15/12/2017

LE TER: ON Y TRAVAILLE

Début des travaux de construction du Train régional express

1024x576_414377.jpg

Les travaux de construction du TER, le Train régional express sont définitivement lancés au Sénégal. Les 200 ingénieurs sénégalais et français chargés de finaliser les études détaillées du projet sont à pied d‘œuvre pour livrer le chantier dans les délais fixés par le gouvernement.
Lancés en 2016, les travaux de construction doivent être réalisés dans un délai de 26 mois, et l’infrastructure livrée le 14 janvier 2019. Un projet d’envergure majeure qui nécessite une ingénierie extrêmement importante. Etienne Thibaut de Eiffage est Directeur de projet.
‘‘Ce n’est pas uniquement un seul marché, mais 6 marchés qui doivent travailler ensemble. Donc, depuis un an, nous travaillons avec les ingénieries de tous les marchés pour sortir la conception de ce projet. Aujourd’hui, la conception est terminée, nous lançons maintenant les études d’exécutions et la réalisation.”
Il y a un long temps d’études, c’est normal, et le temps aussi de libération des emprises, et le temps de décaissement des fonds, tout ça prend du temps, mais je vois que nous sommes maintenant dans la phase d’exécution concrète sur le terrain.
Des sociétés françaises, et sénégalaises, mais turques et chinoises sont chargées de construire le TER. Le projet de 1 022 400 000 dollars réalisé en 2 étapes : une première qui ira de Dakar à Diamniadio et une seconde, qui desservira Diamniadio à l’aéroport international Blaise Diagne. Les experts sur place rassurent sur les délais de livraison du projet.
“Nous avons visité un chantier à réel sur lequel nous avons parcouru le tracé physique. On a vu que les emprises sont libérées, 7,5 km sur le département de Dakar, et 15 km sur le département de Rufisque, soit à peu près 22,5 km de linéaire. 22,5 km de linéaire sur 36 km, les chantiers qui ont démarré et le terrassement d’excavations, vous avez bien compris que nous sommes rassurés.” Explique Moutanga Sy, Directeur Général de APIX.
15 trains à 198 000 000 dollars, soit environ 12 600 000 dollars le train seront mis à disposition (à terme, des trains directs desserviront l’aéroport, et des trains omnibus desserviront toutes les gares).
Le TER va desservir en 45 minutes 14 stations sur une distance de 57 km. Il transportera quotidiennement 115 000 voyageurs. Le Gouvernement compte réaliser d’ici 2035 les 1500 kilomètres de nouvelles lignes de chemin de fer. Dans cinq ans, ce sera le Ter dans sa phase ultime.
Armelle Nga/africanews

Commentaires

Humour déplacé :
Plus la peine de construire le Ter, l'Aéroport AIBD ne fonctionne plus, tout est éteint, même sa tour de contrôle toute neuve, un aéroport isolé du monde, perdu au milieu de nulle part, les contrôleurs aériens déjà en grève... Encore un coup de Mbacké-Mbacké mourides pour faire chier Macky Sall ??? Et des pauvres passagers pris en otages... Vite, vite, faites venir les marabouts et leurs talibés !... Car les dieux ont abandonnés ce pauvre Sénégal et son jouet si prometteur, tout neuf....

Écrit par : issa gibb | 15/12/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire