17/12/2017

LE MINISTRE DU TOURISME A SALY

Le nouveau ministre du tourisme veut assainir le secteur

18953492-23014807.jpg

En tournée, dans la région de Thiès ,Mame Mbaye Niang était dans la station balnéaire de Saly pour constater la situation du tourisme dans cette partie du pays. Accompagné de ses lieutenants et des acteurs sur place, l'ancien ministre de la jeunesse a fait le tour de beaucoup de réceptifs hôteliers, sous la bienveillante attention du chef du service régional du tourisme, madame Néné Daff maîtresse d’œuvre. Le ministre du tourisme a tenu à rencontrer les acteurs après la visite pour une séance d’explication. Prenant la parole, les acteurs n’ont pas manqué de féliciter le président Macky Sall aux efforts consentis dans le secteur du tourisme, mais les doléances étaient au rendez vous.<<nous remercions le président pour les nombreuses réalisations opérés dans le département particulièrement dans le secteur du tourisme, notamment avec la construction et l’embellissement de l’avenue Malick Ndiaye. La station de Saly manque d’animation culturelle, il faut des activités culturelles de grande envergure pour intéresser les touristes>> a souligné Bocar Diallo, représentant du maire de Saly et homme du sérail. Le ministre après avoir écouté les acteurs, a rappelé l’objectif du PSE qui est de faire du tourisme un vecteur de développement social et territorial ,ceci sera possible grâce à l’offre, la promotion et la gouvernance. Par ailleurs, le ministre de répondre aux doléances<<nous allons assainir le secteur pour l’atteinte des objectifs, mais il faut arrêter vous aussi, de dire hôtel à cinq étoiles or c’est vide dedans, cessez aussi de mettre des hôtels de luxe dans des localités pauvres>>a dit Mame Mbaye Niang. Le ministre se rendra dans les sites touristiques de Mbodiène, Pointe Sarène et Joal ce dimanche, pour constater l’état d’avancement des projets phares du PSE.
Dakaractu

Commentaires

Que du concret !!! encore un grand pas en avant ...

Écrit par : JYS | 17/12/2017

Répondre à ce commentaire

Un petit Tour et puis s'en va, pour le nouveau ministre du Tourisme sénégalais... çà rappelle la visite-éclair de Macky Sall en 2013 avec ses promesses non tenues...
çà change un peu, de l'incommunication maladive de Madame Seck, l'ancienne ministre du Tourisme avec les professionnels du secteur touristique qui préférait diriger le Tourisme par décrets...

Mais la grande phrase à retenir du nouveau ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang, en visite à Saly, c'est : " Cessez de mettre des hôtels de luxe dans des localités pauvres"...
Oui, les hôtels 5 étoiles sont vides... Certains même, fermés....Mais à qui, la faute ??? Ou comment se défausser sur une situation où les gouvernements successifs sont en partie, responsables...
Ou, comme si tous les touristes allaient venir au Sénégal , dans des hôtels sans un minimum de confort et pourquoi pas, sans eau, sans électricité, sans ventilation, sans moustiquaires, à la cuisine au feu de bois qu'on est allé ramasser toute la journée et avec les chiottes au fin-fond de l'hôtel, plein de mouches pour se torcher avec des cailloux, des feuilles ou du sable...

Avec sa promotion de la destination du Sénégal pour ses animaux sauvages, Monsieur le ministre Niang nous avait déjà donné un aperçu de son insuffisance neuronique aux axones déconnectés et voilà qu'il nous sort encore une perle dont il a le secret... Oubliant que les touristes ont besoin d'un minima de confort... Que ces hôtels permettent et/ou ont permis la création de nombreux emplois dans les localités pauvres du Sénégal ... Et que ces hôtels sont déjà là, prêts à re-fonctionner et à accueillir les touristes que des incapables de son genre, sont incompétents à faire venir...

Encore, une drôle de façon d'assainir le secteur touristique , en pétant dans la soie, niant les possibilités touristiques de Saly pour rien n'y faireune fois de plus...Et partir vite, un peu plus loin, voir si on peut faire du fric en détruisant le site naturel Pointe Sarène où il reste du sable sur les plages, au contraire de la station balnéaire déjà toute construite de Saly, sans presque plus de plages et de sable pour recevoir des touristes ??? Un deuxième non-sens neuronique Niangiste ou un enfumage annuel gouvernemental volontaire au sujet du Tourisme au Sénégal ???

Écrit par : issa gibb | 17/12/2017

Répondre à ce commentaire

Tout à fait d'accord avec Issa
Ce n'est pas assainir le tourisme mais assainir certains ministères dont celui du tourisme !

Écrit par : Salane | 17/12/2017

Un hôtel face à l'océan, c'est bien.... Un hôtel face à la plage, c'est mieux.... Ou sont les plages ?

Écrit par : Abdul | 17/12/2017

Répondre à ce commentaire

Pour faire très succinct et très concis
Encore un INCOMPÉTENT MÉGALO de plus, qui quittera son ministère les poches pleines
Pauvre Senegal !!!!
Alors qu il y à un tel potentiel

Écrit par : Yvesbzh | 17/12/2017

Répondre à ce commentaire

que des artistes ces ministres il fait de la musique aussi lui comme youssoun dour celui qui a plombé tout avec son visa !!!!

Écrit par : vavat | 18/12/2017

les plages avec tout ses déchets :a saly on fait un grand trous sur la plage et on rebouche ;et a la petite côte des déchets toute le long des plages..idem a Dakard sur la plage les déchet de tout et un peu plus loin Hotel super la Madrague très bon Hotel ou a Warang Douceur Afrique superbe comme a la maison.pour le reste sur place formidable des personnes simple...quand a la politique a suivre... le fric?. !

Écrit par : jean | 17/12/2017

Répondre à ce commentaire

"La station de Saly manque d’animation culturelle, il faut des activités culturelles de grande envergure pour intéresser les touristes"... Outre les activités culturelles quasi inexistantes, la station de Saly en fait manque de tout : sécurité des touristes (trop sollicités et/ou arnaqués par les vendeurs à la sauvette), propreté des lieux (plages publiques, voies publiques), de nombreux hôtels et restaurants fermés ou à l'abandon... Oui, la station manque de tout, et en particulier de touristes... Les rares touristes étrangers croisés sur la plage n'ont pas vraiment l'air ravi d'être ici. Plusieurs m'ont dit : "on ne reviendra pas, le pays n'est pas à la hauteur de ce qui est présenté sur catalogue"... Eh oui ! Les photos idylliques, spectaculaires et attirantes sur papier glacé, ne sont pas le reflet de la réalité du terrain. Dommage !

Écrit par : Xx | 18/12/2017

Répondre à ce commentaire

En effet, on trouve encore sur le web des photos de l'Espadon avec sa plage et ses palmiers .... Les visiteurs sont très déçus de voir des enrochements parsemés de détritus....

Écrit par : Abdul | 18/12/2017

Proposition : déclarer la rue principale (mairie, marché artisanal, Casino, etc...) interdite à la circulation, la mettre "piétonne" avec quelques palmiers, quelques bancs et quelques poubelles pour que les touristes puissent se promener en sécurité. Il suffit de dévier la circulations par Saly Tapé, il y a de la place.

Écrit par : bill | 18/12/2017

Ils n'en veulent plus des touristes c'est pour ça qu'ils font ce qu'il faut pour les faire fuir,je crois qu'ils ont bien réussis,surtout avec le cafouillage de l'airport Blaise Diagne, Monsieur le Ministre mission accomplie

Écrit par : eddy | 18/12/2017

Répondre à ce commentaire

on dirait bien....mais je vois pas leurs intérêts en sachant que la France donne pas mal d aides au Sénégal le retour ne se fait pas ou peu !!!! je pense que il devrait y avoir plus de contrôle au niveau des autorités qui nous font ch.....sur les routes pour nous estorquer des khalis a tout bout de champs pour des raisons futiles moi je demande une contravention en bonne et due forme et la,ils me font poireauter au soleil une vraie galere !!!!

Écrit par : vavat | 18/12/2017

Répondre à ce commentaire

Là ils ont la technique,ils mettent votre permis dans leur poche et vous font poireauter,a vous de comprendre que vous devez sortir 3000 f,c'est le tarif maintenant et a l'approche des fetes restez chez vous ça peut grimper très vite ... Mais pourquoi prendre des sanctions c'est pire dans les hautes sphères

Écrit par : eddy | 19/12/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire