12/03/2018

MANQUE DE QUALIFICATIONS

« Sur les 275.000 demandeurs d’emplois au Sénégal, seuls 6% sont qualifiés », selon Souleymane Jules Diop

validation_procor_sen_-_28oct2016.jpg

Le ministre en charge du suivi du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), Souleymane Jules Diop a révélé, que sur les 275.000 jeunes demandes d’emplois enregistrées annuellement, le taux de qualification n’est que de 6%.
Au cours d’un forum axé sur l’impact social des réalisations de l’Etat dans la région de Fatick plus précisément à Ngayokhème (Fatick), le ministre en charge du suivi du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), Souleymane Jules Diop a révélé à cette occasion qu’il y a 275.000 jeunes demandeurs d’emplois qui arrivent par an sur le marché du travail, et seulement 6% qui ont une qualification par rapport à un métier.
Le ministre en charge du PUDC a également indiqué sur l’Aps que « le président de la République a pris conscience de cette situation, et il a pris l’option de mettre en place le COS Pétro-Gaz, ou encore l’institut national du pétrole et du gaz pour appuyer la formation professionnelle des jeunes dans des métiers porteurs.
Par ailleurs, M. Diop reste convaincu que « d’ici cinq ans le Sénégal aura la possibilité de faire le plein emplois. Parce que dans les années à venir l’enjeu n’est pas d’avoir un emploi mais d’avoir la qualification à l’emploi ».
A l’en croire, l’enjeu c’est la formation professionnelle, éduquer nos enfants, les former dans les métiers porteurs du gaz ou du pétrole pour aider les jeunes à sortir de la pauvreté et de l’ignorance ».
En outre, Souleymane Jules Diop a souligné que les pays les plus avancés dans le monde doivent leur position à l’éducation et à la formation de leurs populations. Avant de laisser entendre en ses termes : « La jeunesse est une richesse ».
APS/Ankou Sodjago/senego

Commentaires

Oui le Sénégal est riche en main d ouevre tant physique que morale. Par contre l orientation des jeunes la formation les moyens actuels mis en place ne sont pas en adéquation avec le monde actuel. Un gros travail de remise en question est à mettre en place. Cette jeunesse mérite que l on se penche sur ce dossier sans oublier la part non active constatée sur le suivi des familles pour aider leurs enfants.

Écrit par : Dufossez Petit | 12/03/2018

Répondre à ce commentaire

Oui le Sénégal est riche en main d ouevre tant physique que morale. Par contre l orientation des jeunes la formation les moyens actuels mis en place ne sont pas en adéquation avec le monde actuel. Un gros travail de remise en question est à mettre en place. Cette jeunesse mérite que l on se penche sur ce dossier sans oublier la part non active constatée sur le suivi des familles pour aider leurs enfants.

Écrit par : Dufossez Petit | 12/03/2018

Répondre à ce commentaire

Aider les chefs d entreprises artisans à recruter des apprentis, à les former par la validation d un diplôme qualifiant, donner au apprentis des droits sociaux (rémunération convenable, droits à la maladie, vieillesse, accidents travail,conges payés)- en résumé que les chefs d entreprises se mettent moins d argent à la poche. Beatrice

Écrit par : Brun | 12/03/2018

Répondre à ce commentaire

Aider les chefs d entreprises artisans à recruter des apprentis, à les former par la validation d un diplôme qualifiant, donner au apprentis des droits sociaux (rémunération convenable, droits à la maladie, vieillesse, accidents travail,conges payés)- en résumé que les chefs d entreprises se mettent moins d argent à la poche. Beatrice

Écrit par : Brun | 12/03/2018

Répondre à ce commentaire

6 pour-cent trop généreux ? je dirait que la communication essentielle en entreprise passe à plus ou moins deux pour cents

Écrit par : fred | 12/03/2018

Répondre à ce commentaire

Les jeunes sénégalais ne sont pas assez qualifiés ??? A qui la faute !

A un pays qui vit à 95 % dans une économie informelle pour survivre...
A un pays où les patrons préfèrent embaucher les jeunes sans déclaration pour ne pas payer de charges salariales...
A un pays où les enseignants sont toujours en grève pour avoir toujours plus de fric, au lieu d'instruire et de former leurs élèves...
A un pays où les politiciens passent leurs temps à se remplir les poches au lieu de former la jeunesse et la laisser sous le pouvoir des religieux...
A un pays où les religieux qui gouvernent, laissant volontairement le peuple et la jeunesse dans la misère, l'ignorance, la soumission et la superstition, trop occupés à faire fructifier leurs patrimoines arachidiers offerts au départ des colons et engranger l'argent de la mendicité esclavagiste des enfants talibés... Des Marabouts Cadillacs milliardaires, sans foi, ni loi, qui ont dévoyé l'apprentissage du Coran et les valeurs de l'Islam que pour faire du fric...

La Qualification des jeunes sénégalais ??? Mais, pourquoi faire ??? Les places sont réservées aux progénitures maraboutiques qui sont envoyés dans les meilleures universités...
Des Formations pour le peuple sénégalais ??? Ce n'est pas intéressant pour eux, pour garder leur suprématie morale et religieuse et leurs privilèges éhontés sur ce même peuple !
Voici l'exacte définition de la "Qualification" au Sénégal : Une marche voulue, calculée et entretenue vers le Néant de l'Instruction, de la Formation et la Qualification pour la Jeunesse du Sénégal.
Jusqu'à empêcher un jeune brillant élève de Terminale à Mbour, de passer son Baccalauréat en refusant qu'il passe toutes les épreuves écrites du Bac pour le motif qu'il ne pouvait pas passer la seule épreuve d'éducation physique car il s'était blessé en jouant un match de football, la semaine précédente l'examen ???
Comme si on refusait de faire passer le Baccalauréat, à un handicapé parce qu'il ne peut pas passer l'épreuve sportive qui entre nous, compte comme peau de bite, dans cet examen.
Ce pays en plus de marcher sur la tête, est complètement pourri... Même dans l'enseignement et envers sa jeunesse... Y'a pas photo ! Les exemples s'entassent de jour en jour...
Plus les Associations Islamistes, Jamra ou Mban Gace qui surveillent les jeunes et les dénoncent aux policiers complices pour les inquiéter... Plus, les violents matraquages des jeunes lors de manifestations pacifistes par la police ... Plus les tabassages de jeunes parfois jusqu'aux meurtres dans les commissariats sénégalais, dénoncés par Amnesty International et étouffés à chaque fois par l'Etat et la Justice Sénégalaise...Plus... Plus... et Plus...
Une Jeunesse sénégalaise non-respectée, totalement bafouée dans ses droits et ses libertés, ruinée dans ses espoirs d'un bon d'avenir, terreau des recruteurs islamistes ou candidats à l'immigration sauvage et dangereuse vers l'Europe... A qui la faute ???

Écrit par : issa gibb | 12/03/2018

Répondre à ce commentaire

La jeunesse est une richesse ,certes mais qu'il faut alimenter,a qui il donner les moyens d'aller de l'avant,de leur donner de vrais objectifs de vie !!!et non pas la misère,le chomage,et surtout le droit a la liberté de penser par eux memes,et non pas au travers des religieux sans foi ,ni lois....

Écrit par : eddy | 13/03/2018

Répondre à ce commentaire

Eddy,Issa vis commentaires sont réels, mais en même temps, il est toujours possible d améliorer les choses, en ce qui concerne notre sujet, tout passera par l' EDUCATION. J ai le sentiment que le gouvernement veut s y employer. Beatrice

Écrit par : Brun | 13/03/2018

Répondre à ce commentaire

Eddy,Issa vis commentaires sont réels, mais en même temps, il est toujours possible d améliorer les choses, en ce qui concerne notre sujet, tout passera par l' EDUCATION. J ai le sentiment que le gouvernement veut s y employer. Beatrice

Écrit par : Brun | 13/03/2018

Répondre à ce commentaire

J'espère que vs avez raison Beatrice,et que le gouvernement travaille ds ce sens,ils sont L'AVENIR de ce pays,mais pour l'instant on ne voit pas grand chose de concret !!!!

Écrit par : eddy | 13/03/2018

Répondre à ce commentaire

Moi ce que je vois... C'est que mon filleul auquel je finance les études scolaires depuis 2010 et à qui j'ai fait réussir son BEFM en 2016 à coups de cours par correspondance, exercices et corrigés compris, a été obligé d'aller dans une école privée plus chère que l'école publique car malgré sa réussite au BEFM, ses maîtres voulaient le faire redoubler ???? Incohérence totale ???

Maintenant, mon filleul peine en Première car les enseignants sont toujours en grève et ils n'ont enseigné qu'un tiers du programme scolaire par année à cause de leurs grèves incessantes... Résultats de ces lacunes pour les élèves et cette situation anti-professionnelle des professeurs, c'est que plus de 80 % des élèves dans la classe de Première de mon filleul ont de mauvaises notes... Ils avouent qu'ils ne suivent plus et qu'ils ne comprennent plus rien... Sauf, les élèves plus riches qui peuvent se payer des cours complémentaires pour palier ses lacunes...

Encore un triste résultat dans l'Education Nationale au Sénégal, où des enseignants fainéants et irresponsables s'en prennent à leurs élèves au lieu de s'en prendre avec eux, à l'orgueilleux incompétent Ministre Thiam et autres responsables gouvernementaux de l'Education nationale sénégalaise qui ne payent pas les salaires des maîtres, parfois jusqu'à 4 mois, sans rattrapage à chaque fois, parce qu'ils les ont détourné dans leurs poches avec des excuses de plus en plus suspicieuses...Ceux sont contre ces pourris là, qu'il faut se retourner et les défoncer, une fois pour toutes !

Mais ne pas s'en prendre et faire trinquer les élèves et les étudiants sénégalais qui ont la volonté de s'instruire car ils savent que l'instruction est leur seule porte de sortie pour espérer un avenir meilleur que celui de leurs pères ignares, soumis et miséreux... A part que ces grèves incessantes des professeurs au Sénégal, cachent une autre prétexte : Celle des professeurs qui ont peur que si ils instruisent la Jeunesse, cette même Jeunesse instruite se révolte et prenne leurs places... Car "un peuple instruit se révolte !" dixit Karl Marx
Je ne suis théoricien communiste, mais je pense les grèves anti-professionnelles incessantes des enseignants sénégalais se partagent :
Entre un ras-le bol de ne pas être régulièrement payer et leurs manques de moyens dans les écoles, malgré les promesses annuelles et répétitives, jamais tenues par leur Ministre de Tutelle, le Sinistre Thiam en place depuis trop longtemps...
Par une aptitude à la fainéantise pour de nombreux sénégalais adultes mâles, blasés, laxistes ou tout simplement fainéants de naissance dont de nombreux enseignants jusqu'à hypothéquer l'avenir de la jeunesse, futur d'un pays qui ne pourra pas émerger par leurs fautes et leurs grèves trop fréquentes et inutile à faire avancer le smibblick...
Et enfin, la peur citée ci-dessus, d'instruire la Jeunesse, de peur qu'instruite, cette Jeunesse devenue adulte leur prenne leurs places... Ce qui rappelle gravement les religieux confrériques qui gouvernent le Sénégal et qui tiennent le peuple volontairement dans l'ignorance, la misère et la soumission religio-superstitieuse pour préserver leurs privilèges éhontés et leurs milliards...
Des Enseignants pourris qui prennent exemple sur les méthodes des Marabouts Cadillacs pourris pour que le Peuple et la Jeunesse du Sénégal ai aucun espoir de sortir du tunnel de l'ignorance !
Et il n'y a aucune amélioration, ni émergence en vue... Au contraire, çà se radicalise et çà se rétrograde de plus en plus et les enfants talibés ignorants et décérébrés par les maltraitances au Nom du Coran sont de plus en plus nombreux et inondent désormais toute l'Afrique de l'Ouest... Ce n'est plus une exception sénégalaise... C'est le trafic et le commerce de l'esclavage d'enfants talibés en grande échelle ??? LA GRANDE REUSSITE DE LA QUALIFICATION DE LA JEUNESSE AFRICAINE PAR LA MAFIA MARABOUTIQUE SENEGALAISE... INCH A ALLAH !

Écrit par : issa gibb | 13/03/2018

Répondre à ce commentaire

Ne pas faire les memes betises qu'en France en poussant les jeunes vers des études universitaires,(ce n'est pas donné a tout le monde) il vaut mieux ouvrir des écoles d'apprentissage, pour qu'il y est de vrais professionnels,dans tous les domaines...Et pas des écoles privées que la plupart des gens ne pourront pas payés

Écrit par : maie | 16/03/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire