10/02/2018

PLUIE DE MILLIARDS CHINOIS

CHINE: 104 MILLIARDS DE FRANCS ACCORDES AU SENEGAL

20045512-23691680.jpg

Le Gouvernement de la République populaire de Chine a accordé au Sénégal un montant de douze millions quatre cent mille yuans Renminbi, soit plus d’un milliard de francs CFA, destiné au financement de la mission technique chinoise au Centre National Hospitalier d’Enfants de Diamniadio, à l’acquisition d’un lot de matériel de traduction simultanée au profit du Conseil économique, social et environnemental et au programme d’installation d’un système de télévision par satellite au niveau de 10 000 villages africains. La cérémonie de signature de ces accords s’est tenue hier, jeudi 8 février, à Dakar.
Selon le Ministre de l’économie, des finances et du plan Amadou Ba, la mission technique, composée de six membres, permettra la poursuite de l’assistance technique sur l’utilisation et l’entretien des installations et des équipements du Centre National Hospitalier d’Enfants de Diamniadio, de former les techniciens sénégalais et de fournir des pièces de rechange et du matériel technique nécessaire. Le projet d’accès à la télévision par satellite dans 10 000 villages africains, quant à lui, poursuit-il, est une mesure annoncée par le Président de la République populaire de Chine, Son Excellence Xi Jinping au Sommet de Johannesburg consacré au Forum sur la Coopération sino-africaine.
Le gouvernement a également signé avec la Chine un accord de coopération économique et technique sous forme de subvention d’un montant de 200.000.000 de yuans renminbi, soit environ 16.800.000.000 francs CFA, pour le financement notamment de l’étude et la réalisation du projet de fourniture d’équipements au profit du Centre Universitaire de Mesure et d’Analyse de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.
Le dernier document signé entre les deux pays, concerne l’Accord-cadre pour le financement du projet «Smart Sénégal» pour un montant d’un milliard cinquante millions (1.050.000.000) de yuans renminbi, soit environ 87.000.000.000 de francs CFA. «Depuis la mise en place de l’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE), le Gouvernement du Sénégal a déployé beaucoup d’efforts et de moyens qui ont contribué à bâtir graduellement une infrastructure de type opérateur sur une bonne partie du territoire national», soutient-il.
Selon Amadou Ba, de 2012 à décembre 2017, des conventions de financement d’un montant global d’environ de mille douze (1.012) milliards de Francs CFA ont été signées avec la République populaire de Chine dont huit cent quatre vingt cinq (885) milliards de francs FCFA au financement du Plan d’Actions Prioritaires (PAP) du PSE, à la suite du Groupe Consultatif sur le financement du PSE, faisant ainsi de République populaire de Chine un des principaux partenaires financiers du Sénégal.
Ndeye Aminata CISSE/sudonline.sn

Commentaires

"Quand la Chine s'éveillera... le monde tremblera" (Napoléon 1er-1816, Alain Peyrefitte-1973) / "La Chine s'est éveillée" (Alain Peyrefitte-1996).

Pourvu que les amis Chinois n'exportent pas aussi le laogai : "rééducation par le travail"... (Le laogai, du temps de Mao Zedong et pendant la Révolution culturelle, était un camp de rééducation par le travail (travaux forcés) en République populaire de Chine. De par son usage au service de l'appareil répressif de l'État, il est communément considéré comme l'équivalent du goulag soviétique).

Mais là, non, ce n'est pas possible... on est en 2018, on a changé de siècle !

Écrit par : Xx | 10/02/2018

Répondre à ce commentaire

Force est de reconnaitre que le petit Sénégal est un pays chéri dans le monde. Je ne comprends pas toujours pourquoi..En attendant profitons en pour investir!

Écrit par : Ndiaye | 10/02/2018

Répondre à ce commentaire

Attention, avec les chinois rien n'est gratuit ni désintéressé, il faudra un jour passer à la caisse.

Écrit par : Tiocan | 10/02/2018

Répondre à ce commentaire

Oui, c'est ce que je me dis de mon banquier aussi

Écrit par : Ndiaye | 11/02/2018

Répondre à ce commentaire

je viens de voir un reportage sur C9 concernant une usine de 5000 ouvriers Éthiopiens dirigé par un patron chinois avec son équipe. J'attends la première usine de cette taille au Sénégal. Ma femme Sénégalaise a eu froid dans le dos pour eux.

Écrit par : lppfr | 12/02/2018

Répondre à ce commentaire

Qu'elle se rassure
Ce qu'un travailleur roumain accepte, un travailleur francais ne l'acceptera pas
Ce qu'un travailleur ethipien accepter, un travailleur senegalais ne ....

Écrit par : Ndiaye | 12/02/2018

Répondre à ce commentaire

Qu'elle se rassure
Ce qu'un travailleur roumain accepte, un travailleur francais ne l'acceptera pas
Ce qu'un travailleur ethipien accepter, un travailleur senegalais ne ....

Écrit par : Ndiaye | 12/02/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire