19/01/2018

LA CASAMANCE SOUFFRE DE SON TOURISME

la Casamance en mal de touristes français

index.jpg

La Casamance est une région habituellement attractive sur le plan touristique.
Avant l'éclatement du conflit, au début des années 1980, environ 75 touristes venaient visiter la Casamance. Le conflit casamançais a contribué à mettre à genou l’activité touristique dans la mesure où plusieurs hôtels étaient obligés de fermer. Depuis quelques années, l’espoir renaissait. Mais la région renoue à nouveau avec la violence suite à l’assassinat samedi dernier de 14 bûcherons au sud de Ziguinchor.
En moyenne, 25 000 touristes visitent la Casamance chaque année. Mais depuis une semaine, avec le regain de la tension suite à l’assassinat de 14 bûcherons dans la forêt de Boffa, au sud de Ziguinchor, les opérateurs touristiques sont inquiets.
« C'est inquiétant, mais de bonnes volontés viendront quand même. Les nationaux sont là et on va essayer de s'organiser pour mieux travailler. 87 campements sont en activité », explique Lamarana Kanté est le président de la Fédération des associations des campements touristiques.
Plusieurs groupes ont annulé leur réservation suite aux annonces du gouvernement français conseillant ses ressortissants d’éviter le sud de Ziguinchor et la frontière avec la Guinée-Bissau. 80 % des touristes qui visitent la région sont français. « C'est évidemment un sujet de préoccupation parce que la région reçoit la majorité de ses touristes de la France. Donc si jamais une note interdit ou appelle à la prudence, ça pose problème. je pense qu'il faut prendre les choses dans un contexte mondial d'insécurité », Modou Diouf, directeur de l’office du tourisme en Casamance.
Le tourisme fait vivre directement ou indirectement 6,4 % de la population active de la Casamance. Uniquement pour cette année 25 000 touristes sont attendus, selon l’office régional du tourisme.
La Casamance compte une quarantaine d’hôtels, 87 campements et auberges en activité.
RFI

Commentaires

..."au début des années 1980, environ 75 touristes venaient visiter la Casamance..."
SOIXANTE QUINZE ??? Non !!! 75.000... il me semble !
Ces dernières années ... "En moyenne, 25 000 touristes visitent la Casamance chaque année..." En 40 ans çà a vraiment chuté, dommage pour cette belle région.

Écrit par : . | 19/01/2018

Répondre à ce commentaire

Ou... le Sénégal est les chiffres §
Au début des années 80, environ 75 touristes venaient visiter la Casamance ???
Au lieu de 75 000 touristes en Casamance dans les années 1980...
En 2016, Ndoye Seck annonce 1 million 600 000 touristes au Sénégal et en 2017, Mbaye Niang annonce 2 millions de touristes par an au Sénégal ???
Alors que le nombre de touristes peine à atteindre le nombre de 300 000 touristes au Sénégal, depuis 2014, 2015, 2016 et 2017...
Les autorités, les journalistes et les ONG s'acharnent à parler de 30 000 enfants talibés exploités au Sénégal ???
Alors que les enfants talibés esclaves sont 200 000 au Sénégal et que leur nombre ne cesse d'augmenter dans un trafic négrier d'enfants à travers toute l'Afrique de l'Ouest
On trouve ces exploitations et ces trafics d'enfants en plus du Sénégal qui a donné l'exemple : En Mauritanie, au Mali, en Guinée Bissau, en Guinée Conakry et au Burkina Fasso, plus tout nouvellement en Gambie et en Casamance où cet abject esclavage socio-culturo-religieux de merde humaine se développe...
Des Preuves, que les potentats et les élites sénégalais ne savent pas compter et pour ne pas à avoir à compter et à partager avec leurs peuple... Ils se sentent obligés de détourner la totalité des ressources du pays et des aides internationales pour n'avoir pas à se tromper, à chaque fois !
Tout comme, les marabouts qui ne savent ni lire, ni écrire, que leur "Satané" de Coran qu'ils ne connaissent pas non plus, sont intellectuellement incapables de comprendre que c'est très difficile pour des enfants de ramener 300 à 1 000 francs cfa par jour en mendiant... Que cela relève de l'Inhumanité parce que ceux sont des êtres humains "Pas Finis", des escrocs religieux arriérés et rétrogrades qui se donnent des titres et des pouvoirs qu'ils n'ont pas... Et que leurs places est dans dans des camps d'internements aux travaux forcés à perpétuité pour Esclavage d'enfants, Trafics négriers d'enfants et Crime contre l'Humanité...
Mais, quand on ne sait pas compter... Qu'on bafoue les valeurs de l'Islam et de l'Humanité pour faire de l'argent facile sur le dos d'enfants pauvres, noirs et innocents... Quand on est un arriéré esclavagiste non-civilisé , on ne sait même pas ce qu'est un Crime contre l'Humanité !
Et on se permet de faire n'importe quoi en toute impunité... Pauvre Sénégal, sur sa pente de la régression civilisatrice humaine, livré à l'obscurantisme et à la radicalisation intégriste...
Un "Pays de Merde" comme dirait Donald Trump !

Écrit par : issa gibb | 19/01/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire