01/01/2018

CODE DU TOURISME...

Le Sénégal va se doter d'un Code du tourisme

DSCN2908.JPG

Le Sénégal devrait se doter bientôt d'un Code du tourisme. Les travaux pour l'élaboration de ce document vont démarrer "d'ici à deux à trois semaines", selon le ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang, qui a accordé un entretien à Enquête.
"Cela va nous permettre d'être plus compétitifs et de rassurer les investisseurs, les hôteliers, les travailleurs", justifie le ministre, qui a récemment pris un arrêté pour demander aux tenants de réceptifs hôteliers de se conformer à la réglementation avant le 31 décembre.
Son appel a été entendu car, Mame Mbaye Niang informe que depuis la publication de l'arrêté, les patrons d'hôtels se pressent au niveau de ses services pour rentrer dans le rang. "Tous les jours, on signe entre 50 et 60 agréments", confie le ministre du Tourisme.
leral.net

Commentaires

ENCORE UNE C.......DE PLUS
COMMENCEZ SEULEMENT À RENDRE LES ABORDS DES RÉCEPTACLES PROPRES
RESTAURER LEX PLAGES
ÉLOIGNEZ LES ANTIQUAIRES ET AUTRES HARCELEURS
CONTRÔLEZ MIEUX L HYGIÈNE DE CERTAINS RESTAURANT
LAISSEZ LE PEU DE TOURISTE VAQUEZ A LEURS OCCUPATIONS TRANQUILLEMENT
RÉGLEZ LES DERNIERS PROBLÈMES À L AEROPORT
EN SUITE ON VERRA

Écrit par : Yvesbzh | 01/01/2018

Répondre à ce commentaire

tourisme inclusif integré participatif communautaire ne peut se faire sans l integration de personnes qui sont en dehors des bureaux feutres et qui savent et ont vecu la real politik du tourism

Écrit par : adama kane | 01/01/2018

Bla bla bla bla....

Écrit par : Abdul | 01/01/2018

Répondre à ce commentaire

Effectivement, ce Nouveau Code du Tourisme laisse perplexe...
Est-ce le résultat mûri et réfléchi sur les besoins du Tourisme suite à la tournée rapide sur les sites touristiques du pays de Monsieur le ministre du Tourisme Mame Mbaye Niang ???
Au contraire de Ndoye Seck, qui travaillait sans visites, sans concertations avec les professionnels du secteur touristique, seulement par décrets plus farfelus, les uns que les autres, jamais appliqués ou applicables... Le nouveau ministre Niang a fait le tour des popotes pour donner ou se donner l'impression qu'il travaille au bien du Tourisme au Sénégal.

Perplexe, pour son discours à Saly, d'inciter à ne plus construire d'hôtel 5 étoiles en bord de mer comme si les touristes étrangers n'avaient plus droit au confort occidental en vacances ???
D'accord pour le tourisme local, voire sauvage pour ceux qui le veulent.. Mais la hutte sans électricité et sans eau avec les chiottes pleines mouches au fond du village ??? çà va un temps...
Et je ne pense pas que c'est une priorité pour relancer le tourisme au Sénégal...Alors qu'ils existent des structures fonctionnelles, bien vides par leurs fautes et des plages à sauver...

Perplexe, quand le ministre Thiam part ensuite à Pointe Sarène où sa volonté, avec le président de la Sapco, "Bobar" Ly est de détruire ce site naturel pour construire un Saly Bis... Contradiction des propos ministériels et nouvelle erreur écologique, mais sûrement des pots de vin et détournements de fonds en prévision pour un projet très utopique...
On peut rappeler ici, que le projet de réouverture du complexe touristique de Niaming prévue pour le mois d'avril 2017 est tombé dans les oubliettes dans un silence ministériel "ahurissant" !
Perplexe, car habitué aux enfumages répétitifs gouvernementaux sur le Tourisme, le ministre Niang nous a déjà habitué à ses perles oratoires avec son ignorance et ses erreurs sur les capitales des pays ??? sa promotion de la destination Sénégal pour ses nombreuses variétés d'animaux sauvages ??? Je ne sais pas ce qu'il fume, mais il doit voir des éléphants roses, partout au Sénégal.

Perplexe, quand il y a tant de possibilités, d'atouts et d'infrastructures pour accueillir les touristes au Sénégal, d'être ministre du Tourisme et chier encore à côté du pot avec un Code du tourisme, rentré au bureau à Dakar, après sa petite ballade à travers le pays... Pour faire signer, un Code du Tourisme aux hôteliers, il faut des touristes... Et pour avoir des touristes, il faut une politique volontariste du Tourisme avec une promotion de la destination Sénégal qui est inexistante ???... Un lutte contre les maux qui ont détruit le Tourisme au Sénégal et le virus HARST (Harcèlements, Arnaques, Respect, Saleté, Talibés)...Faire signer une charte aux hôteliers et aux professionnels du Tourisme est bien dérisoire face aux besoins et aux actions pour relancer le Tourisme au Sénégal... Code signé, qui ne sera pas appliqué, comme tout le monde le sait !

Perplexe, avec ce turn-over des ministres du tourisme au Sénégal qui n'ont pas le temps de mener à bien, leurs missions ???
Perplexe, sur l'inter-remaniement de postes ministériels ou comment un ministre de la Jeunesse et de l'Emploi qui n'a pas brillé pour l'emploi des jeunes au Sénégal (çà se saurait) se retrouve ministre du Tourisme... Ou comment le ministre de l'Intérieur se retrouve dégradé et muté aux infrastructures routières au lieu d'être simplement limogé pour incompétence dans l'affaire des cartes d'électeurs biométriques... Ces ministres interchangeables doivent être bardés de diplômes et d'expériences dans tous les domaines pour changer de postes ministériels, aussi facilement ??? Avec les résultats d'immobilisme que l'on connait...

C'est le secret des politiciens sénégalais, des ministres dont on ne connait, ni les diplômes, ni les expériences, ni les compétences... On nous propose peut être des bras cassés, des incompétents, des copains à caser, des passe-droits pour raisons électoralistes... Il est vrai que avec ses 83 ministres pour un pays de 15 millions d'habitants, Macky Sall a frappé fort...
Mais, çà coûte cher, pour peu de résultats et voilà un nouveau Code du Tourisme si dérisoire pour relancer le Tourisme et redonner du travail au peuple sénégalais dans le Tourisme...Alors qu'il y a tant d'autres actions en faveur du Tourisme à faire ???

En attendant que le pétrole coule à flots, pour sauver la Nation... Qui n'en verra pas encore, un seul Kopec, comme d'habitude....La nouvelle manne étant monopolisée pour de nombreuses années par les requins nationaux et internationaux... Le Tourisme, monsieur le Ministre Niang, si vous êtes toujours en poste en 2021 ??? Il faut savoir que Pétrole et Tourisme ne font pas bon ménage... Ce qui peut expliquer que Tourisme n'est plus la priorité des autorités gouvernementales, liés à la radicalisation arabisante islamique du Sénégal qui ne veulent plus de touristes étrangers au Sénégal et aussi le départ des irréductibles sénégaulois amoureux de ce pays... Tout un programme anti-touristes !

Autre doléance, il vous faut tirer un trait sur les 3 millions de touristes chinois promis... Avec l'interdiction des feux d'artifice et des pétards par votre collègue-ministre de l'Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye... Sans feux d'artifice, cet héritage du colonialisme français que certains veulent voir disparaitre... Pas de touristes chinois, qui sont les créateurs de la poudre, des pétards et des feux d'artifice dont ils raffolent... Ou comment se tirer encore une balle dans les pieds...
Même si la mesure est sécuritaire pour des habitations aux toits de paille où des talibés sont enfermés ou attachés à des piliers, incapables de fuir en cas d'incendies... on découvre dans la presse, des punitions hors d'âge, irresponsables et souvent meurtrières par des marabouts sur leurs talibés de la grande tradition culturo-socio-religieuse de l'apprentissage du Coran au Sénégal... Premier pays esclavagiste des enfants talibés en Afrique qui n'est pas non plus, avec les petits talibés esclaves mendiants dans les rues, une vision des plus agréable pour les touristes... Mais çà, en haut ou en bas, ils ne comprennent pas... On vous répondra : çà ne dérange que les touristes toubabs !
Le Top de l'Inhumanité Humaine Sénégalaise pour les touristes !

Écrit par : issa gibb | 01/01/2018

Répondre à ce commentaire

C'est quoi un code du tourisme ici au sénégal !!!!

Écrit par : eddy | 01/01/2018

Répondre à ce commentaire

Bonne question!
Et même s'ils arrivent à en chiader un, qui va le respecter ?

Écrit par : rico | 01/01/2018

Blablabla. Voir le code de la route...

Écrit par : linlin | 04/01/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire