22/03/2018

TASK FORCE CONTRE LES ENLEVEMENTS D'ENFANTS

Mise sur pied d'une "task Force" contre le rapt des enfants

Un-enfant-talib-Dakar.jpg

Les autorités sénégalaises ont mis en place une "task force" pour lutter contre l'enlèvement et le meurtre des enfants, a annoncé mardi soir à Dakar, le commissaire divisionnaire Abdoulaye Diop, Directeur de la sécurité publique.
S' exprimant au cours d'une conférence de presse, le commissaire Diop a explique que cette structure vise à lutter contre le phénomène de l'enlèvement et du meurtre des enfants devenu récurrent au Sénégal, avec trois cas enregistrés en l'espace d'un mois.
Le cas le plus récent est survenu lundi dernier à Rufisque, ville située à 28 km de Dakar où un enfant de 28 mois disparu quatre jours à été retrouvé mort, emballé dans un sachet en plastique.
"Le sentiment d'insécurité causé par les nombreux enlèvements ne saurait prospérer. C'est pourquoi, nous avons pris des mesures fortes pour renforcer la sécurité nationale", a poursuivi le Directeur de la sécurité publique.
Des enlèvements, tentatives d'enlèvements et meurtres sont notés dans plusieurs zones du pays, notamment Matam, Rufisque et Grand -Yoff, selon le commissaire Diop, précisant que pour l'heure aucune arrestation n'a été faite.
Concernant le cas du garçon de deux ans retrouvé mort à Rufisque, il a informé que la personne suspectée d'en être l'auteur est un malade mentale.
SAN/te/APA

Commentaires

Il court l information qu'en vue des futures élections (février 2019) certaines cellules ... pensent qu il est bon de faire des "sacrifices" (ça fait froid dans le dos...) d'enfants !!! Info ou Intox (j'espère Intox...)

Écrit par : Dufossez Petit | 22/03/2018

Répondre à ce commentaire

Les sacrifices humains ne se font pas seulement pendant les périodes électorales => aussi en vue des combats de lutte !
On en parle maintenant parce que les corps de 2 pauvres mômes ont été reconnus par les parents. Mais combien de talibés disparaissent dans l'indifférence générale ???? Que faire = éducation + éducation + éducation des jeunes, mais les marabouts sont-ils d'accord de perdre leurs pouvoirs ?

Écrit par : Bernard | 22/03/2018

Répondre à ce commentaire

Il est facile de mettre ça sur le dos d'un malade mentale ,ça évite de chercher plus loin

Écrit par : chees | 27/03/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire