26/03/2018

SACRIFICES HUMAINS

Sénégal: retour en force de l’obscurantisme?

99de8a0b520bcd321b083dbdf6ca8a04.jpg

Au Sénégal il ne se passe plus un jour sans que la presse ne se fasse l’écho d’enlèvements d’enfants suivis de meurtres. Les derniers en date : les découvertes macabres d’enfants atrocement tués à Touba, la ville sainte des mourides, et à Rufisque.
À cela s’ajoutent les 5 tentatives d’enlèvements à Matam, Ouakam et Grand Yoff. Ces faits divers ont pris une telle ampleur qu’une psychose s’est emparée des populations du pays de la Teranga. Nos confrères d’Afriquemidi.com ont consacré à cette recrudescence de pratiques mystiques un dossier très intéressant, d’où se dégagent plusieurs observations inquiétantes.
Le plus inquiétant est qu’une rumeur persistante rattache ces meurtres à des sacrifices humains et des rituels sombres pour de la sorcellerie. "Certains politiciens s’adonneraient à ces sacrifices pour accéder ou garder le pouvoir".
Ainsi à la veille de chaque élection présidentielle, on note une recrudescence de ces meurtres rituels. L’affaire Fama Niane (du nom de cette jeune femme tuée, mutilée et jetée sur la corniche le 12 mars 2007 à la veille des élections) est encore vivace dans les mémoires. Des albinos ont été enlevés et tués.
Le nom d’un responsable qui a assumé de hautes responsabilités nationales a été cité. Depuis lors, mystère et boule de gomme. Un sociologue bien connu à Dakar rappelle que ces faits macabres surviennent chaque fois à quelque mois de l’élection présidentielle au Sénégal. La coïncidence est troublante.
De là à accuser les responsables politiques, il n’y a qu’un pas que certains dakarois ont franchi allègrement. ‘C’est évident que certains politiciens aveuglés par l’ambition et l’adversité sont la main invisible qui commandite ces meurtres.
Eux seuls ont les moyens de le faire". Accusation portée par des Sénégalais qui manifestaient leur colère dans la rue après la découverte du corps de Serigne Fallou Diop, âgé de deux ans, enlevé et tué à Rufisque. Du coup une psychose obsessionnelle de l’enlèvement et une hystérie collective se sont emparées des parents et des populations au point que dans certaines localités la vindicte populaire a pris pour cible d’innocentes personnes parfois lapidées, soupçonnées à tort de rapt d’enfants.
Une justice populaire expéditive, avec ses dérives, qui a fait monter crescendo l’insécurité. On parle d’une fantomatique voiture 4×4 qui sillonne les rues des villes du pays pour enlever les enfants.
L’affaire a pris une telle ampleur que les autorités policières sont montées au créneau pour calmer les populations au bord de la crise de paranoïa. K.Faye un célèbre Saltigué (devin guérisseur) explique la situation par la présence au Sénégal de nouveaux djinns venus d’ailleurs et avides de sang.
Des esprits malfaisants que les génies tutélaires de Dakar (Leuk Daour) et Rufisque (Coumba Lamba) ont du mal à conjurer. Pour les exorciser, il recommande des sacrifices et des offrandes. Une explication ésotérique qui ne convainc pas tout le monde. "Le mal est parmi nous. Il a les traits humains de l’homo senegalensis. C’est trop facile d’accuser le diable ou les étrangers" rétorque-t-on.
DES LUTTEURS ET DES HOMMES D’AFFAIRES AUSSI AU BANC DES ACCUSÉS
Après les responsables politiques, certains Sénégalais pointent un doigt accusateur vers les célébrités de la lutte. Au Sénégal, plus qu’un sport national, la lutte est érigée au rang de religion nationale par certains.
Les cachets des lutteurs titillent les centaines de millions par combat. Ce sport traditionnel est un moyen de promotion sociale pour les lutteurs et attire des milliers de jeunes sénégalais qui parfois délaissent l’école pour ce sport. Il faut suivre un combat de lutte pour voir l’univers magico-religieux dans lequel baigne ce sport et l’impressionnant arsenal mystique déployé montre à quel point la sorcellerie est ancrée dans le subconscient collectif des Sénégalais.
Il y a quelques mois une affaire de profanation de tombes a défrayé la chronique à Pikine, banlieue de Dakar connue pour être le siège des plus grandes écuries de lutte au Sénégal.
Le spectacle ahurissant de tombes éventrées, de linceuls emportés avait ému l’opinion. Toutefois, il faut dire que les pratiques mystiques ne sont pas l’apanage des lutteurs. Tous les sports s’y mettent.
L’image d’un joueur de l’équipe nationale des U20 jetant un objet mystique lors de la finale à Lusaka a fait le tour du monde. Il y’a quelques jours un confrère titrait : "Basket le mystique prend de l’ampleur." Il écrit : ‘le basket local, c’est maintenant comme dans les navetanes (compétitions de football de vacances) et la lutte en termes de pratiques occultes. Chaque équipe vient au stadium Marius Ndiaye avec son ‘thioumoucaye’(arsenal mystique). Et l’on ne s’en cache pas. La croyance mystique est ancrée dans la tête des dirigeants, des joueurs et des supporters.
Les marabouts recrutés pour faire gagner sont même déplacés et prennent place dans les gradins. Cela est d’ailleurs à l’origine des échauffourées. Pourtant le règlement interdit les pratiques mystiques dans le sport, mais la fédération fait preuve de laxisme Pour ce footballeur, "la pratique des ‘xons’ est tellement ancrée dans le subconscient des joueurs qu’elle fait office de dopage psychologique".
Last but not least : les hommes d’affaires et autres commerçants en quête de marchés, des individus ayant maille à partir avec la justice, s’adonnent aussi à ces pratiques qui en réalité n’épargnent aucune couche de la société sénégalaise. Dans les couples le recours à ces pratiques a brisé plusieurs ménages et disloqué les liens séculaires qui unissaient les familles.
LA RESPONSABILITÉ DES MÉDIAS
Pour beaucoup de sénégalais, les médias ont failli à leur mission d’éduquer les masses. Suivant une logique commerciale, ils ne respectent plus l’équilibre du triptyque Éduquer, Informer, Divertir. En lieu et place, ils ont mis en place le système LMD (Lutte, Musique Danse).
Et comme support publicitaire à ce programme creux et pernicieux ils offrent de larges places à des charlatans, marabouts, guérisseurs, voyants de tout acabit qui utilisent les télés et les radios pour faire leur promotion.
Certaines télés et radios proposent ainsi à longueur de journée des séances de voyance en direct avec des ‘docteurs miracles ‘qui prétendent tout soigner. L’effet est dévastateur chez les auditeurs et téléspectateurs qui grisés par la crise économique se font gruger par des faiseurs de miracles sans scrupule.
Pourtant la loi sénégalaise interdit la publicité pour les docteurs, les pharmaciens, pour la médecine traditionnelle et les guérisseurs. Mais ces derniers n’en ont cure. Ils continuent de plus belle à vendre leur pharmacopée à des gens crédules et naïfs avec la complicité de certains médias qui contre espèces sonnantes et trébuchantes ferment les yeux.
Du coup les médias qui devaient être une lumière pour éveiller la conscience des Sénégalais deviennent un voile d’obscurantisme qui les emmitoufle dans les ténèbres de l’occultisme.
Pour un pays comme le Sénégal peuplé à 95 % de musulmans, le moins que l’on puisse dire est les survivances des traditions païennes et ceddo (religions traditionnelles antéislamiques) ont la peau dure.
Malgré des siècles d’islamisation et d’évangélisation, les pratiques païennes ont survécu et ont maintenant une telle prégnance dans notre vécu quotidien que les plus sceptiques craignent un retour vers l’obscurantisme et les ténèbres de l’Afrique noire des siècles reculés.
Cette enquête s’appuie sur le travail de nos confrères d’Afrique-midi, coordonné par Achille Niang. Pour aller plus loin, consultez le dossier sur afriquemidi.com
En savoir plus sur http://www.afrik.com/senegal-retour-en-force-de-l-obscura...
afrik.com

Commentaires

Un article plus qu'intéressant qui dénonce toutes les dérives du Sénégal face à cette nouvelle psychose d'enlèvements et de sacrifices ou meurtres rituels d'enfants au Sénégal.
A la louche, les politiques assoiffés de pouvoir, les hommes d'affaires, les champions de lutte, du basket ou du football avec leurs armées de marabouts plus disjonctés les uns que les autres, avec leurs gris-gris et leurs liquides multicolores qu'ils se servent pour bénir les sportifs et les terrains pour obtenir des victoires ??? Coupe du monde de football, y compris ! Plus cons, tu meurs !
Plus la dénonciation de la responsabilité dévastatrice des télévisions et des radios sénégalaises à présenter des charlatans et autres marabouts, devins, voyants, guérisseurs et fétichistes comme programmes privilégiés au peuple sénégalais que pour faire du fric en commissions sur les ventes. Programmes interdit par la loi et pas appliqué, comme d'habitude ... Plus cons, tu meurs !
Puis, on ajoute le retour des nouveaux Djinns assoiffés de sang ??? Les Esprits malfaisants ??? Les Génies tutélaires impuissants ??? Les Thioumoucayes et les "Xons" dans les sports et les affaires ??? Les pratiques mystiques et la Sorcellerie pour briser les couples ou les familles ??? Les traditions païennes persistantes et le ceddo antéislamique ??? Plus, Les profanations de tombes et maintenant les enlèvements d'enfants pour des sacrifices humains rituels d'enfants ???
Sans oublier le sort et les meurtres des enfants élèves talibés qui s'étalent dans les journaux et qui sont totalement tolérés et acceptés par une population sénégalaise infestée de religion, de peurs superstitieuses et de soumission avec une lâcheté indifférente à la souffrance des enfants talibés depuis de trop longues années, désormais...

Devant cet inventaire à la Prévert hors d'âge, hors de la Civilisation et hors de l'Humanité... On peut se demander si le Sénégal est un pays civilisé et digne d'appartenir aux Nations civilisées.
L'Emergence tant proclamée ressemble de plus en plus à une coquille vide, faisant place à une descente aux enfers de la radicalisation, de l'obscurantisme et à la barbarie humaine dans ce pays
Car on vous parle de sacrifices d'enfants au Sénégal et pour une fois, qu'on ne ferme pas les oreilles, les yeux et la bouche, comme pour l'inégalité homme-femme et le statut inférieur des femmes sénégalaises, comme pour les mariages forcés de mineures à des marabouts pédophiles, comme pour la recrudescence des excisions de fillettes et comme pour l'abject esclavage des enfants talibés, honte du Sénégal, on ne va pas s'en plaindre.... Même si nous sommes, dans l'intolérable et la barbarie humaine avec des meurtres sacrificiels d'enfants qui nous laissent pantois !

Et qui roulent dans des 4X4 fantomatiques au Sénégal : les politiques, les riches, les champions... et aussi les marabouts "Cadillac", les grands oubliés de cet inventaire des dérives ???
Dénoncer les rites païens est une chose, mais oublier les religieux rétrogrades ou intégristes en perte d'autorité et de pouvoir qui cherchent à déstabiliser le pays par une psychose d'enlèvements et de meurtres d'enfants pour reprendre le pouvoir, sauver leurs privilèges éhontés et se présenter à nouveau comme les sauveurs du pays par leur religion dévoyée pour continuer à radicaliser le pays... Il n'y a qu'un pas!

Avec la bénédiction ou la complicité des politiciens, leurs alliés pour maintenir le peuple sénégalais dans la misère, l'ignorance et la soumission jusqu'à le plonger le pays dans l'occultisme, l'obscurantisme et l'Inhumanité...On connait la religiosité, l'humanisme, la protection, la sécurité et l'amour que les marabouts portent aux enfants talibés, en les envoyant mendier dans tous les dangers de la rue et celles des politiciens pour les laisser faire... Leurs indifférences suprémacistes pour le peuple sénégalais qui doit rester impérativement dans la misère avec quelques uns de leurs petits qui peuvent servir en sacrifices et créer une peur -psychose pour continuer à assoir leur suprématie et leur pouvoir sur un peuple ignorant et infantilisé par un subtil mélange de religion dévoyée et de superstitions hors d'âge ... Qui sait ???
A part, que là, çà va un peu trop loin... On ne parle plus d'esclavage d'enfants innocents...On te parle de meurtres sacrificiels de nourrissons ou d'enfants innocents au Sénégal, au XXIème siècle ??? Chercher l'Ultime Ignoble Erreur !

Écrit par : issa gibb | 26/03/2018

Répondre à ce commentaire

" ... Certaines télés et radios proposent ainsi à longueur de journée des séances de voyance en direct ... L’effet est dévastateur chez les auditeurs et téléspectateurs ..."
La presse écrite n'est pas non plus en reste... et adore les “ragots” semble-t-il, surtout s'ils sont bien croustillants...
Le Sénégalais semble être infiniment crédule (la faute à qui ? à l'éducation ? à l'enseignement ? à la religion ? à l'héritage du passé ? etc.) et pour lui, tout ce qui est montré et dit à la télé ou la radio est vrai par définition.
Malheureusement, à de très rares exceptions près, toutes les émissions TV présentées sont d'un niveau assez peu élevé, entraînant plus vers la décadence que vers l'émergence.
Si vous zappez sur toutes les chaînes africaines disponibles au Sénégal, vous aurez le choix entre : la politique et les discours, les débats sur tout et sur rien, la musique et la danse, des interview totalement ahurissantes de personnalités ou de stars en mal de popularité, la religion avec des orateurs parfois déconcertants, les sports évidemment (dont la fameuse lutte sénégalaise, et le football, montrant parfois des comportements violents de supporters dans les tribunes), les feuilletons à l'eau de rose d'une platitude et d'une imbécilité incommensurable, et bien entendu les actualités. J'en oublie peut-être...
Pas ou très peu d'émissions réellement pédagogiques qui permettraient aux habitants d'apprendre de nouvelles choses, de réfléchir à leur manière d'être, d'évoluer, et de changer leurs mauvaises habitudes (“on a toujours fait comme çà !”). Le pays se veut émergent, mais la population aussi doit émerger et sortir de son fatalisme séculaire. Sinon l'avenir ne sera pas bien rose !

Écrit par : Xx | 26/03/2018

Répondre à ce commentaire

Il est vrai que les Sénégalais(es) sont très portés sur le mystic,mais là tout de meme je doute,des sacrifices d'enfants,c'est tellement horrible et d'un autre temps que j'ai du mal a imaginer une telle horreur...

Écrit par : eddy | 27/03/2018

Répondre à ce commentaire

En maintenant le peuple dans l'ignorance et par le fait la soumission ,le fatalisme " séculaire" profite à quelques religieux ,sauf que l'équilibre des pouvoirs entre la religion et le politique devient avec le temps de plus en plus instable ....
La télé sert la soupe pour le pouvoir et la religion ,comme quoi "on" n'est jamais assez prudent pour l'avenir!,( par ailleurs ceci n'est pas spécifique au SENEGAL.)

Écrit par : oyster | 28/03/2018

Répondre à ce commentaire

C'est bien vrai que la télévision au Sénégal sert la soupe du pouvoir et d'une religion pour maintenir le peuple dans l'ignorance et la soumission... Et que ce fatalisme "séculaire" profite aux religieux en perte de vitesse, qui s'accroche au pouvoir de toutes les façons... La psychose d'enlèvements et de meurtres sacrificiels d'enfants est une aubaine pour eux, si ce n'est pas commanditée par eux-mêmes, pour reprendre la main ???

Car... Quand un grand Moufti saoudien, membre de l'Assemblée Générale Islamique de la Mecque, de surcroit grand malvoyant, se permet en 2014, de prêcher : "Qu'un homme peut TUER et MANGER sa femme en cas de nécessité, si il est perdu dans le désert, pour survivre" ???... C'est un propos inacceptable pour un occidental, un chrétien ou un simple humain civilisé...
Par contre, aucune réaction en Arabie Saoudite et dans le Monde Islamique, même pas en Iran ??? Mais on connait tous, la condition de la femme en Arabie Saoudite...en bas, bien bas !
Mais de là, à déclarer qu'on peut bouffer sa femme... C'est un sacré taré, le Moufti et je pense qu'il doit y avoir en avoir bien d'autres dans ce cas, rétrogrades, obscurantistes ou fanatiques dans les religions...

Car... Quand on assiste à un match de lutte ou de football pour revenir au Sénégal et qu'on voit tout le cirque des marabouts, déjà habillés comme des charlots coincés au Moyen-Âge et au QI moins 11, en train d'asperger le cercle de lutte ou les lutteurs au QI moins 12, le terrain de foot ou les poteaux des cages de buts avec les sdivers liquides multicolores de leur fabrications pour obtenir la victoire ??? Nous ne sommes plus dans le Sport, mais dans la Sorcellerie et personne n'ose les virer à grands coups de pieds dans le cul...
Même quand ces guignols, pseudo-religieux aux pouvoirs qu'ils n'ont pas, commencent à s'asperger entre marabouts des équipes adverses et finir par se battre entre eux, sur le terrain avant les matchs ??? Et ces tarés qui ressemblent tous, à des fous en fuite d'un asile, sont considérés et respectés comme des représentants de Dieu (Allah) au Sénégal ???

Il faudrait ouvrir les yeux et se mettre à réfléchir un peu au Sénégal au lieu de se gaver d'une télé stupide qui endort les masses et fait la suprématie d'escrocs religieux qui avec l'esclavage des enfants talibés sont plus que suspicieux sur leur humanité et leur religiosité... Alors quelques enlèvements d'enfants et quelques meurtres rituels d'enfants pour obtenir les bonnes grâces de Dieu (Allah) peuvent être concevables parmi les plus tarés de ces marabouts arriérés et fanatiques de pouvoir... Plus, ils sont tarés, plus ils se sentent puissants et intouchables...

A part que Dieu (Allah) triste et écoeuré ne supporte plus cette religion dévoyée et infestée par des escrocs qui sont suivis par un peuple ignorant, trompé, superstitieux et fataliste...
Dieu (Allah) s'est détourné du Sénégal jusqu'à laisser des enfants en esclavage et des nourrissons sacrifiés comme au bon vieux temps du cannibalisme et de la barbarie...
Et c'est encore, le pauvre peuple sénégalais qui trinque et glisse ... dans un cercle sans fin de misère humaine et d'obscurantisme... Bien, bien loin de l'émergence souhaitée !

Quand à l'avenir ??? ... Dans un pays où le nombre d'enfants talibés ne cesse d'augmenter... Dans un pays qui se radicalise dangereusement... Dans un pays où on enlève et assassine des enfants ???... On peut dire ou penser que l'Avenir est bouché ! Messieurs les marabouts... Inch à Allah !

Écrit par : issa gibb | 28/03/2018

Répondre à ce commentaire

On a l'impression que tout glisse,que rien ne les atteints,ils ne font rien pour changer,ils subissent,c'est grave ,un jour ça va péter et a votre avis a qui s'en prendront-ils? cibleront-ils les bonnes personnes? je ne crois pas,les imams et les marabouts ont fait du bon boulot ,très peu pensent par eux meme, le fanatisme et le mystic ont fait du mal

Écrit par : eddy | 01/04/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire