23/03/2018

FINANCEMENT DE PLUS DE 6 MILLIARDS DU JAPON AU SENEGAL

Aménagement de quais de pêche dans le département de Mbour
débarquement-mbour.jpgPour l’aménagement de quais de pêche à Mbour et Joal, le Japon a octroyé au Sénégal un financement non remboursable de 6 milliards 635 millions de francs Cfa. La signature de cet accord de subvention a eu lieu hier, jeudi 22 mars, entre le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, et l’ambassadeur de Japon au Sénégal, Son Excellence Shigeru Omori.
Le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba et l’ambassadeur du Japon au Sénégal, Son Excellence Shigeru Omori ont procédé hier, jeudi 22 mars, à la signature d’un accord de subvention relatif au projet d’aménagement de quais de pêche améliorés pour la valorisation des produits de la pêche dans le département de Mbour. Ce projet d’un montant de 6 milliards 635 millions de francs Cfa, qui entre dans le cadre d’un financement non remboursable du Japon, a pour objectif d’assurer la distribution stable de produits halieutiques à haute valeur ajoutée issus de la pêche artisanale et destinés à l’exportation.
«La mise en place de deux quais de pêche à Mbour et Joal permettra d’améliorer les conditions d’hygiène et de salubrité dans les installations aménagés; de séparer les zones de débarquement des produits halieutiques destinés à la consommation à l’intérieur du pays et ceux destinés aux exportations; d’agréer de manière durable les installations aménagées pour l’exportation vers l’Union Européenne et les autres destinations. La réalisation de cet important projet se traduira par un progrès notable dans le domaine de la pêche en général et particulièrement de la pêche artisanale», a indiqué le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba.
Pour sa part, l’ambassadeur du Japon au Sénégal, Son Excellence Shigeru Omori, estime que ces infrastructures, une fois construites, faciliteront la vente des produits fraichement péchés. Elles permettront également de diminuer les pertes dans le processus de distribution après capture afin que les populations puissent bénéficier rapidement des retombées positives du projet qui participera ainsi au développement socioéconomique de la région.
«L’industrie de la pêche est un domaine clé pour l’économie sénégalaise. Et, la coopération du Japon dans votre pays reste très active et dynamique en matière de pêche. Nous continuerons de soutenir le Sénégal pour la gestion des ressources maritimes et le développement d’une pêche durable», soutient-il.
Ndeye Aminata CISSE/sudonline.sn

Commentaires

N' ont toujours pas compris les Japonnais

Écrit par : stephane | 25/03/2018

Répondre à ce commentaire

N' ont toujours pas compris les Japonnais

Écrit par : stephane | 25/03/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire