06/01/2018

GRABUGE EN CASAMANCE

13 personnes tuées en Casamance

timthumb.php.jpg

Treize personnes ont été tuées samedi par des hommes armés, à Bofa, un village situé près de Ziguinchor, la principale ville du sud du Sénégal.
Une source militaire contactée par l’APS, l’agence de presse officielle du Sénégal, signale également que cinq autres personnes ont été grièvement blessées.
La même source, qui a requis l’anonymat, affirme que les victimes, des jeunes, étaient partis couper du bois à Bofa, un village de la commune de Boutoupa Camaracounda.
Une source hospitalière a également fait état de 13 personnes tuées. Selon elle, neuf personnes grièvement blessées ont été acheminées à l’hôpital régional de Ziguinchor.
Un acte similaire a été perpétré en 2011 par des hommes armés à Diagnon, un village situé dans la région de Ziguinchor. Onze personnes parties chercher du bois avaient été tuées.
DIOP Mamadou/bbc.com

Colonel Abdou Thiam sur l’assassinat de 13 jeunes à Ziguinchor : « Les auteurs étaient armées de AK47 et ne resteront pas impunis »
La direction des Relations publiques de l’armée a réagi au carnage qui a eu lieu dans un village situé à 7 kilomètres de Ziguinchor. Selon Abdou Thiam « Il y a eu un groupe de 21 civiles, à priori des exploitants forestiers, originaires du village de Bourafay Baynouk, qui s’étaient rendus dans la forêt classés des payottes pour chercher du bois. Ils ont rencontré une bande de 15 individus armés qui ont lâchement tirés sur eux ».
Le responsable des Relations publiques de la grande muette de poursuivre : « Le commandant de la zone militaire, dès qu’il a appris la nouvelle, a fait intervenir une parachutiste qui s’est rapidement rendue sur les lieux. Malheureusement pour constater qu’il y a eu 13 morts et 7 blessés. Un seul a ou s’échapper ».
Le colonel Abdou Thiam assure ensuite sur la Sud Fm que tous les moyens sont mis en oeuvre au niveau de l’armée pour capturer la bande et que les auteurs de ce carnage ne resteront pas impunis.
Quid de l’appartenance des individus qui ont perpétrés cette attaque. Le directeur de l’information des Relations publiques de l’armée révèle que les assaillants « étaient armées d’armes de guerre AK47, qui ont lâchement tué des populations civiles qui ont pour seul tort d’aller chercher du bois dans un parc ».
Awa Diallo/pressafrik

Commentaires

C'est ça le Sénégal émergent ????

Écrit par : Psa | 06/01/2018

Répondre à ce commentaire

C'est ça le Sénégal émergent ????

Écrit par : Psa | 06/01/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire