02/04/2018

PROMOTION DES JEUNES POUR L'EMPLOI

Un fonds de 30 milliards pour booster l’emploi des jeunes (Macky Sall)

sub-deco.jpg

Le président sénégalais Macky Sall, en ouvrant la Semaine nationale de la jeunesse, a annoncé la mise en place d’un nouvel instrument de promotion de l’emploi des jeunes dénommé Délégation à l’entreprenariat rapide (DER) et doté d’un fonds de 30 milliards de FCFA.
« Dans le cadre de la promotion de l’auto-emploi, j’ai décidé de renforcer de manière substantielle le fonds de financement de l’ANPEJ (Agence nationale de la promotion de l’emploi des jeunes) tout en mettant en place un nouveau mécanisme de financement : la Délégation à l’entreprenariat rapide (DER), doté d’un fonds de 30 milliards de FCFA », a soutenu le chef de l’Etat, s’adressant à des milliers de jeunes réunis, samedi, au stade Alassane Djigo de Pikine (banlieue dakaroise).
« La DER va entamer sa tournée à compter de ce mois d’avril 2018 » et « Cela permettra aux jeunes d’assumer leur avenir avec plus de confiance et de sérénité », a-t-il ajouté.
Sur lancée, le président a rappelé que la convention Etat-employeur, avec les modifications apportées à la législation du travail, « a introduit le contrat de stage » afin d’améliorer l’employabilité des jeunes et de favoriser leur insertion professionnelle.
Conscient que l’avenir de la jeunesse « passe » par son éducation et sa formation et à la « chance » qu’a le Sénégal d’avoir une population constituée en majorité de jeunes, le président Sall a promis que « le gouvernement réussira toutes les conditions pour vous (jeunes) permettre de construire votre avenir à la hauteur de vos espérances ».
Présent à cette manifestation aux allures de meeting, le président du Conseil national de la jeunesse (CNJ), Khadim Diop, a listé plusieurs « défis à relever » pour la jeunesse allant de la formation au financement, en passant par l’emploi. Il a en outre souhaité une participation à hauteur de « 30% des jeunes à toutes les assemblées électives » du pays.
Cette édition 2018 de la Semaine nationale de la jeunesse (SNJ), axée sur le thème ‘’La citoyenneté des jeunes pour un Sénégal émergent’’, a pour parrain le capitaine sénégalais Mbaye Diagne, fils de Pikine mort au Rwanda lors du génocide. Son « altruisme » et sa « bravoure » ont été cités en exemple à la jeunesse.
Avec plusieurs activités prévues (poésie, chant, rencontres, projets économiques, …) jusqu’au 6 avril, la Semaine nationale de la jeunesse, initiée par le défunt président Senghor (1960-1980), est un moment de fraternité, de partage, de brassage et d’éclosion des talents et de l’élan patriotique de la jeunesse sénégalaise.
ODL/cat/APA

Commentaires

qui va en profiter : les enfants des riches, pas le petit peuple

Écrit par : jacobus | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

qui va en profiter : les enfants des riches bien placés

Écrit par : jacobus | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire