06/01/2018

LE TOURISME EN CASAMANCE...

Mahamad Boun Abdallah Dionne : « Nous allons faire de la Casamance une zone touristique spéciale »

10394645_10207764103732185_7497501460794561456_n.jpg

Le tourisme casamançais qui est en léthargie depuis plusieurs années, dû à plusieurs facteurs, va bientôt connaître un nouvel élan. Selon le premier ministre, Mahamad Boun Abdallah Dionne, l’Etat du Sénégal ambitionne de faire de la Casamance une zone touristique spéciale. Cette déclaration a été faite par le Premier ministre en marge de la cérémonie de remise de chèques aux bénéficiaires du Crédit hôtelier et touristique.
D’après le Premier ministre, Mahamad Boun Abdallah Dionne, l’État ambitionne de faire de la Casamance une zone touristique spéciale.
« Nous allons faire de la Casamance une zone touristique spéciale, où les promoteurs ne vont payer aucune taxe », a déclaré le Premier ministre.
Selon le chef du gouvernement, l’arrivée d’Air Sénégal est également un atout qui va aider à booster le tourisme au Sénégal et d’en faire un véritable levier pour une croissance forte et inclusive.
« Air Sénégal arrive et c’est un plus pour le secteur. Nous avons déjà acquis des avions, pour le transport domestique et nous allons recevoir d’autres cette année et en janvier 2019 pour le transatlantique et l’intercontinental. Cela va inciter les prix à la baisse. C’est du potentiel qui arrive », dira le PM.
Le Premier ministre a promis une réunion qui est programmée le 15 janvier prochain entre tous les professionnels du secteur et la police touristique pour sécuriser les servitudes des hôtels et l’industrie du tourisme.
« Pour l’érosion côtière, j’attends que le ministre nous fixe la date pour qu’avec la Banque mondiale, nous nous rendions à Saly pour lancer le programme de lutte contre l’érosion côtière », a laissé entendre le Premier ministre qui a précisé que ce sont des milliards qui ont été mobilisés.
« Des sites sont menacés, on va mettre des brise-lames, faire tous les travaux de génie civil nécessaires, pour protéger cette partie de la côte », a souligné le Pm. Il s’exprimait lors de la deuxième signature des conventions de financement du Crédit hôtelier et touristique avec de nouveaux bénéficiaires, qui s’élève à plus de 946 millions F CFA. Le Premier ministre a fait part par ailleurs que le tourisme demeure un secteur vital pour toutes les économies.
« L’enjeu pour le gouvernement est de créer toutes les conditions pour permettre à notre pays de capitaliser le potentiel économique du secteur afin d’en faire un véritable levier pour une croissance forte et inclusive », dira le PM.
Au nom de ses collègues, le gérant de l’Hôtel Saly Princess, Pathé Dia s’est félicité de ce nouveau financement qui, selon lui, va donner « un coup de fouet » pour la relance de la destination Sénégal, à l’image du programme de lutte contre l’érosion côtière qui va prochainement être lancé.
L’Organisation mondiale du tourisme estime qu’à l’horizon 2020, il y aura environ 1, 6 milliard d’arrivées touristiques internationales dans le monde sur la base d’un taux moyen de croissance de l’ordre de 5,5% par an avec un potentiel de dépense de ces touristes qui excède 2000 milliards d’euros.
Saër DIA/lactuacho.com

Commentaires

"... ce nouveau financement ... va donner « un coup de fouet » pour la RELANCE DE LA DESTINATION SENEGAL, à l’image du programme de LUTTE CONTRE L'EROSION COTIERE qui va PROCHAINEMENT être lancé..."
OUF ! le tourisme est sauvé, les côtes et plages sont sauvées, le Sénégal est en marche !

Écrit par : Xx | 06/01/2018

Répondre à ce commentaire

Ça va finir par arriver comme l’aeroport.

Écrit par : Reyser | 06/01/2018

Répondre à ce commentaire

« AIR SENEGAL ARRIVE « 
On est sauvés !!!!!!
Que vont changer 2 ou 3 malheureux avions ????
Ils ne resolveront pas à eux tôt seul le naufrage touristique du Sénégal
Air Senegal n’aura aucun poids sur la baisse des tarifs actuels

Ré-ensabler les plages d’abord comme en Gambieou au pays bas , la ressource est à portée de main
Il suffit de l extraire de la mer ,de la pomper et de la reverser sur la côte grâce à canalisations flexibles
Il y a des bateaux qui ne font que cela , » chez nous on les appele des « Marie Salope « 
Il y en a dans l’estuaire de la Seine

et ensuite endiguer pour empêcher le sable de partir

Écrit par : Yvesbzh | 06/01/2018

Répondre à ce commentaire

C'est sur tout arrive,dans 10 ans ,20 ans peut etre ... Commençons par la baisse des billets d'avion ,les taxes sont plus importantes que le billet lui-meme,un effort,pendant les fetes 800 euros un A/R Paris/Dakar comment est ce possible ,pour voir quoi et cette année il ne fait meme pas beau ,pour ce prix les gens vont voir ailleurs

Écrit par : eddy | 07/01/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire