28/12/2017

ENCORE 26 NOUVEAUX TAXIS AIBD

26 nouveaux taxis pour la desserte d’Aibd

taxi-aibd-4.jpg

Le directeur du Comité exécutif du transport urbain de Dakar (Cetud) a remis, hier, aux opérateurs de Thiès, de Dakar et de Mbour, un lot de 26 nouveaux taxis qui vont desservir l’Aibd.
Le parc de véhicules desservant le nouvel aéroport Blaise Diagne vient de se renforcer avec 26 nouveaux taxis. Ces véhicules de types hybrides assemblés par l’usine Seniran de Thiès (ils fonctionnent aussi bien au gaz qu’à l’essence) font partie d’un premier lot de 500 taxis que le gouvernement a promis de mettre sur le circuit pour faciliter le transport vers le nouvel aéroport.
Les clés ont été remises, hier, aux ayants droit par le directeur général du Cetud, Thierno Birahim Aw, qui rappelle que c’est la matérialisation de l’engagement qu’avaient pris les autorités devant les opérateurs. « L’objectif est de renouveler le parc de taxis. A Dakar, nous avons 25.000 taxis. Mais ce n’est que la première phase. Nous avons choisis des taxis qui allient sécurité et confort car Aibd, ce n’est pas à côté », a-t-il dit.
Fruit d’un partenariat avec le Cetud et Seniran, ce projet, en ce qui concerne ce premier lot, a coûté 143 millions de FCfa. De type location-vente, des conditions souples ont été proposées aux opérateurs. Le taxi coûtant 5,5 millions de FCfa, ces derniers ont donné 1,5 million de FCfa comme caution. Tous les mois, ils versent 185.000 FCfa, soit 6.300 FCfa par jour. « Nous fondons beaucoup d’espoir dans ce projet. On va continuer à renouveler le parc en partenariat avec les opérateurs. Notre ambition est de créer de l’emploi et d’assurer un service après-vente adéquat », a dit M. Aw. Les bénéficiaires viennent de Thiès, de Dakar et de Mbour.
Au total, l’Etat du Sénégal a décidé de mettre en service 500 taxis pour Aibd. La stratégie adoptée est d’y aller par étape. Pour la première phase, ce sont 100 taxis qui seront mis en circulation. En attendant, le Cetud a inspecté les taxis qui étaient à l’ancien aéroport Léopold Sédar Senghor. A l’issue de cette inspection, 139 taxis ont été jugés aptes à assurer le transport vers Aibd, une manière, selon le directeur général du Cetud, d’impliquer tout le monde dans le bon fonctionnement du nouvel aéroport.
Elhadji Ibrahima THIAM/lesoleil.sn

Commentaires

Et les charriots ? Il semblerait qu’il n’y a pas de charriots pour récupérer les bagages !!!!!

Écrit par : Reyser | 28/12/2017

Répondre à ce commentaire

Il suffisait d'emmener les chariots disponibles à Sanghor.....

Écrit par : Abdul | 28/12/2017

Il suffisait d'emmener les chariots disponibles à Sanghor....

Écrit par : Abdul | 28/12/2017

Il suffisait d'emmener les chariots disponibles à Sanghor....

Écrit par : Abdul | 28/12/2017

j'espere que ils seront pas aussi voleurs a la tete du client que leurs collegues de dakar,,
( hier j'ai refusé de payer un taxi me prend a 1500f ,arrivé a destination a peine 4 kilometre il dis 2000f que il avais mal compris ,,,, manque de bol la police etais juste en face , j'ai laisser le taxi se debrouiller avec lui )
mais a l'aeroport deja leurx prix sont cher et ils vont profiter des touristes,,,

Écrit par : tima | 29/12/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire