05/01/2018

LE TOURISME: LEVIER DE CROISSANCE

Le premier ministre réaffirme la volonté de faire du tourisme le levier d’une "croissance forte et inclusive’’

plage ngor 20.jpg

L’arrivée d’Air Sénégal est un atout qui va aider à booster le tourisme au Sénégal, a affirmé, jeudi à Dakar, le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, réaffirmant la volonté du gouvernement de faire du secteur ‘’un véritable levier pour une croissance forte et inclusive’’.
‘’Air Sénégal arrive et c’est un plus pour le secteur. Nous avons déjà acquis des avions, (…) pour le transport domestique et nous allons recevoir d’autres cette année et en janvier 2019 pour le transatlantique et l’intercontinental. Cela va inciter les prix à la baisse. C’est du potentiel qui arrive’’, a-t-il magnifié.
Il s’exprimait lors de la deuxième signature des conventions de financement du Crédit hôtelier et touristique avec de nouveaux bénéficiaires, représentés par le gérant de l’Hôtel Saly Princess, Pathé Dia.
Au nom de ses collègues, ce dernier s’est félicité de ce nouveau financement qui, selon lui, va donner ‘’un coup de fouet pour la relance de la destination Sénégal’’, à l’image du programme de lutte contre l’érosion côtière qui va prochainement être lancé.
Il a par ailleurs demandé au Premier ministre d’appuyer davantage leur ministère de tutelle, pour l’assainissement du secteur du tourisme, de renforcer les moyens de la police touristique, de désengorger les espaces de vie au niveau de la station balnéaire et d’éradiquer la mendicité à Saly.
Répondant aux préoccupations des acteurs du secteur, le Premier ministre a promis qu’une réunion est programmée le 15 janvier prochain entre tous les professionnels du secteur et la police touristique pour sécuriser les servitudes des hôtels et l’industrie du tourisme.
‘’Pour l’érosion côtière, j’attends que le ministre nous fixe la date pour qu’avec la Banque mondiale, nous nous rendions à Saly pour lancer le programme de lutte contre l’érosion côtière’’, a-t-il dit.
Il a précisé que ‘’ce sont des milliards qui ont été mobilisés. Des sites sont menacés, on va mettre des brise-lames, faire tous les travaux de génie civil nécessaires, pour protéger cette partie de la côte’’.
‘’L’Organisation mondiale du tourisme estime qu’à l’horizon 2020, il y aura environ 1, 6 milliard d’arrivées touristiques internationales dans le monde sur la base d’un taux moyen de croissance de l’ordre de 5,5% par an avec un potentiel de dépense de ces touristes qui excède 2000 milliards d’euros’’, a-t-il rappelé.
Selon lui, le gouvernement du Sénégal a "pris la pleine mesure de l’impact du développement de l’activité touristique dans l’économie nationale par ses capacités à créer de la valeur ajoutée et à générer des milliers d’emplois’’.
Le chef du gouvernement estime que le tourisme ‘’demeure un secteur vital pour toutes les économies’’. D’après lui, "l’enjeu pour le gouvernement est de créer toutes les conditions pour permettre à notre pays de capitaliser le potentiel économique du secteur afin d’en faire un véritable levier pour une croissance forte et inclusive’’.
SK/ASG/OID/APS

Commentaires

Encore du BLABLA .......

Écrit par : oyster | 05/01/2018

Répondre à ce commentaire

Des milliards mobilisés au départ,si je lis bien l article
Et au bout du compte quand chacun aura prélevé à tous les niveaux ses petites commissions
Il restera comme d habitude a Peine de quoi financer un camion de laterite

Écrit par : Yvesbzh | 05/01/2018

Répondre à ce commentaire

Ils vont vite aller a Monaco planquer leur magot la sarabande continue,a quand des Ministres responsables,travaillant pour le bien de la socièté et de ce pays!!!!A quand des Ministres diplomés,compétents, et non pas la famille et les copains sachant tout juste lire et écrire ,on peut se poser la question quand on se réfère au Maire de Saly...

Écrit par : eddy | 07/01/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire