30/01/2018

MACRON NE VERRA PAS LES ORDURES

Visite du président Macron : Dakar sauvé des ordures

ordures-1-0deba.jpg

Depuis quelques jours, Dakar et certaines régions du Sénégal croulent sous les ordures à cause de la grève des concessionnaires du nettoiement. Ce matin, le Premier ministre a décidé de décaisser 3,5 milliards sur les 7 que réclament les éboueurs. Simple coïncidence ou l’arrivée prochaine du président français, le 1er février, y est pour quelque chose ?
Dans les marchés, l’odeur pestilentielle des immondices semble ne pas gêner les vendeuses de poissons. Les acheteurs enjambent les ordures comme si de rien n’était. C’est que les Dakarois sont habitués à composer avec les grèves des éboueurs.
Dans les quartiers, les charretiers et autres ramasseurs sont heureux eux, car les ménagères sont obligées de casquer pour vider leurs poubelles. Le plus drôle, c’est que ces personnes à qui vous donner de l’argent pour vous débarrasser de vos ordures les reversent pas loin de chez vous. Chez les voisins ou derrière les murs d’immeubles. Ceux qui ne veulent pas dépenser leur argent attendent la nuit tombée pour déverser leurs poubelles dans un coin (et que les services de la mairie se débrouollent ensuite...).
A Saint-Louis, même en temps normal, la ville croule sous les ordures, y compris devant les bacs. Avec cette grève, la ville ressemble à une décharge à ciel ouvert. La solution trouvée est toute simple pour les autorités : les recouvrir de sable afin qu’on ne les voie plus.
Les concessionnaires réclament 7 mois d’arriérés de salaire à l’Etat
Ils sont au nombre de 20 et ils sont décidés à utiliser les grands moyens pour être payé. Déclenchée à une semaine de la visite du président français au Sénégal, la grève a mis les ordures dehors (comme le chantait l’artiste Awilo Longomba). Une image qui n’honore pas le Sénégal et aurait été mal vu lors de la venue de monsieur Macron. Le timing était bien pensé puisqu’une solution a été trouvée pour que le service reprenne rapidement.
On se prend à espérer que des visites de personnalités comme celle-ci deviennent plus fréquentes : nulle doute alors que d’autres problèmes de notre quotidien trouveront des solutions rapides.
Eva Rassoul/au-senegal.com
http://www.au-senegal.com/visite-du-president-macron-daka...

Commentaires

C'est partout pareil au Sénégal ,et ça n'a pas l'air de déranger la population!!!Dommage que ce soit des visites guidées,Mr Macron se fera enfler comme d'habitude

Écrit par : eddy | 30/01/2018

Répondre à ce commentaire

Je cautionne à 100% l'excellente conclusion de l'article : "on se prend à espérer que des visites de personnalités comme celle-ci... etc"
C'est époustouflant qu'on puisse comme çà, d'un coup, "décaisser 3,5 milliards" ! pour pallier l'urgence d'une situation que l'on peut qualifier de merd....

Écrit par : Xx | 30/01/2018

Répondre à ce commentaire

Saly mériterait bien aussi un bon nettoyage :sable, ordures et débris de constructionA Saly on peut rajouter : que la gendarmerie fasse un vrai travail de gendarmerie: faire respecter le code de la route de A à Z et le recpect des trottoirs qui ne sont pas des parkings et le carrefour EPI DORE qui, est un vrai foutoir: arrêt, manoeuvre, chargement et déchargement

Écrit par : jacobus | 30/01/2018

Répondre à ce commentaire

Positif : Que la visite de Macron serve à faire nettoyer Dakar et Saint Louis pour quelques jours.
Incivisme : Les Sénégalais, toutes générations confondues sont des inciviques, ils jettent tout, partout, même dans la mer. Ils ne font aucun effort pour tenir leur pays pauvre comme si tout leur était indifférent jusqu'à polluer leur propre pays ???
Tristesse : Quand un pays qui se dit civilisé, laisse son peuple dans les ordures et qu'il s'étonne du retour de la lèpre au Sénégal, la 8ème plaie du Sénégal...
Hypocrisie : Quand on apprend que le Premier ministre a trouvé 3, 5 milliards de FCFA pour payer une partie des retards de salaires des éboueurs ???
Comme à chaque fois, on cache la saleté et les détritus à chaque visite de personnalités au lieu de payer régulièrement les salaires des éboueurs et instaurer une vraie politique de ramassage, de tri, de transformation ou de destruction des déchets
On retrouve cette situation de retards de salaires à l'Education Nationale et ses grèves incessantes des professeurs et leurs chantages aux examens pour se faire payer par l'Etat, chaque année.
Le non-respect du paiement des salaires des fonctionnaires sénégalais semblent une aberration pour le commun des mortels, mais au Sénégal c'est une habitude des gouvernements successifs . Les fonctionnaires et les administrations peuvent rester sans salaires jusqu'à 4 mois... Comment faire pour faire manger sa famille ???... On fait grève, les enfants perdent leur année scolaire, les détritus s'empilent dans les rues... L'Etat lache un peu de fric... Comme dans un cirque sans fin d'hypocrisie, comme un chien qui tourne en rond pour se mordre la queue...et au bout, personne ne se révolte ??? Entre Tristesse, Hypocrisie et Lâcheté, ce pauvre Sénégal marche sur la tête, donc il marche la tête dans la merde... Et s'y enfonce, au fil des années... Ce n'est plus de l'Immobilisme, c'est de l'enlisement !
Et encore, ils ne diront même pas "Merci" à Macron, pour ce petit nettoyage de leur pays grâce à lui ! Inutile, dès son départ, les tas d'ordures vont revenir, comme avant, jusqu'au cou...

Écrit par : issa gibb | 31/01/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire