03/02/2018

DES KHALIS POUR L'EDUCATION

Le Sénégal a reçu 77 milliards FCFA du Partenariat mondial pour l'éducation

sn-senegal-participates-in-international-student-assessment-to-evaluate-education-quality-and-student-performance-735x490.jpg

Le Sénégal a reçu une enveloppe grobale 77 milliards de FCFA du Partenariat mondial pour l'éducation (PME) de 2007 à 2014, a annoncé vendredi à Dakar, le ministre de l'Éducation, Serigne Mbaye Thiam.
"Entre 2007 et 2014, le PME à octroyé au Sénégal 128 millions de dollars, soit 77 milliards FCFA. Ce qui a permis de construire des infrastructures scolaires et améliorer la qualité des enseignements", a dit le ministre Thiam.
Il s'exprimait à l'ouverture de la 3eme Conférence du Partenariat mondial pour l'éducation (PME) au cours de laquelle, il y aura un panel de haut niveau animé par des chefs d'états, dont ceux du Sénégal et de la France. À Dakar, le PME veut mobiliser plus de trois milliards FCFA.
Selon le ministre de l'Education du Sénégal, les pays bénéficiaires du fonds du PME doivent s'engager à augmenter leurs propres ressources à l'éducation et à allouer 20% de leur budget à l'éducation.
"Au Sénégal, la part du budget alloué à l'éducation est passée de 21,4% en 2012 à plus de 25% en 2017. Mais, 87% de cet argent est consacré aux salaires. Ce qui laisse une petite marge de manœuvre à l'investissement dans les infrastructures", a expliqué M. Thiam.
Revenant sur la 3eme conférence du PME, il a indiqué qu'elle était ‘’inédite’’ en ce qu’elle réunit plus de 1000 participants représentatifs du PME.
Pour le ministre Éducation de la France, Jean-Michel Blanquer, cette "conférence ouvre un nouveau chapitre pour le PME". "C'est un grand jour du 21eme siècle car, l'éducation est un levier sur lequel il faut appuyer pour vaincre les défis du changement de climatique’’, a ajouté le ministre, soulignant que ‘’La conférence est une mobilisation historique pour l'éducation. Il faut une prise de conscience pour l'éducation comme un enjeu mondial, après celle sur le changement climatique. L'éducation est un enjeu mondial car, elle porte sur la centralité de l'homme".
A son avis, il n'y a pas de développement politique économique et social sans celui des connaissances et une politique éducative ambitieuse est le levier d'un développement économique durable.
africatime.com

Commentaires

A la base, l'Education est l'action ou l'activité d'éduquer, de former, d'instruire, d'acquérir des connaissances du savoir universel pour trouver du travail, réussir sa vie d'adulte et être indépendant et libre de ses choix.
Le Ministre français de L'Education, J.M Blanquer avec son "Education comme levier pour vaincre les défis du changement climatique ??? est à côté de plaque par rapport au Sénégal à ce grand sommet du PME à Dakar car le changement climatique n'est pas la priorité des Sénégalais et encore moins du Sénégal qui n'a aucune politique écologique et qui vend ses ressources ou laisse détruire son pays, sans grande réaction appelé "Immobilisme Africain pour certains" ou "Corruption" pour d'autres...
Le problème du Changement Climatique est le nouveau cheval de bataille des occidentaux avec le Terrorisme... Et même pas tous les occidentaux, Trump a quitté la Cop21 et traiter les pays africains de "Pays de Merde" sans grande diplomatie...
Le Ministre sénégalais de l'Education, S.M Thiam reste plus logique, en expliquant que toute l'enveloppe part dans les salaires des professeurs et qu'il ne restera rien pour construire des écoles et assurer leurs équipements pour noyer le pour les besoins des écoliers sénégalais dont il se fout éperdument comme de son premier boubou ou sa première chemise...

Quand aux enfants talibés au Sénégal, ils sont encore les grands oubliés de ce grand sommet du Partenariat Mondial de l'Education...
Pourtant, l'existence même du système Talibé au Sénégal est la preuve de l'Incohérence et de l'Irresponsabilité de l'Education Nationale Sénégalaise en laissant les enfants talibés dans des daaras nauséabondes et maltraitantes, dans les mains de marabouts islamistes rétrogrades qui leur refusent l'instruction et le savoir universel en jugeant que l'unique apprentissage du Coran est utile pour leur avenir ??? En les envoyant mendier comme seule autre activité pour s'enrichir honteusement sur le dos de leurs élèves ??? Leur faire subir les pires maltraitances et abus que le Monde civilisé puisse imaginer, sans réaction du gouvernement et du peuple sénégalais ??? Pour les abandonner à 95 % d'entre eux, quand ils ont pas fuis les marabouts cruels et sadiques, dans la délinquance pour survivre, de la rue ??? Ignorants décérébrés, ne sachant ni lire et écrire, sans liens familiaux perdus, avec la haine contre un Coran qui leur a fait tant de mal ??? Et enfin, des proies faciles pour les recruteurs islamistes qui met en péril l'avenir du Sénégal et du Monde ??? Une grande réussite de l'Education Coranique Sénégalaise qui sert d'exemple aux marabouts des pays voisins avec le grand développement d'une mafia maraboutique esclavagiste d'enfants africains dans toute l'Afrique de l'Ouest ???

Avant de balancer du fric en Afrique et au Sénégal en particulier comme dans un puits sans fond, on pourrait demander qu'ils balaient dans leurs maisons et devant leurs portes, qu'ils respectent leurs enfants et qu'ils sortent les talibés de l'esclavage... Qu'ils instaurent une Vraie Education Publique, Laïque et Religieuse comme dans tout Pays Respectable et Respecté dans un Monde Humain et Civilisé... En attendant, loins du PME, loins de Macron et de Rihanna, les enfants talibés continuent à mendier et à être maltraités dans tout le reste du pays et les pays voisins ...
Et ils ne sont pas prêts, dans toute cette hypocrisie nationale et internationale, d'alleer à l'école...
Il faut arrêter de donner des aides inutiles au Sénégal, pour que s'arrête l'esclavage des enfants talibés au Sénégal !
Ils sont trop cons pour comprendre çà, ils sont complices de ce Crime de l'Humanité !

Écrit par : issa gibb | 03/02/2018

Répondre à ce commentaire

Au Sénégal, 87% du budget alloué à l'éducation sont consacrés aux salaires... Et pourtant les professeurs et instituteurs se plaignent assez souvent de ne pas être payés en temps et en heure... Où est le problème ?

Écrit par : Xx | 03/02/2018

Répondre à ce commentaire

QUEL GÂCHIS !!!!!
Quand on sait que les intéressés n’en profiteront pas ,que l’argent sera détourné de sa finalité
AIDER OUI BIEN SÛR
Mais l faudrait pouvoir s’assurer de la bonne fin de la destination des fonds
Ne faudrait il,pas créer au sein de l’ambassade un bureau ,une unité qui débloquait les fonds au furet à mesure déclaration avancement des travaux et autres
Certains appèleront cela le retour du colonialisme
Mais on ne peut continuer de donner à fonds perdus pour enrichir seulement quelques uns

Écrit par : Yves.bzh | 03/02/2018

Répondre à ce commentaire

Combien de millions détournés ?

Écrit par : Abdul | 03/02/2018

Répondre à ce commentaire

Il faudrait pouvoir s’assurer de la bonne fin de la destination des fonds
Ne faudrait il,pas créer au sein de l’ambassade un bureau ,une unité qui débloquait les fonds au furet à mesure déclaration avancement des travaux et autres

Écrit par : terry | 03/02/2018

Répondre à ce commentaire

Voila qui parait indispensable pour ne pas continuer à enrichir quelques uns ...

Écrit par : oyster | 04/02/2018

De toutes façons Mr Macron se fout pas mal de l'opinion des Français,il continuera a faire le beau !!!comme son homologue Mr Macky Sall se fout des Sénégalais,des talibés et du reste,les poches seront bien remplis et c'est ce qui leur importe...Ca fout la rage de voir de tels comportements

Écrit par : eddy | 04/02/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire