20/03/2018

EN MARGE DES MJC DE MBODIENE

MGR BENJAMIN NDIAYE DENONCE LES VOLS D’ENFANTS ET SACRIFICES HUMAINS

BENJAMIN-NDIAYE_3.jpg

Les questions d’actualité relatives aux rapts et sacrifices d’enfants relatés par la presse, mais aussi les comportements notamment l’indiscipline sur les routes souvent source d’accidents de de la circulation entrainant des morts, sont au menu de l’homélie de Monseigneur Benjamin Ndiaye, l’Archevêque de Dakar lors de la célébration des Journées mondiales de la jeunesse catholique (JMJ) à Mbodiène, dans la commune de Nguéniène (département de Mbour) à 100 kilomètres au Sud-ouest de Dakar. Il a sollicité des fidèles des changements de comportements et un retour vers Dieu.
Monseigneur Benjamin Ndiaye, l’Archevêque de Dakar est bien au fait des questions d’actualité. Hier à Mbodiène, dans son homélie lors de la messe célébrée dans le cadre des Journées mondiales de la jeunesse catholique (JMJ), il a dénoncé les rapts d’enfants et des sacrifices rituels qui font l’actualité dans les médias ces dernier temps. Selon lui, aucune ambition politique ou des appétits de richesses ne sauraient justifier de pareils actes. Pourtant se référant aux paroles sacrées à l’instar de l’appel fait à Jérémy «Ne répandez pas de sang innocent», Monseigneur Benjamin Ndiaye pense que cet appel est plus qu’actuel car des victimes innocentes périssent dans des accidents de la circulation.
Cette recrudescence des accidents de la circulation pousse le chef de l’Eglise sénégalaise à s’interroger sur les comportements, l’indiscipline, le manque de savoir-vivre et de civisme de certaines Sénégalais. Aussi se demande-t-il si le passage du permis de conduire ne doit pas comprendre une épreuve de savoir-vivre, dans le souci de voir une conversion des cœurs et des mentalités. Dans cette même lancée, il souligne que la situation actuelle vécue, à travers ces drames cités plus haut, montre aussi un abandon de Dieu par ces fidèles.
Ousmane Tanor Dieng, le président du Haut Conseil des Collectivités Territoriales et maire de la commune de Nguéniène, s’est ému et réjoui du niveau d’organisations des JMJ, un exemple d’organisation et d’engagement dans une discipline parfaite. Il a dit toute son adhésion aux évocations de Monseigneur Benjamin Ndiaye souligant que dans son homélie il est revenu sur des questions d’actualités qui sont l’expression d’un monde en crise. Il trouve aussi très c’est très important que les religieux prennent la parole et pour faire revenir les gens à la raison.
Pape Gorgui Ndong, le ministre de la Jeunesse, de la Construction citoyenne et de la Promotion du volontariat a exprimé toute sa fierté. Il a salué le rassemblement de Mbodiène qui, selon lui, est l’expression de la cohésion des religions, un cadre d’échanges et de partages. Il a salué les invites de l’Archevêque pour des changements de comportements de la société surtout des jeunes pour devenir de bons citoyens. Pape Gorgui Ndong n’a pas manqué de faire part de la volonté politique d’œuvrer dans ce sens à travers le Plan Sénégal émergent.
Samba Niébé BA/sudonline.sn

Commentaires

Je ne comprends pas le comportement de la population sénégalaise :
-d'un côté fière d'être religieuse à près de 100%, vivant dans la paix et le respect les uns des autre, chacun acceptant apparemment la religion de l'autre,
-d'un autre côté faisant preuve d'un incivisme total, sans aucun respect de la vie d'autrui, et commettant toutes sortes d'actes réprouvés par la Loi.
Prier et mal se conduire au quotidien est incompatible. Comment, mais comment peuvent-ils avoir l'esprit tranquille ?

Écrit par : Xx | 20/03/2018

Répondre à ce commentaire

Hélas oui c'est la contradiction humaine universelle. Sinon,
- Comment comprendre les rois catholiques qui cautionnait et entretenait l'esclavagisme durant leurs régnes !?
- Comment comprendre aussi un pays pour lequel beaucoup de nations ont contribué par le sang à le libérer des griffes de l'occupant en 1945, et que ce même pays quelques années plus tard continuer coute que coute à occuper le vietnam par le feu et le sang !?

Comment, mais vraiment comment pouvaient-ils avoir l'esprit tranquille.

Écrit par : Ndiaye | 21/03/2018

Répondre à ce commentaire

Revenir sur le passé encore et encore, et ressasser encore et encore les mêmes litanies ne sert à rien.
Ce qui importe, c'est aujourd'hui, c'est demain, c'est l'avenir d'un pays, par le comportement d'un peuple qui se doit d'être respectueux les uns envers les autres, d'être responsable de ses paroles et de ses actes.
C'est bien en ce sens que va la conclusion (que j'approuve) de l'article : “des changements de comportements de la société, surtout des jeunes, pour devenir de bons citoyens”.
J'approuve aussi le fait que : “prier et mal se conduire au quotidien est incompatible”.
N'en déplaise à certains...

Écrit par : Xx | 21/03/2018

Répondre à ce commentaire

Des vols d'enfants ! Des sacrifices humains !

Écrit par : Papa Gâteau | 21/03/2018

Répondre à ce commentaire

Merci d ignorer Mr Ndiaye. Son disque est rayé.

Écrit par : linlin | 24/03/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire