23/03/2018

POINTE SARENE TRAINE

Station touristique de Pointe-Sarène: Mame Mbaye Niang relève des lenteurs dans la réalisation

ps.png

Les lenteurs notées dans la réalisation du projet d’aménagement d’une nouvelle station touristique à Pointe-Sarène s’expliquent par le fait que ce projet est financé dans le cadre du budget consolidé d’investissement (BCI), a déclaré, jeudi, le ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang.
"Il y a des lenteurs dans la réalisation de ce projet, mais avec le conseil d’administration de la SAPCO (Société d’aménagement et de promotion des zones et côtes touristiques du Sénégal) et les instructions du chef de l’état, nous sommes en train d’envisager d’autres procédures plus efficaces", a-t-il ajouté.
En compagnie, entre autres personnalités, du ministre en charge du suivi et de l’évaluation du Plan Sénégal émergent (PSE), Cheikh Kanté et du nouveau directeur général de la SAPCO, le ministre du Tourisme était en visite sur le site de Pointe-Sarène en cours de réalisation, un des projets phares du PSE.
"Il nous faut innover, apprendre de nos erreurs et améliorer nos procédures. Ce qui va nous pousser à explorer le partenariat public-privé (PPP) qui est, d’après les réalités du marché, la seule voie de salut pour faire avancer les réalisations à Pointe-Sarène et Mbodiène", a dit Mame Mbaye Niang.
M. Niang a tenu à rassurer les populations locales et autres investisseurs privés, notamment les sénégalais qui occupaient déjà ce site, en expliquant que le développement du tourisme ne peut pas se faire en laissant en rade les sénégalais et leurs intérêts.
"Nous ne sommes pas venus ici pour récupérer les terres des populations. Notre vision du développement ne sous autorise pas à léser les populations qui ont déjà investi leurs moyens. Dans un premier temps, les gens pensaient que nous voulions chasser des sénégalais de cette zone, ce qui n’a jamais été le cas. On ne peut pas développer le tourisme sans qu’il y ait des acteurs sénégalais",
a-t-il estimé.
Selon lui, des sénégalais qui avaient des investissements privés vont intégrer le projet et leurs intérêts seront sauvegardés.
Aussi, il promet la création des conditions de financement avec des partenaires qui commencent à se manifester au niveau de la SAPCO "parce que le pays commence à être attrayant".
"Nous ne pouvons pas faire du tourisme avec les contraintes de Saly-Portudal et d’autres sites touristiques du pays. Une bonne stratégie nous impose de théoriser et de réaliser l’extension de Saly-Portudal qui a des contraintes objectives", a indiqué Mame Mbaye Niang.
C’est ce qui explique, a-t-il avancé, la vision politique du chef de l’état, Macky Sall, à travers les projets de réalisation de nouvelles stations touristiques à Pointe-Sarène, Mbodiène, Joal-Finio, au Delta du Saloum, etc.
"Nous allons faire en sorte que la situation de Saly-Portudal ne soit pas transférée à Pointe-Sarène ou à Mbodiène, parce que nous voulons préparer le pays dans une dynamique d’émergence, en faisant des aménagements modernes et durables, en tenant compte de certains phénomènes telle que l’érosion côtière qui occasionne l’avancée de la mer", a insisté le ministre du Tourisme.
ADE/MD/PON

Commentaires

Arrêtons le massacre = Laissez Pointe Sarène sans construction et aménagement. Pour développer le tourisme = rénovation ou reconstruction de toutes les résidences abandonnées de Saly ainsi que des hôtels désertés . Plus de plage à Saly = plus de toubab ! Donc, il faut utiliser les sommes colossales encaissées pour faire des digues et des épis. Mais pour les ministres, il faut des grands projets même si ceux-ci sont creux = avec le sel de Pointe Sarène toutes les éventuelles maisons seront mangées à cout terme. Sénégal, on t'aime, arrête tes erreurs !

Écrit par : Bernard | 24/03/2018

Répondre à ce commentaire

Vox clamantis in deserto ! hélas...

Écrit par : Xx | 24/03/2018

"Il nous faut innover, apprendre de nos erreurs et améliorer nos procédures" (sic).
Commencez par mettre en place des moyens pour que le pays soit propre (P.R.O.P.R.E. càd sans déchets et autres pourritures sur les voies publiques), commencez par assurer la distribution d'eau (sans rupture) et la distribution d'électricité (sans rupture), commencez à contrôler les vendeurs à la sauvette qui harcèlent et à l'occasion arnaquent les touristes (qui ne sont pas que des portes-monnaies sur pattes), commencez à entreprendre réellement les travaux pour protéger la petite côte et ses plages (ah, c'est vrai, çà va se faire... comme à St-Louis... mais quand ?... Bref, commencez à réhabiliter les sites touristiques existants avant de vous lancer dans de grands projets pharaoniques et coûteux qui n'apporteront sûrement pas les résultats escomptés si le reste du pays demeure dans un état déplorable (càd l'état d'aujourd'hui). Soyez réaliste pour une fois, cessez de rêver et de vous gargariser de belles paroles creuses !
Ceci profitera certes au tourisme, mais aussi à la population sénégalaise bien souvent oubliée et laissée pour compte (en particulier les pêcheurs dont les maisons se sont effondrées dans les flots furieux de l'Océan et qui n'ont même plus de ressource, mais aussi tous ces hommes et femmes qui travaillaient et gagnaient leur vie grâce au tourisme et qui aujourd'hui n'ont plus ni travail ni revenus). Cela profitera donc au pays lui-même. Est-ce si difficile à comprendre ???

Écrit par : Quidam | 24/03/2018

Répondre à ce commentaire

A ce rythme il faudra 20 à 25 ans pour que tout soit terminé, pour que les infrastructures soient opérationnelles, pour que les commerces vivent.
Je plains les gogos qui ont acheté un terrain pour construire la villa de leurs rêves.... Ils y vivront sans doute des bons moments, mais entourés d'une multitude de chantiers inachevés : bruit, poussière, nuisances....
Bon courage aux investisseurs particuliers qui pensent acheter leur rêve, qui restera inachevé...

Écrit par : Luc | 25/03/2018

Répondre à ce commentaire

ILS ONT DÉJÀ TOUT DILAPIDÉ !!!!!!!!!!

Écrit par : Yvesbzh | 27/03/2018

Répondre à ce commentaire

De toutes façons Pointe Sarène est une belle connerie,il fallait rénover Saly au lieu de massacrer cette belle région de Pointe Sarène

Écrit par : eddy | 28/03/2018

Répondre à ce commentaire

Rénover Saly.. sans blagues!
Même Hercule l'homme aux 12 travaux auraient abdiquer.

Écrit par : Ndiaye | 28/03/2018

Répondre à ce commentaire

toujours autant optimiste mlle NDIAYE......prenez exemple sur LAS VEGAS ou autre DUBAI c était un désert vous saviez pas??? rien d insurmontable juste de la volonté !!! ah j oubliai la muraille de Chine...et bien d autres choses...... bonne journée

Écrit par : vavat | 28/03/2018

En plus d'être un plagiat, Ndiaye n'est qu'un provocateur... c'est sa raison d'être ! Laissons-le mariner dans ses délires tonitruants qu'il est d'ailleurs le seul à entendre !

Écrit par : . | 29/03/2018

Il faut rénover Saly !
Saly a toutes les infrastructures déjà construites, le bassin d'emplois et la population de travailleurs sur place, en pensant aussi à la nouvelle génération qui va arriver sur le marché de l'emploi.
Il faut faire repartir Saly qui a fait ses preuves en tant que station balnéaire accueillante et chaleureuse dans le passé :
Avant la politique anti-touristique inexplicable de Viviane Wade, suivi par le turn-over impressionnant des ministres du tourisme, plus incompétents les uns que les autres et sans aucune véritable politique de promotion de la destination, encore à ce jour, malgré l'ouverture de l'aéroport AIBD qui devait être le moteur tant attendu de la relance du tourisme à Saly ...et dans tout le pays ??? Assainir les dérives et les comportements qui ont fait fuir les touristes pour donner de l'espoir en l'Avenir pour la population salisienne et surtout sa jeunesse montante...
Rien n'est impossible, si on essaie pas et qu'on se prend en mains, qu'on relève ses manches avec la volonté de faire repartir la machine pour un meilleur avenir ou il ne restera plus qu'à traverser la Mare Nostrum vers une €urope où on n'est pas bienvenu... Saly est faite pour recevoir des touristes et Saly doit recevoir des touristes en faisant des efforts sur elle-même...
Autrement, ce sera la chienlit pour Saly et le tourisme au Sénégal en général !

Il faut sauver Pointe Sarène et sa réserve naturelle qu'une bande d'utopistes veulent détruire pour faire simplement du fric, dans un lieu vide de population, d'eau potable et d'accès à l'électricité... Quand on a été incapable de gérer Saly et son potentiel touristique, on ne va pas construire une nouvelle station balnéaire couteuse et utopique et dévastatrice d'un site naturel.
Ce serait suicidaire d'avoir 2 stations concurrentes par les temps qui courent ! Autant rénover l'une et sauvegarder le site naturel de l'autre qui fera le bonheur des touristes en excursion...
Il faut sauver et préserver Pointe Sarène...
Quand à l'ouverture du Club Med à Niaming en avril 2017... Silence Radio, la date est passée depuis un an déjà et plus personne n'en parle...
On nous aurait encore menti ou enfumé à l'insu de notre plein gré ???

Écrit par : issa gibb | 29/03/2018

Répondre à ce commentaire

Doit on considérer que le SENEGAL n'entretient pas ,et, préfère construire ailleurs pour un nouveau départ ?
et que dans tous les cas il faut du temps au temps ; pour faire aboutir un projet ,et ,que donc SARENE ça traine faute d'argent?

Écrit par : oyster | 29/03/2018

Répondre à ce commentaire

Maintenance et Entretien ne sont pas les deux mamelles du Sénégal !

Écrit par : Xx | 29/03/2018

Il me semble en effet que le Sénégal n'entretient absolument rien,ils préfèrent bousiller un site merveilleux, authentique qu'est encore Pointe Sarene!!! c'est lamentable alors qu'il suffit de se retrousser les manches et de mettre la mairie devant sa responsabilité,pour ramasser les impots là, ils ne choment pas pour bosser c'est autre chose ...Et puis la main d'oeuvre sur Saly ne manque pas, surtout tout ceux qui vivaient grace au tourisme et qui ont tout perdu!!!!

Écrit par : ?? | 29/03/2018

Répondre à ce commentaire

On est tous d'accord... sauf un ! Il faut que Saly retrouve sa gloire passée et du travail pour sa population et sa jeunesse montante ! Y-a pas photo...

Écrit par : issa gibb | 30/03/2018

Répondre à ce commentaire

oui monsieur vous avez mille fois raison!!!!! Saly doit retrouver tout son éclat surtout les hôtels comme" l ESPADON "étape incontournable pour les amis qui venaient nous rendre visite, c était leur récompense, de les inviter a déjeuner, avant leur retour en France !!!!histoire de montrer ce bel hotel ou J.P.Papin et autre Carlos étaient souvent attablés pour vanter leurs peches ou autres anecdotes Sénégalaises!!!!! oui monsieur Saly doit retrouver son faste d antan.....je vous avoue que j avais la gorge nouée en voyant ce triste spéctacle cette désolation ces ruines tout a l abandon comme dans un film catastrophe !!!que faire? me direz vous? tout simplement prendre exemple sur les Pays qui ont subis des caprices météorologiques ,ou autres tsunamies !!faut reconstruire, oui RECONSTRUIRE pour vivre a nouveau, sinon quoi? regarder et se plaindre ,se lamenter sur son sort, qui viendrait dans une station mauribonde ? moi je n ose plus y aller !tant de souvenirs,de nostalgie ....allez Sénégalais retroussez vos boubous et au travail !!! merci du fond du cœur !de la part d un Sénégaulois qui adore votre Sénégal.

Écrit par : vavat | 30/03/2018

Il faut sauver Pointe Sarène et sa réserve naturelle qu'une bande d'utopistes veulent détruire pour faire simplement du fric, dans un lieu vide de population, d'eau potable et d'accès à l'électricité... Quand on a été incapable de gérer Saly et son potentiel touristique, on ne va pas construire une nouvelle station balnéaire couteuse et utopique et dévastatrice d'un site naturel.

Écrit par : terry | 31/03/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire