23/03/2018

AIDE SCOLAIRE A MBOUR

"Il était une fois des petits princes''

29512194_10156561564224276_2312453170040668160_n.jpg

Son MBA en poche, Galadrielle est expatriée en Irlande, où elle réside depuis 2009. Elle compte sur son CV quelques grands noms du secteur informatique tels que Apple, Dell, Adobe, Hubspot, et Salesforce – chez qui elle travaille actuellement. Son ambition est de sensibiliser à la grande cause qu’est l’éducation, en contribuant à l’aide à l’éducation des enfants au Sénégal. Elle nous fait part de son projet.
Il était une fois un petit prince qui vivait entouré de sa famille et de ses amis. Un jour en rentrant chez lui, il passa devant une maison bien étrange. Cette maison était faite comme toutes les autres, mais une voix apaisante s’en échappait. Le petit prince s’approcha de la porte restée entre-ouverte et se mit à écouter la voix. Elle parlait de tout un tas de chose qu’il ne connaissait pas. Il jeta donc un œil à l’intérieur. Qu’elle ne fut pas sa surprise quand il vit la maison remplie de petit garçons et de petites filles qui écoutait avec attention. Le petit prince se rendit compte que la voix était en fait une grande personne qui se tenait debout devant un immense tableau noir. La voix aperçut le petit prince de loin et lui fit gentiment signe de s’assoir lui aussi. Le petit prince s’installa en silence et se mit à écouter lui aussi…
Il y a 20 ans, j’ai visité un pays où vivent des petits princes et princesses qui n’ont pas l’accès déjà l’éducation qu’ils méritent. Ce pays s’appelle le Sénégal.
‘’L’education est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde’’ Nelson Mandela
Le Sénégal est un pays extrêmement jeune. Selon le Ministère de l’Education Nationale Sénégalais, en 2014, les moins de 15 ans représentent 42,1% de la population globale sénégalaise. De plus, seulement 66,5% des enfants en âge d’aller en école primaire terminent le cycle, contre 56.4% au collège. Le système d’éducation sénégalais est en manque d’enseignants qualifiées, ainsi que de manuels et matériels scolaires pour les élèves et les enseignants.
Pour résoudre cette problématique, la République du Sénégal a mis en place un Programme d’Amélioration de la Qualité, de l’Equité et de la Transparence (PAQUET). Les objectifs de la politique éducative sénégalaise visent notamment une scolarisation primaire universelle, un accès équitable a l’éducation entre filles et garçons, la réduction de la pauvreté, et la formation qualifiante des jeunes et des adultes. Selon le PAQUET-EF 2013-2025, ‘’le gouvernement du Sénégal s’est engagé à assurer une éducation de base de qualité pour tous, partout, afin que chacun puisse se réaliser pleinement et apporter sa contribution à la société’’
Pour participer à cet ambitieux projet, j’ai décidé de partager mon histoire pour rassembler des fournitures scolaires et les livrer au Collège Saint Esprit à M’Bour au Sénégal lors de mon prochain voyage du 23 au 27 Avril 2018.
Cette année, le collège compte 1884 élèves. Les fournitures scolaires dont ils ont le plus besoin sont :
- Crayons à papier, crayons de couleur, taille-crayons, gommes, stylos
- Règles, rapporteurs, équerres, compas
- Papier A4 & A3, cahiers
- Petits tableaux à craies (seulement pour les 352 élèves du primaire)
- Trousses, cartables
Pour en SAVOIR PLUS concernant cette initiative et FAIRE UNE DONATION via ma page Gofundme : https://www.gofundme.com/helpchildrenseducationsenegal
Merci d’avance de votre générosité !
Galadrielle
https://lepetitjournal.com/dublin/expat-la-une-il-etait-u...

Commentaires

Les fournitures scolaires sont-elles distribuées directement aux élèves? ou sont-elles données au directeur de l'établissement,car pour moi et pour d'autres ce n'est pas du tout la meme chose,nous avons été tellement échaudés,revente aux élèves,alors que cela devrait etre gratuit...

Écrit par : chees | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

Exactement, j'ai eu les mêmes échos que vous... Les fournitures scolaires ne sont pas distribués directement et gratuitement aux élèves sénégalais pauvres...
Elles sont monopolisés par les directeurs d'école qui se sert copieusement pour sa famille et ses enfants, puis ceux sont les enseignants qui font la même chose pour leurs gosses et non pas pour les élèves déshérités de leurs classes et enfin, le reste des fournitures scolaires offertes sont vendues aux élèves des familles qui peuvent se les payer...
Un pays qui est toujours dans son cercle de corruption généralisée... Même au détriment des ses enfants les plus pauvres en milieu scolaire : "Tout pour moi, rien pour les autres"...

Autre ineptie qui met la rage, un récente émission sur la télé française, dénonçait que tous les vêtements offerts gratuitement par les âmes charitables occidentales pour les pauvres et les enfants pauvres du Sénégal dans les multiples associations d'Aides au Sénégal, sont stockés arrivés là-bas dans des grands hangars, triés pour être "revendus" à la population sénégalaise sur les marchés sénégalais... Alors qu'on pense que ces vêtements offerts gratuitement pour les plus démunis, seraient redistribués aux plus démunis, gratuitement... Charité oblige !
Pour se dédouaner, les responsables associatifs expliquaient qu'ils avaient créer des emplois au Sénégal et que l'argent servait à payer les trieuses des vêtements ???
Quand on sait que toutes ces associations touchent des subventions et des dons généreux... Quand on voit leurs responsables associatifs avec des 4X4 flambants neufs et vivre dans les meilleurs hôtels au soleil du Sénégal... çà rappelle le souvenir de Monsieur Crozes-Marie, l'ex-Président de la Ligue de Lutte contre le Cancer qui a détourné des millions de généreux donateurs contre le cancer, pour se faire construire une superbe villa sur la Côte d'Azur en France... Un petit exemple ou rappel de corruption associative, Mr Crozes-Marie a tout de même fini en prison !

J'ai vécu personnellement les mêmes mauvaises aventures au Maroc et en Tunisie, où les guides et les maîtres d'école gardaient tout pour eux, sans jamais distribuer aux enfants, les fournitures scolaires ou les petits cadeaux offerts... Charité et Générosité peuvent glisser facilement dans la Corruption généralisée, qui est le sport premier au Sénégal avec la mendicité...
Loin de tarir les actions dans le vrai et digne Associatif, il faut tout de même, être sur que les dons vont bien aux enfants et aux plus démunis au Sénégal ! Ce n'est pas toujours le cas !
Et on doit encore le dénoncer comme pour le statut inférieur des femmes, les mariages forcés de mineures, l'excision des fillettes et l'exploitation des enfants talibés...
Pour faire avancer le smilblick !

Écrit par : issa gibb | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

Moi j'ai des élèves qui sont venus sonner a ma porte pour m'informer que les profs leurs demandaient de l'argent pour des fournitures que j'avais donné,c'est pourquoi je ne donne plus rien dans les écoles ,mais directement aux élèves que je connais dommage pour les autres!!!!!

Écrit par : eddy | 02/04/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire