11/02/2018

CES INFLUENTS MOURIDES

l’incontournable influence des mourides sur la vie politique

khalife-mouride-592x296-1515585993.jpg

La confrérie religieuse des mourides a une influence certaine sur la vie politique sénégalaise. Chose que le clan Wade ne semble pas ignorer.
Abdoulaye Wade, du temps où il était au pouvoir, avait apporté un soin particulier à la puissante confrérie mouride, à laquelle il avait prêté allégeance. Et ce n’est pas un hasard si son fils, Karim, s’est fendu d’un long communiqué de condoléances, le 11 janvier 2017, après l’annonce de la mort du khalife général.
« Son soutien de tous les instants, ses prières et autres marques d’attention et d’affection à mon égard ont été une véritable source de réconfort durant ces années de persécution, de détention arbitraire et d’instrumentalisation de la justice », écrit-il. Karim Wade, dont les proches ont souvent loué la piété depuis 2014, n’ignore pas que l’influence de Touba peut peser de manière décisive dans une carrière politique.
http://www.jeuneafrique.com/mag/522264/politique/senegal-...

Commentaires

Les religieux, même les mourides n'ont rien à faire dans la politique et la gouvernance d'un pays qui se dit être une République démocratique et laïque.
C'est le problème du Sénégal, où les mourides gouvernent le pays à la place des politiciens et leurs 234 partis qui fragilisent le fonctionnement de la démocratie...
En plus, les mourides ont obtenu de l'Etat Sénégalais, le renoncement de l'intangibilité de la laïcité, donnant la suprématie à leur religion qui est radicalisée dangereusement...
Ce qui est l'œuvre des mourides pour garder leurs puissances, leurs privilèges et leurs richesses éhontées, sans partage avec le peuple sénégalais qu'ils laissent volontairement dans la soumission, l'ignorance et la misère, pour mieux le gouverner... Avec les mourides au pouvoir au Sénégal, çà tourne en rond et çà n'émerge pas !
Et Macky Sall est obligé de composé avec eux, comme Boutéflika est la marionnette des militaires en Algérie !

Écrit par : issa gibb | 11/02/2018

Répondre à ce commentaire

tout à fait d'accord ce que tu dis mon ami

Écrit par : diouf | 12/02/2018

Les commentaires sont argumentés avec les mots justes.

Écrit par : Brun | 13/02/2018

Rien de plus !...
l'équilibre des pouvoirs est un gage de stabilité dans l'immédiat.

Le jour ou l'état devrait décider de mettre la main sur les "richesses éhontées" ne me parait pas donc pour demain .
mais qui sait ?

Écrit par : oyster | 12/02/2018

Répondre à ce commentaire

Un pays qui s'enlise dans la religion ne peut pas émerger,et c'est malheureusement le cas au Sénégal.De tout temps les religions ont fait beaucoup de mal ...Et puis un pays qui se laisse gouverner par des religieux n'avance pas,on ne peut pas faire évoluer les mentalités en maintenant les gens dans la peur et la soumission, comme c'est le cas au Sénégal,finalement le peuple fait son malheur tout seul.

Écrit par : eddy | 12/02/2018

Répondre à ce commentaire

Aux pseudos expert du Sénégal, si "Touba" élisait Wade serait encore président.

Écrit par : Ndiaye | 12/02/2018

Répondre à ce commentaire

Arguments et mots justes.

Écrit par : Brun | 13/02/2018

Répondre à ce commentaire

Arguments et mots justes.

Écrit par : Brun | 13/02/2018

Répondre à ce commentaire

Arguments et mots justes.

Écrit par : Brun | 13/02/2018

Répondre à ce commentaire

Arguments et mots justes.

Écrit par : Brun | 13/02/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire