03/04/2018

AIDE FRANCAISE A LA PROTECTION DE LA MANGROVE

La France concrétise son appui à la protection des aires marines au Sénégal

Eloubali03p.jpg

Ce soutien vise la conservation et à la mise en valeur durable des mangroves dans quatre aires marines protégées au Sénégal.
Ce soutien vise la conservation et à la mise en valeur durable des mangroves dans quatre aires marines protégées au Sénégal. (Crédits : Reuters)
D'après l'ambassadeur français à Dakar, Christophe Bigot, l'Agence française de développement va débloquer environ 3,2 milliards de francs CFA pour financer des projets visant la conservation et la mise en valeur durable des mangroves des aires marines protégées situées dans le Delta du Saloum et de la Casamance au Sénégal.
Comme promis par son président Emmanuel Macron, la France s'engage aux côtés du Sénégal sur les questions de protection de la biodiversité. Elle a annoncé dans ce cadre, en fin de semaine dernière, un appui financier de 3,2 milliards de francs CFA en faveur de l'Etat sénégalais.
Selon l'ambassadeur français en poste à Dakar, Christophe Bigot, les fonds qui sont débloqués par l'Agence française de développement (AFD), sont destinés à financer la conservation et à la mise en valeur durable des mangroves des aires marines protégées située dans le Delta du Saloum et de la Casamance. «A travers cette subvention de 3,2 milliards de Fcfa, l'AFD poursuit son action et apporte son soutien au pays, à ses objectifs en matière de prévention de la biodiversité, l'exploitation durable des ressources naturelles halieutiques», s'est exprimé le diplomate français à l'occasion de la cérémonie de la signature de convention entre l'AFD et l'Etat du Sénégal avec le ministre sénégalais de l'économie, Amadou Ba.
«Ce projet vise à travers ce soutien à la conservation et à la mise en valeur durable des mangroves dans quatre aires marines protégées du Bamboung, de Sangomar (dans le Saloum), de Niamone-Kalounayes et de Kassa-Balantacounda, en Casamance », a précisé M. Bigot.
Pour sa part, le ministre Amadou Ba a témoigné sa reconnaissance à la France pour cet appui, estimant qu'il tombe à pic. Ce « financement constitue une réponse adéquate au défi majeur de la politique de développement et de conservation des ressources naturelles et des ressources halieutique du Sénégal », a-t-il indiqué soulignant ensuite que « la finalité du projet est de renforcer la capacité de notre pays [le Sénégal .ndlr] à gérer des aires maritimes protégées en s'appuyant sur l'expérience acquise dans les aires établies en zone de mangrove gérées par les communautés locales et a amélioré le cadre juridique ».
Venir en aide aux populations locales
A en croire le chef de la représentation française à Dakar, l'objectif de cet appui est «d'obtenir une amélioration de 10% de la biomasse par ces aires marines protégées, d'augmenter de 25% les espèces halieutiques présentent dans ces zones».
Ainsi a-t-il souligné, il était également question pour ce projet, de contribuer à améliorer la situation économique et sociale des populations de ces localités.
«C'est aussi un moyen important de lutte contre l'érosion côtière et de valorisation des richesses du Sénégal», a expliqué Christophe Bigot. «Il permet, d'une part, de protéger et de reboiser les écosystèmes de mangrove, d'améliorer leur cadre de gestion pour promouvoir les activités génératrices de revenus pour la population, et, d'autre part, de renforcer les capacités du ministère de l'Environnement et des parties prenantes dans cette matière», a-t-il ajouté.
latribune.fr

Commentaires

Macron continue ses largesses avec l'argent des Français,il va finir par l'avoir sa révolution!!!!nous ,il nous sert la ceinture un max,pour disperser notre argent aux 4 coins de l'Afrique ,pour rien car rien ne se concrétise jamais...

Écrit par : ?? | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

Pour faire court + 1 !...

Écrit par : oyster | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

Le continent Africain est celui qui va souffrir le PLUS en matière de dérèglement CLIMATIQUE.Nous le savons tous. L'apport financier de la FRANCE est normal (n'en déplaise au commentaire anonyme numéro 1)- b.brun écologiste.

Écrit par : Brun | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

Bravo et merci pour votre commentaire...Je suis membre d'une association française qui viendra appuyer les acteurs sénégalais pour le développement de l'apiculture dans l'aire marine communautaire protégée de Bamboung. Nous attendions la signature de cette convention depuis un an. Je connais les acteurs sénégalais de cette zone , ils font preuve d'un dynamisme admirable...C'est une très bonne nouvelle pour nous tous.

Écrit par : Yves Poupon | 03/04/2018

Ah oui et vous etes sur que cet argent sera employé a cela !!!!on peut toujours rever

Écrit par : ?? | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

Il faut lire l'excellent éditorial de jeune Afrique (cette semaine) de Monsieur SOUDAN, vous comprendrez mieux.Pour juger,il faut comprendre, quand on a compris, on ne juge plus.b.brun

Écrit par : Brun | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

Il faut lire l'excellent éditorial de jeune Afrique (cette semaine) de Monsieur SOUDAN, vous comprendrez mieux.Pour juger,il faut comprendre, quand on a compris, on ne juge plus.b.brun

Écrit par : Brun | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

Quel con cet ambassadeur

Écrit par : stephane | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

Je trouve scandaleux ces sommes d'argent utilisées à fond perdu ,aux sénégalais d'entretenir leurs mangroves .Des centaines de détenus entassés dans des conditions inhumaines sont completement oubliés

Écrit par : stephane | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

La disparition des mangroves est mondiale. Il est impératif de "faire quelque chose" pour y remédier, dès maintenant... avant qu'il ne soit trop tard.
"Barrière naturelle contre les tsunamis, réservoir immense en matière de biodiversité, 'super-marché' naturel pour certaines populations, la mangrove est en danger. Aujourd’hui, de nombreuses associations mettent en œuvre des projets pour la protéger."
Le Sénégalais Haïdar El Ali (qui a toute mon admiration), reconnu parmi les 100 écologistes les plus influents de la planète, œuvre en ce sens ici même au Sénégal depuis de nombreuses années.

Écrit par : Xx | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

Je suis tout a fait d'accord avec vous Mr Haidar EL ALi est quelqu'un d'exceptionnel,mais ce n'est plus lui hélas qui s'occupe des finances pour ce projet!!!!et moi non plus je ne fais pas confiance a l'état Sénégalais n'en déplaise a certains,l'argent ira encore gonflé quelques poches,tout le monde il est beau ,tout le monde il est gentil soyez réalistes,nous sommes dans un monde de corruption

Écrit par : eddy | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

pour la mangrove ce sont pas des milliards qu il faut juste !!!!!de la main d œuvre !!!!ce n est pas ce qui manque dans le Saloum........ ah j oubliai et du courage !pour controler tout ca? qui ???? il n y a pas que la mangrove a SAUVER......il faut juste repiquer !! récupérer les racines qui pendouillent ceux qui ramassent les huitres de palétuviers peuvent le faire aussi faut juste leur dire !!!! allez au plaisir de vous lire.........

Écrit par : vavat | 03/04/2018

Pourquoi fait on encore appel à ces «  cons » de français ?????
N y a’t’il pas de Chinois ?
Dans 2 ans cela finira en charbon de bois et on aura dépensé des milliards pour rien
Milliards qui n’arriveront pas à leur destinataire,car ils auront tous prélevé leur comm
Au passage comme d’habitude
L’idée est louable certes
N à t’on pas d’autre chose à faire en France avec cet argent
(Mis à part verser des allocations à ceux qui ne le méritent pas ?????

Écrit par : Yvesbzh | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

oui ces cons de Chinois !!!comme vous dites,ils pillent déjà les poissons de ce Pays avec leurs bateaux...nous les Français ici on sait rien de tout cela, et heureusement pour nous ,comme vous dites si bien ... il n y a pas que la mangrove a préserver,il faut interdire la peche dans les bolongs plus de poissons!!! dans le temps on venait pour pecher dans ce Saloum maintenant plus de tourisme ! et pour cause....voila ca coute pas des milliards de préserver cette mangrove faudrait justifier ces sommes a quoi vont ils servir et comment vont ils l utiliser??? on verra bien je vous dirait tout ca a mon prochain séjour ......donc a bientot

Écrit par : vavat | 03/04/2018

Pourquoi fait on encore appel à ces «  cons » de français ?????
N y a’t’il pas de Chinois ?
Dans 2 ans cela finira en charbon de bois et on aura dépensé des milliards pour rien
Milliards qui n’arriveront pas à leur destinataire,car ils auront tous prélevé leur comm
Au passage comme d’habitude
L’idée est louable certes
N à t’on pas d’autre chose à faire en France avec cet argent
(Mis à part verser des allocations à ceux qui ne le méritent pas ?????

Écrit par : Yvesbzh | 03/04/2018

Répondre à ce commentaire

Il arrive un moment ou si l'assisté ne veut pas se prendre par la main ,on peut se dire que notre aide financière aussi généreuse soit elle est un échec .

HADAR EL ALI est bien capable de résoudre un tel problème ,mais il parait le seul crédible ?

Écrit par : oyster | 05/04/2018

Oui mais Mr Hadar El Ali ne fait pas parti de la famille du président ,ni de ses amis,donc aucune chance de le voir revenir au gouvernement!!!quel dommage un homme aussi intègre ça fait tache au gouvernement sénégalais

Écrit par : maie | 07/04/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire