27/01/2018

LE PERMIS A POINTS DEBARQUE

Le Sénégal lance un permis à points pour lutter contre l'insécurité routière

DQNgRg8XkAAE6ir.jpg

Pour lutter contre les infractions et les accidents nombreux et parfois mortels, les autorités sénégalaises vont lancer un permis à points. Objectif : réduire le nombre de conducteurs qui roulent sans respect des règles.
Au Sénégal, peu de conducteurs maitrisent le code de la route car beaucoup disposent de faux permis, souvent achetés au marché noir. Les infractions de la route sont donc nombreuses et les conséquences souvent mortelles. C'est pour contrer ce phénomène que l'Etat veut introduire un permis à points, destiné à dissuader les auteurs d'infractions. Une mesure plus ou moins bien acceptée sur place.
Il est dix heures du matin à l'auto-école Privilège. Lamine Faty, moniteur est en plein cours. Parmi les élèves, Moustapha Cissé. Ce jeune de vingt-trois ans suit une formation au code de la route: "Si on conduit une voiture et qu'on ne connait pas le code de la route, c'est vraiment grave. Donc c'est pourquoi nous venons ici pour suivre des cours de code et de conduite, pour pouvoir identifier les dangers, les interdictions et les obligations", explique-t-il. Au Sénégal, beaucoup de chauffeurs conduisent sans savoir se comporter correctement sur la route.
Lutter contre les faux permis
Oulimata Sarr est conductrice. Elle constate tous les jours des infractions routières : "Le code n'est pas appris comme il se doit. Ce sont des gens qui ont appris la conduite sur le tas. Des gens qui ne comprennent pas le langage de la route, qui tâtonnent quoi !" Ces mauvais conducteurs disposent pourtant de permis. Des documents souvent obtenus frauduleusement. "Nous avons beaucoup de faussaires ici au Sénégal. Il y a beaucoup de faux permis. Il faut absolument lutter contre cela", assure formellement Lamine Faty.
Excès de vitesse, feu grillé, les infractions sont monnaies courantes. Résultats : les accidents se multiplient et les routes sénégalaises tuent beaucoup. L'Etat veut donc mettre en place un dispositif de sanctions pour endiguer ce phénomène. "Le permis à point, on l'introduit aujourd'hui pour faire en sorte que les délinquants soient retirés de la route", explique Jules aubain Sagna, le secrétaire général du ministère des Transports terrestres. "Les bons conducteurs vont continuer à conduire. Les mauvais conducteurs, on va les sensibiliser, on va les former mais un mauvais conducteur avéré, à un certain moment il ne doit plus avoir le droit de rouler. Ça il faut que la société sénégalaise l'accepte", insiste-t-il.
Discussions avec les acteurs du transport
Certains Sénégalais adhèrent à cette mesure annoncée. C'est le cas de Lamine Faty : "Il faut absolument fragiliser le permis de conduire pour que le conducteur puisse être conscient de ce qu'il fait. Il faut être sage, il faut de la discipline. Moi je suis pour à cent pour cent." L'Etat a engagé des discussions avec les acteurs du transport. Objectif : limiter les infractions sur les routes et sauver des vies.
Mamadou Lamine Ba

Commentaires

Comment voulez vous supprimer des points avec des " faux permis " !....

Écrit par : oyster | 27/01/2018

Répondre à ce commentaire

Ceux qui auront acheté un faux permis achèteront des nouveaux points ...

Écrit par : Armande | 27/01/2018

Les gendarmes vont devenir de plus en plus riches!!!que de petits billets a se mettre dans la poche,pour ne pas perdre son permis

Écrit par : eddy | 27/01/2018

Répondre à ce commentaire

Comment passer un permis quand on ne sais ni lire ni écrire ?

Écrit par : zette73 | 27/01/2018

Répondre à ce commentaire

Comment respecter un code de la route inexistant ?
Pas de panneau
Pas de limitation de vitesse
Pas de ligne sur la chaussée
Pas de passe protégé

Écrit par : Reyser | 27/01/2018

Répondre à ce commentaire

Les gendarmes ont de l'imagination!!!! déjà arreté pour excès de vitesse,alors que je roulais a 30kms heure derrière un camion!permis dans la poche et il fait autre chose ,le temps de trouver ce qu'il allait me dire et voilà résultat 3000 dans sa poche et en plus très méchant!!!!que dire ,que faire on paie pour avoir la paix et ils le savent bonjour le Sénégal

Écrit par : eddy | 27/01/2018

Répondre à ce commentaire

Depuis plus de 35 ans ,j’en ai vu et entendu des conneries,de quoi faire une encyclopédie de plusieurs tomes ,
Mais la ,cela dépasse tout ,le seul bénéfice ,sera uniquement, l’enrichissement,des forces de l’ordre et autres administrations

Écrit par : Yvesbzh | 27/01/2018

Répondre à ce commentaire

MDR!! Inapplicable!!! En 3 mois plus un chauffeur sénégalais!! Lol

Écrit par : Gorgui | 27/01/2018

Répondre à ce commentaire

MDR!! Inapplicable!!! En 3 mois plus un chauffeur sénégalais!! Lol

Écrit par : Gorgui | 27/01/2018

Répondre à ce commentaire

MDR!! Inapplicable!!! En 3 mois plus un chauffeur sénégalais!! Lol

Écrit par : Gorgui | 27/01/2018

Répondre à ce commentaire

Encore une disposition pour accentuer une coruption déjà galopante...

Écrit par : Aldo Casulli | 27/01/2018

Répondre à ce commentaire

J'ai l'impression de regarder le film de Mamane, Bienvenue au Gondwana, parodie d'un pays imaginaire d'Afrique, ou il aurait pu ajouter le permis à points au Sénégal. Remettre à chaque conducteur ayant un permis rose en poche, un nouveau véritable permis biométrique sous forme de carte, genre carte d'identité dont tout le monde connaît le cirque pour se la faire remettre.
On à pas fini de voir ces milliers de conducteurs faire la queue dans les centres de délivrance des permis de conduire!
Et après? Ils seront ou les points? Consignés dans une puce? Dans un fichier national? Et comment les lire pour les forces de l'ordre? On peut imaginer aussi que pour contrer la corruption, un programme informatique verrouille le contrôle et ainsi empêche l'argent de s'évaporer. On à le droit de rêver Non? Mais connaissant l'efficacite ,la rigueur et la discipline de nos administrations,j'ai le sentiment que les poules auront des dents avant que tout ça fonctionne.

Écrit par : Le Chaman | 27/01/2018

Répondre à ce commentaire

Tout a fait d'accord : INAPPLICABLE, dans un pays où les policiers ont un sifflet, une matraque ou un pistolet pour 2 ou 3, un seul uniforme par agent et un véhicule pour 10 fonctionnaires...
Il faudrait un ordinateur dans chaque commissariat ou chaque gendarmerie et des personnels qui savent se servir d'un ordinateur pour gérer tous ces points sortis aux chauffards si rares au Sénégal... Déjà connus et inscrits, eux et leurs vrais permis dans une base de données centralisée, lisible, accessible et utilisable par tous les agents de l'insécurité routière, sans faire d'erreurs, sans bugs, sans coupures d'électricité, etc... ou une poinçonneuse pour chaque policier pour faire des petits trous dans les permis comme au bon vieux temps, dans le métro parisien des années 50-60 ???
A part que cette histoire de permis à points se transforment très rapidement à coups de petits billets et accentuer la forte corruption galopante dans le pays...
D'As du Racket Routier (A.R.R), ils vont passer à Empereur du Point de Permis (E.P.P) ou comment créer 2 nouveaux partis politiques sénégalais :
le 175ème parti politique sénégalais : l'A.R.R déjà bien connu par les automobilistes et très organisé dans tous les commissariats sénégalais quand ils font pas la sieste
et le 176ème parti politique sénégalais l'E.P.P, le petit nouveau qui ne demande qu'à se développer quand ils ne feront pas la sieste...
Une mesurette à rackette...qui pourrait coûter cher à l'Etat sénégalais en matériel informatique et ne rien lui rapporter en espèces sonnantes, disparues sur les routes du pays...
A quand les radars et les horodateurs au Sénégal ??? Et les amendes envoyées aux domiciles ???

Écrit par : issa gibb | 28/01/2018

Répondre à ce commentaire

Comment gerer les points d un pays enrier. Sont deja pas foutu de savoir si tu as payé tes impots.

Écrit par : linlin | 28/01/2018

Répondre à ce commentaire

Qu'ils se polarisent déjà sur la façon dont les Sénégalais obtiennent leur permis de conduire ,je suis sur qu'après la circulation ira bcp mieux dans un 1er temps,comment peut on avoir un permis quand on ne sait ni lire,ni écrire,comment enlever des points sur un faux permis?? et surtout avec quel outil !!! dans 20 ans peut etre,il me semble qu'il y a tellement de régularisation a faire avant de coller un permis a point qui est ingérable actuellement dans ce pays,je pense qu'un ministre a voulu montrer qu'il servait a qq chose ...Délire!!!

Écrit par : eddy | 28/01/2018

Répondre à ce commentaire

Peut etre avec des coupons détachables. Lol

Écrit par : Linlin | 29/01/2018

Répondre à ce commentaire

Un permis a point c'est a mourir de rire,les Sénégalais sont beaucoup trop anarchiques dans leur comportement pour que cela marche et avec quel matériel!!!!!Il ne suffit pas de faire des lois, il faut pouvoir les faire appliquer et pas a la fantaisie du gendarme,dormez tranquille ce n'est pas pour demain

Écrit par : chees | 01/02/2018

Répondre à ce commentaire

Si déjà les gendarmes faisaient leur boulot convenablement au lieu de se remplir les poches tout irait beaucoup mieux...On se demande vraiment a quoi ils servent, a part e------r les gens souvent pour pas grand chose !!!! un bon nettoyage dans les rangs de ces Messieurs ne feraient pas de mal et feraient peut etre réfléchir les autres

Écrit par : maie | 01/02/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire