de minuit, a contraint les avions à changer leur plan de vol. L’avion d’Air Algérie qui devait se poser sur le tarmac de l’AIBD dans cette plage horaire a été obligé de rebrousser chemin. Idem pour la TAP, ou encore la Royal Air Maroc, qui ont dû trouver des solutions alternatives. Les aiguilleurs de Diass pour rappel, réclament à leur Direction de meilleures conditions de travail.
dakaractu.com

Le Premier Ministre ré-ouvre AIBD : Les vols reprennent

L’aéroport Blaise Diagne qui a été ferme de quelques heures à la suite de la grève des aiguilleurs a repris service.
La médiation du Premier ministre, Boun Abdallah Dione a fait revenir les contrôleurs aériens de l’ASECNA qui en veulent à l’Agence pour la Sécurité de la Navigation aérienne en Afrique et à Madagascar qui est composé de 17 États, dont le Sénégal.
La grève a bloqué ce matin plusieurs voyageurs qui devaient prendre l’avion à partir de l’AIBD. Une situation qui a poussé le gestionnaire de cet aéroport qui a été mis en service le 7 décembre dernier a imputé la responsabilité à l’État du Sénégal.
senedirect.net

Au Sénégal, à peine inauguré, l’aéroport Blaise-Diagne victime d’une grève

Les contrôleurs aériens demandent la prise en charge de leur transport jusqu’au nouveau site, situé à 47 km de Dakar.
Inauguré le 7 décembre, l’aéroport international Blaise-Diagne (AIBD), au Sénégal, bat déjà de l’aile. Dans la nuit du jeudi 14 au vendredi 15 décembre, les contrôleurs aériens de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna) ont entamé une grève de vingt-quatre heures pour dénoncer leurs conditions de travail. Ils demandent notamment la prise en charge de leur transport jusqu’au nouvel aéroport, situé à 47 km de Dakar.
« Chaque contrôleur demande son propre véhicule et de meilleures conditions de travail, car toutes les commodités ne sont pas encore mises en place », explique Abdoulaye Diouf, représentant de l’Asecna au Sénégal, précisant que « des négociations sont en cours avec les autorités nationales ». Au micro de la radio sénégalaise RFM, Xavier Mary, le directeur général du consortium sénégalo-turc Limak-AIBD-Summa (LAS) qui gère l’aéroport, a déploré cette grève : « Nous sommes victimes de ce mouvement de grève. Je ne ferai pas de commentaires car l’Asecna est actuellement en cours de discussion avec ses contrôleurs. »
Un préavis avait été déposé
Du côté des voyageurs, c’est la colère générale. Certains ont été débarqués de leur avion, d’autres ont été informés de l’annulation de leur vol alors qu’ils attendaient d’embarquer. « Je devais prendre le vol de 2 h 55 pour Madrid, mais en zone d’embarquement on nous a fait savoir qu’aucun avion ne décollerait ou n’atterrirait cette nuit. Sur mon passeport j’ai le cachet de sortie du Sénégal, mais je suis encore ici », explique Marta Moreiras, une passagère de la compagnie portugaise TAP qui a dû rentrer chez elle au milieu de la nuit après avoir récupéré ses bagages.
Le nouvel aéroport ne comprenant pas encore de restaurant ou d’espace de repos fonctionnel, plusieurs passagers se sont plaints d’être laissés sans eau ni nourriture. Certains ont manifesté leur désarroi sur Twitter :
AIBD Dakar grève controleurs. Plus de vols. On débarque de l'avion à 3h30 pour un vol ki était prévu à 23h50. Pas d… https://t.co/kK3XtqlaJD
— waaxma (@waxma kaddu)
Il nous faudra plusieurs jours avant que l'AIBD ne soit opérationnel à 100%. Ndank ndank rek!
— cheikhnambaye (@MalkoTIMUS??L.????)
#GreveAibd les passagers à Casablanca sont transférés à l'hôtel en attendant d'avoir des nouvelles
— diabymohamed (@Diaby Mohamed)
« C’était la folie à l’aéroport, poursuit Marta Moreiras. Personne ne pouvait nous dire exactement ce qui se passait, pas même le bureau de l’information. »
Pourtant, selon le représentant de l’Asecna, les compagnies aériennes ont été informées du risque de grève, puisqu’un préavis a été déposé le 22 novembre par les aiguilleurs du ciel et un message aux navigants aériens diffusé au niveau mondial. « Il y a des compagnies qui sont parties avant minuit à cause de cela », remarque Abdoulaye Diouf. Selon ce préavis, la grève doit se poursuivre jusqu’à 23 h 59.
lemonde.fr

AIBD : Mot d'ordre de grève levé: Reprise des vols
L’aéroport Blaise Diagne qui a été fermé de quelques heures à la suite de la grève des aiguilleurs a repris service.

Commentaires

Les Ministres ont leur voiture gratuitement ;pourquoi pas les aiguilleurs du ciel ,bientot les autres corporations demanderont aussi leur véhicule personnel,du jamais vu

Écrit par : maie | 16/12/2017

Répondre à ce commentaire

Nous sommes bloqués à l'hotel PIERRE DE LISSE à TOUBAB DIALAW depuis la nuit du 15 décembre apres avoir enregistre et pris notre billet pour embarquer .
Nous n'avons aucune nouvelle et voulons rentrer chez nous vers le LUXEMBOURG au plus vite
Une hotesse à pris nos coordonnées et nou attedons la fin de la grève.
Espérant que vous allez nous donner une reponse pour deloquer la situation tres rapidement.

DROUOT JEAN FRANÇOIS
DROUOT MARTINE
DROUOT DANIEL
DROUOT MARIE CLAUDE

Écrit par : DROUOT J FRANÇOIS | 16/12/2017

Répondre à ce commentaire

Nous sommes bloqués à l'hotel PIERRE DE LISSE à TOUBAB DIALAW depuis la nuit du 15 décembre apres avoir enregistre et pris notre billet pour embarquer .
Nous n'avons aucune nouvelle et voulons rentrer chez nous vers le LUXEMBOURG au plus vite
Une hotesse à pris nos coordonnées et nou attedons la fin de la grève.
Espérant que vous allez nous donner une reponse pour deloquer la situation tres rapidement.

DROUOT JEAN FRANÇOIS
DROUOT MARTINE
DROUOT DANIEL
DROUOT MARIE CLAUDE

Écrit par : DROUOT J FRANÇOIS | 16/12/2017

Répondre à ce commentaire

Nous sommes bloqués à l'hotel PIERRE DE LISSE à TOUBAB DIALAW depuis la nuit du 15 décembre apres avoir enregistre et pris notre billet pour embarquer .
Nous n'avons aucune nouvelle et voulons rentrer chez nous vers le LUXEMBOURG au plus vite
Une hotesse à pris nos coordonnées et nou attedons la fin de la grève.
Espérant que vous allez nous donner une reponse pour deloquer la situation tres rapidement.

DROUOT JEAN FRANÇOIS
DROUOT MARTINE
DROUOT DANIEL
DROUOT MARIE CLAUDE

Écrit par : DROUOT J FRANÇOIS | 16/12/2017

Répondre à ce commentaire

Le problème c'est qu'on laisse les gens comme ça sans rien leur dire,il y a d'autres personnel que les aiguilleurs tout de meme,tous ne sont pas concernés a moins qu'ils ne veuillent aussi un terrain et une voiture c'est l'anarchie ce pays,ça fera beaucoup de touristes en moins déjà qu'il n'y en a pas des masses!!!! les compagnies vont se méfier de la destination Sénégal et une nouvelle fois les agences de voyage vont éviter de proposer cette destination,ils font vraiment tout pour se boycotter eux memes

Écrit par : eddy | 16/12/2017

Répondre à ce commentaire

Ca y est la grève est finie pour l'instant ,on entend a nouveau les avions !!!!

Écrit par : eddy | 16/12/2017

Répondre à ce commentaire

un petit tour hier a blaise diagne ,pas déçue j'ai trouvé l'airport très bien pas fini c'est sur mais il sera au top manque de sièges dans le hall,et les compagnies fichent le bazar avec les bagages ,car ils se chargent en kérosène de peur de ne pouvoir repartir donc les bagages restent sur le tarmac et là bien sur c'est la pagaille

Écrit par : chees | 23/12/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire