23/01/2018

LE CODE FORESTIER REVU

Le code forestier du Sénégal sera révisé

9561070-15362698.jpg

A la suite de l’attaque criminelle perpétrée par une bande armée début janvier dans la forêt de la région de Ziguinchor en Casamance, qui a causé la mort à 14 bûcherons, le président Macky Sall a demandé lors du conseil des ministres de « suspendre jusqu’à nouvel ordre toutes les autorisations de coupe de bois et de procéder sans délai à la révision du code forestier ».
Depuis plusieurs années, l’exploitation illégale du bois et le trafic d’essences rares, en particulier le bois de Vène, interdit à l’exportation, sévissent en Casamance, la région la plus boisée du Sénégal.
« Le Sénégal a perdu plus d'un million d'arbres depuis 2010 tandis que les exploitants basés en Gambie ont empoché près de FCFA 140 milliards en exportant ce bois vers la Chine, où la demande de meubles a explosé ces dernières années», avait déclaré l’année dernière Haidar El Ali, écologiste et ancien ministre de l’Environnement lors d'une conférence de presse à la suite de la diffusion d’une vidéo filmée avec un drone et montrant le trafic de bois entre la Casamance et la Gambie.
commodafrica.com

Commentaires

Hier la GAMBIE de YAYA pillait la CASAMANCE de son bois pour un pays lointain ,mais bien présent au SENEGAL
Aujourd'hui la GUINEE BISSAU n'est pas étranger au pillage avec le meme destinataire !.....
En ne préservant pas la ressource on ne peut vivre au jour le jour bien longtemps !

Écrit par : oyster | 23/01/2018

Répondre à ce commentaire

Il est parfois intéressant de savoir ce que font "les autres" ailleurs...
https://www.rts.ch/info/monde/9248514-le-royaume-uni-va-creer-une-enorme-foret-dans-le-nord-de-l-angleterre.html

Écrit par : Xx | 24/01/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire