08/10/2017

MOSCOU EST EN VUE

Le Sénégal bat le Cap Vert par (2-0) et à juste besoin desormais de 2 points pour se qualifier à la prochaine coupe du monde

lions-foot-05-12-2017_05_12_00-678x381.jpg

Le Sénégal s’est imposé, ce samedi, devant le Cap-Vert, pour le compte de la 5ème journée des qualifications du Mondial-2018. Les Lions, bousculés en première période, ont profité d’un vent favorable au retour des vestiaires pour acculer des Requins, qui finiront par craquer.
Après avoir percé la défense cap-verdienne, Mbaye Niang voit sa frappe repoussée par le gardien adverse avant que Diafra Sakho ne surgisse pour ouvrir le score et donner l’avantage aux Lions.
Entré en jeu à la place de Sadio Mané quelques minutes plus tôt, Cheikh Ndoye permettra aux Lions de faire le break d’une merveilleuse frappe enroulée en toute fin de partie.
Avec cette victoire, le Sénégal (8 pts, +4) reprend la tête du groupe D et compte désormais deux unités de plus que le Burkina Faso (1er, 7pts, -4) et le Cap-Vert (3e, 6 pts, 0). Les Lions n’ont besoin que deux points pour se qualifier au Mondial.
Sachant qu’il leur reste encore deux rencontres à disputer face à l’Afrique du Sud (4e, 4 pts, 0), les partenaires de Sadio Mané n’ont jamais été aussi proches d’offrir au Sénégal la deuxième quaification de son histoire à une phase finale de Coupe du monde.
Awa Diallo/mediasenegal

06/10/2017

DANSEUSE A SALY

Danseuse dans l’âme : Magali Mazella

21903527_872942269538284_200169259_n.jpg

Ancienne danseuse de revue, Magali Mazzella est installée à Mbour où, depuis un an, elle a initié une école de danse. En cette rentrée 2017 elle a encore une fois décidé d’innover, adjoignant aux autres styles déjà proposés, son domaine de prédilection qu’est la danse classique. De la flamme olympique à son expérience japonaise et ses joies de danseuses, retour sur le carrière d’une femme pour qui la danse s’esquisse: « grâce, légèreté, élégance, sourire et don de soi”.

Vous résidez à Saly. Pouvez-vous revenir sur les circonstances qui vous ont fait fouler les terres de Mbour pour la première fois ?
Je réside à Saly depuis plus de sept ans, mais auparavant j’étais venue m’y installer à la fin de ma carrière avec mes enfants. Il fallait que je danse à nouveau, encore une fois sur scène, je suis donc rentré en France, avec mes enfants : mon fils Morgan, qui parlait wolof couramment et ma fille, Jade. Aujourd’hui ils vivent en France. Et moi je vis donc seule à Saly avec mes 2 petits chiens. La première fois que je suis venue c’était en vacances, accompagnée de ma fille Jade qui avait 4 ans. Cependant les premiers à venir furent mes parents il y a 30 ans et ils avaient adoré. À la retraite, ils souhaitaient s’installer ici, malheureusement mon papa décédait peu de temps après. Ma sœur et sa famille sont installés à Saly depuis plus de 20 ans. J’étais venue leur rendre visite 15 jours.

Vos premières impressions ?
J’ai adoré ! Oui j’ai adoré du premier jour où j’ai posé les pieds sur ce sol. Ma tête et mon corps étaient au repos total. Surtout ma tête. Un sentiment de bien-être...

Était ce votre première fois en Afrique ?
Oui, toute première fois. J’étais plutôt en Asie. Ma petite maman m’a toujours parlé de l’Afrique et aurait aimé y faire de l’humanitaire. J’ai été bercée par Racine, Kunta Kinte donc vous pouvez comprendre cet amour pour l’Afrique.

Aviez-vous des à priori ?
Non pas vraiment. Parfois je rage en voiture lorsque je vois tous ces enfants dans la rue. Je voudrais être leur maman. Normal, je suis une maman. Il faudrait instaurer certains principes dès la petite école tels que la propreté, la responsabilité.

Qu’est ce qui vous a le plus étonné ?
La convivialité, les gens vous invitent chez eux sans véritablement vous connaitre, cette hospitalité m’a touché, ému.

Le plus séduit ?
L’accessibilité des gens, leur façon de partager un repas.

Le plus dérouté ?
La non ponctualité (rires) mais on s’y fait à la longue. Sinon pas grand chose ne me déroute. Je m’adapte facilement. C’est mon point fort. Et je respecte le pays où je vis.

Pouvez-vous revenir sur votre carrière en tant que danseuse de revue ?
J’avais environ 15 ans et venais de terminer un stage de danse avec des américains professionnels dans les comédies musicales. A la fin de ce stage il fallait préparer un numéro: J’ai trouvé un partenaire et créé ma première chorégraphie en duo sur la chanson de Lisa Minelly : « New York New York ». Un jour une revue passait dans ma ville et a accepté de nous auditionner pendant leur spectacle. A la fin de notre danse, tout le public nous a ovationné debout. Ma carrière a débuté ce soir là. J’ai sillonné la France dans tous les sens, ensuite l’Angleterre. A 17 ans et demi j’ai passé une audition a Paris : je fus la seule retenue et me voila partie pour le Japon. J’étais sur scène tous les soirs pour 3 spectacles par jour, 7 jours sur 7. J’ai vécu avec des Anglaises et 2 françaises. Le niveau de danse était très élevé et les costumes étaient magnifiques. J’ai sillonné tout le sud du Japon et de la Corée pendant quelques années : j'ai vécu un rêve chaque soir.

Les jeux de Séoul en 1988 ?
Un grand moment, surtout à mon âge : j’avais a peine 18 ans… J’étais descendue dans la rue pour voir passer la flamme olympique. En plus de nos spectacles nous dansions aussi pour le Village Olympique, c’était grandiose surtout lorsqu’on terminait le show avec le french cancan. Je n’étais jamais fatiguée et souvent nous étions invités à des soirées privées: j’ai rencontré Carl Lewis qui me disait que je ressemblais à un ange. Bien sur, tout était féerique.

Que ressent-on lorsque l’on est à coté de la flamme olympique ? Un sentiment de consécration ? D’euphorie ?
J’étais jeune et je ne sais pas si je réalisais vraiment l’importance de cet événement. J’étais allée voir quelques disciplines mais très peu car nous avions aussi beaucoup de shows à faire. Mais je n’oublierai jamais le Village Olympique: quelle sacrée ambiance !!!

Les différents pays où vous avez dansé et les anecdotes et émotions afférentes ?
J’ai beaucoup dansé en France, en Angleterre, à Saint Martin aux Antilles, et au Japon pendant longtemps, en Corée et en Malaisie. E aujourd’hui au Sénégal mais pas dans la revue. Pas encore. J’ai adoré le Japon, les japonais sont très exigeants. J’ai eu à danser avec 40 degrés de fièvre. Une fois à Nagasaki, il pleuvait tellement que les gens ne sont pas venus au show et malgré cela nous avons dû faire les 3 spectacles sans public. J’ai aimé chaque pays et avec toutes mes anecdotes, je pourrais vous écrire un livre.

Quel genre de sacrifice l’exercice assidu de la danse requière t-il ?
L’éloignement de ma famille fut difficile, la première fois je n’avais que 17 ans et je n’ai pas vu ma famille durant 3 ans. Et il nous était interdit de mettre beaucoup de photos sur les murs de nos chambres. Nos courriers étaient lus après les spectacles. De plus, même blessés, nous devions assurer le show.

A un moment donné, la souffrance ne supplante t elle pas le plaisir ?
Non jamais. Il n’y avait pas de souffrance lorsque j’étais sur scène. Dès que je dansais je ne sentais plus rien sauf le Plaisir. La souffrance était celle d’après le spectacle lorsque les lumières s’éteignaient et le show se terminait. Certains soirs nous nous sentions terriblement seuls. Mais on ne peut pas tout avoir dans la vie.

Comment la passion de la danse a t’elle germé en vous ?
Très jeune, je dansais tout le temps. Je faisais des spectacles et mon public était mes poupées. Un jour mon grand père m’a fait découvrir à la télévision la revue, et j’ai alors su quel métier j’allais faire. Je n’ai jamais douté.

Votre blondeur a-t-elle été un avantage ?
Non pas du tout. Vous savez on danse toujours les cheveux tirés et nous portions des coiffes et des perruques. Mais toutes les danseuses de revue étaient blondes. Donc en Asie, on nous reconnaissait très vite.

Tel dans le film black Swann, avez-vous eu des professeurs au sadisme avéré ? Si oui, comment celui-ci s’est-il manifesté ?
Je ne sais pas si on peut appeler cela du sadisme, quelque part, oui, peut-être, mais cela fait partie de notre métier, surtout à ce niveau. On tombe sur sa propre sueur ? Et bien on se relève et on recommence. Et j’en passe. Travail, discipline, rigueur.

Le microcosme de la danse est-il violent ?
Un peu oui. Lorsque j’étais à l’étranger, oui, avec les mêmes filles 24 heure sur 24, mais en France, non.

Votre école de danse a un an. Qu’est ce qui a provoqué le déclic ? Aviez-vous ressenti un manque ?
Oui mon école a un an. Lorsque le club Padel Sénégal a ouvert ses portes je suis allée jouer quelques fois avec une amie et un jour Jordi Rovira, le fondateur du Padel au Sénégal, m’a dit que je jouais comme une ballerine. L’amie avec qui j’étais lui a expliqué que c’est mon métier et de là il m’a proposé une salle pour faire une école de danse. Aujourd’hui nous sommes une véritable famille, il m’a donné cette magnifique chance, je ne l’oublierai jamais.

Quel genre d’activités y proposez-vous ?
Danse classique et Modern, Jazz, Yoga, Remise en forme, Pilate, Aqua-gym. Aujourd’hui je pratique un sport tout en douceur et basé sur le bien-être.

Pourquoi le choix en cette rentrée d’adjoindre à votre répertoire de la danse classique ?
C’est la base je pense. Mes élèves sont toutes petites. Je leur apprends la discipline, le maintien et les bonnes positions et cela leur reste imprimé à vie. Ce sont mes princesses.

Est-ce une offensive visant à contrer la déferlante du tout twerk qui semble tout emporter sur son passage : même la très british actrice Helen Mirren s’y est mise.
Pour moi la danse classique c’est la base. En faire un peu ne fait pas de mal et savoir tout danser c’est bien aussi, même le twerk.

Croyez vous que le monde ait besoin de grâce ?
Oui. De plus en plus. Il faudrait que le monde danse.

Croyez-vous la danse à même de le lui apporter ?
La danse est synonyme de grâce, de légèreté, d´élégance, de sourires et de don de soi.

Votre mère est infirmière. Qu’a-t-elle dit lorsque petite, vous lui avez annoncé vouloir faire de la danse votre métier ? Au regard de son propre travail, n’a-t-elle pas trouvé votre choix futile ?
De toute façon, je n’allais laisser ce choix à personne. C’était une évidence. Personne n’aurait pu m’arrêter. Ma petite maman a toujours été fière de moi. À mes tous premiers spectacles, ma maman organisait une séance l´après-midi à son hôpital et je dansais pour toutes ces personnes âgées. Même lorsque je suis revenue de ma tournée en Asie, je suis revenue danser à l’hôpital. Voulez-vous que je vous dise ? Que je sois sur les plus grandes scènes du monde, aux jeux olympiques ou dans un hôpital, je danse avec autant de bonheur et de plaisir.

Vous vous occupez d’une chorale. Pouvez-vous nous en toucher deux mots ?
Oui. C’est tout nouveau pour moi. Je ne suis pas que danseuse, je suis aussi chorégraphe et metteur en scène. J’ai mis en scène des spectacles de Disney, des opérettes, des revues, mais pour la chorale c’est le première fois. Cela se passe à Nianing, la salle de répétition est un terrain de basket face à la mer. Il y a presque 50 enfants et un spectacle est prévu pour Noël. Actuellement nous sommes en répétition alors je ne souhaite pas en dire d’avantage mais cela promet d’être superbe.

Que représente cette chorale pour vous ?
Beaucoup. Déjà ce ne sont que des enfants et pour eux c’est vraiment nouveau. Aujourd’hui on raconte une histoire, leur histoire. Je les aime beaucoup, et c’est réciproque.

Selon vous, est-il possible d’être danseuse sans aimer la musique ?
Ça je ne le pense pas. C’est la musique qui fait onduler votre corps, le mien, c’est certain.

Quel est votre genre de musique préféré, vos airs préférés ?
J’aime à peu près tous les genres de musique, certains à petites doses. En danse la plus belle musique, c’est le Boléro de Ravel, je la trouve tellement puissante. Voyez-vous, quand j’entends de la musique, je danse et parfois je chante. Mais chez moi.

Sur quel genre de musique ne pourriez-vous absolument pas danser ?
Le rap. Je laisse les professionnels de cette danse pour ça.

Votre mère a t’elle joué un grand rôle dans votre approche du monde ?
Oui. Elle m’a donné l’envie de tout, elle m’a donné sa force le jour où elle m’a dit qu’elle aurait aimé partir et faire de l’humanitaire. Ça commence par ça pour moi l’approche du monde : L’humanité.

Danseuse un jour danseuse toujours ?
Oui, toujours. Aujourd’hui encore, un Bonheur. Si un jour une revue pouvait se réaliser au Sénégal, je serai partante. Danseuse dans l’âme. Merci à ce si beau pays que j’aime tant. L’Afrique est à tout jamais dans mon cœur.

Irène Idrisse/le petit journal de Dakar
https://lepetitjournal.com/dakar/communaute/danseuse-dans...

www.magali-mazzella.com

25/09/2017

BUDGET 2018 DU SENEGAL

Le Sénégal vise un budget de 3700 milliards de francs FCFA en 2018

030112011103112000000cfadevalueoki-592x296-1463660339.jpg

Après avoir franchi la barre des 3000 milliards de francs CFA depuis quelques années, le budget du Sénégal est en croissance chaque année. Pour 2018 ont devrait atteindre la barre des 3700 milliards de francs CFA selon Mamadou Moustapha BA, directeur général des finances.
Il a tenu ces propos lors de la 17ème session des assises économiques du Mouvement des entreprises du Sénégal (Meds). Prenant prétexte du thème des assises du Meds : «Les infrastructures sont-elles un levier de développement économique pour le Sénégal ?», Mamadou Moustapha d’indiqué que le Sénégal a injecté de beaucoup fonds dans les infrastructures, notamment routières qui permettent une meilleure activité économique. De 2012 à 2016, le gouvernement du président Macky Sall a mis 840 milliards de francs CFA dans les infrastructures. Cela fait une moyenne annuelle d’à peu près 210 milliards de francs CFA. L’argent investi a permis la réalisation de 56 kilomètres d’autoroute, 1500 kilomètres de pistes de désenclavement, la construction de 1314 kilomètres de routes revêtues etc…
Awa Diallomediasenegalsn

16/09/2017

LE SENEGAL GAGNE LA PETITE FINALE

Afrobasket 2017 : Les Lions du Sénégal remportent la médaille de bronze

55cbbcb2f40dc537fb71cd41c3748172_XL.jpg

Le Sénégal a remporté samedi la médaille de bronze de l’Afrobasket 2017, en battant le Maroc sur la marque de 73 à 62 points. Les Lions terminent ainsi à la troisième place du tournoi co-organisé par le Sénégal et la Tunisie. Les coéquipiers de Malèye Ndoye ont réalisé un parcours sans-faute à domicile, en gagnant tous leurs matchs, avant de buter (71-76) sur le Nigeria, champion en titre, dimanche en demi-finale.
APS/lesolei.sn

LE SENEGAL S'INCLINE

Afrobasket 2017 : Le Sénégal perd devant les D-Tigers

image-3-1.jpg

Les Lions du basket n’ont pas su confirmer après leur match au bilan mitigé face à l’Angola. Après ayant survolé les matchs de poule, les coéquipiers de Gorgui Sy Dieng n’ont pas pu relever leur niveau dans ces matchs déterminants.
Ils auront, durant toute la partie, essayer de revenir au score. Dès l’entame de la partie, les nigérians ont montré une facette plus conquérante. Le dunk explosif de Youssou Ndoye peu avant la pause ne s’est pas reflété sur le mental assez fébrile des Lions ce soir.
Un rythme absent, une défense mal organisée et un Gorgui Sy Dieng peu productifs, voici le piètre bilan des sénégalais du basket après cette rencontre. Le bloc d’équipe n’a pas été aussi compact que lors des premières sorties.
Le Nigéria dispose donc du Sénégal (76-71) et part retrouver la Tunisie pour une finale qui s’annonce déjà épique.
senenews.com

15/09/2017

LE SENEGAL EN DEMI FINALE

Le Sénégal se qualifie pour les 1/2 finales

db963a7a7d648b337319a669b81f27a3_XL.jpg

Le Sénégal a rejoint la Tunisie, le Maroc et le Nigeria en demi-finales de l’Afrobasket 2017 (8-16 septembre), après avoir battu (66-57) l’Angola, en quart de finale.
Les Lions seront opposés au Nigeria, champion entre titre, vendredi. L’autre demi-finale mettra aux prises le Maroc et la Tunisie.
La capitale tunisienne abrite les quarts de finale, les demi-finales et la finale de l’Afrobasket co-organisé avec le Sénégal.
lesoleil.sn

10/09/2017

BON DEPART A L'AFROBASKET

Afrobasket Masculin 2017 : 3e victoire consécutive du Sénégal face au Mozambique (80-49)

gorgui.jpg

L’équipe du Sénégal, déjà qualifiée en quart de finale de l’Afrobasket 2017, s’est imposée ce dimanche, face au Mozambique (80-49), en match comptant pour la troisième journée de la phase de poules de l’Afrobasket masculin. A la mi-temps, elle menait son adversaire de 20 points (38 – 18).
Le Sénégal est logé dans la poule D qu’il partage avec l’Afrique du Sud, l’Egypte et le Mozambique.
En match de première journée, vendredi, la bande à Gorgui Sy Dieng a battu les Sud-africains avec un score fleuve (83-44). Hier, samedi, elle a réédité le même coup contre l’Egypte (87-52), devenant ainsi première de sa poule.
Yamar/galsen221.com

ndlr: Les filles se sont inclinées en finale de l'afrobasket féminin

09/09/2017

COURS DE DANSE A SALY PORTUDAL

A partir de ce lundi 11 septembre: NOUVEAU cours de DANSE CLASSIQUE pour enfants et adolescents au Padel Sénégal de Saly, à côté de l'école française Jacques Prévert.

5429b67bba3b8 copier.jpg
Inscriptions dès 17h
Cours enfants de 17h30 à 18h30 - Cours ados de 18h30 à 19h30
La seule école de danse à Saly avec Magali Mazzella!
Découvrez les atelier enfants danse moderne jazz et classique pour vos enfants et ados!
Apprendre les bases de la danse moderne et/ou classique, c'est en plus de la technique, découvrir le rythme, l'espace, acquérir souplesse, agilité, équilibre, bonne posture et coordonner la respiration pour donner aux mouvements aisance et harmonie. Le but est de permettre aux enfants d'intégrer tous les éléments fondamentaux de la danse, pour s'orienter ensuite vers des styles, des feelings différents propres à différentes techniques : Danse Contemporaine, Jazz ou Classique. 3 classes: les tout petits de maternelle, les 6-7 ans et les pré-ados principalement.
Infos: 77 383 32 71
mail: magali.mazzella34@gmail.com
www.magali-mazzella.com

06/09/2017

LES LIONS S'ELOIGNENT DE LA COUPE DU MONDE

Burkina-Senegal:2-2-Les lions craquent en fin de match et compromettent leurs chances de qualification

308x160_06c32c4ae8fa75a2b8b2192189e5f86f57a5c29c.jpg

Après avoir fait match nul (0-0) samedi à Dakar, le Burkina Faso et le Sénégal se retrouvaient ce mardi à Ouaga pour le compte de la quatrième journée des qualifications du Mondial-2018.Le Burkina a ouvert le score à la 18″minute de jeu par Bertrant Traore.
Mais c’était sans compter avec Ismaela Sarr. En effet le nouveau sociétaire de Rennes fera revenir les lions dans la partie en marquant le but égalisateur à la suite d’une belle action de Sadio Mane peu avant la démi heure de jeu.
Le même Sadio Mane permettra au Sénégal de creuser l’écart en marquant le deuxième but des lions à la 76″minute.
Mais malheureusement pour les lions,Le Burkina Faso revient au score en toute fin de partie. Sur un magnifique coup-franc d’Alain Traoré, Pape Seydou Ndiaye s’emmêle les gants. Les Étalons remettent les pendules à l’heure. Deux buts partout à une minute de la fin du temps réglementaire.
Awa Diallo-Rédaction mediasenegal

03/09/2017

DES LIONS DECEVANTS

Éliminatoires Mondial 2018: Le Sénégal et le Burkina Faso se neutralisent (0-0)

senegal-cote-divoireDSC_1838-696x462.jpg

Le Sénégal a fait match nul (0-0) avec le Burkina Faso dans une rencontre comptant pour la troisième journée des Éliminatoires de la Coupe du monde 2018. Plus tôt dans la journée, le Cap-Vert avait pris le dessus sur l’Afrique du Sud (2-1).Aliou Cissé dévoile la liste des 26 Lions convoqués pour les matchs face au Burkina FasoSélectionné pour vous :
Aliou Cissé dévoile la liste des 26 Lions convoqués pour les matchs face au Burkina Faso
Après une première mi-temps équilibré, les Lions de la Teranga ont tenté d’emballer le match en seconde période mais le manque d’efficacité et surtout de profondeur dans le jeu ont été les sources des échecs répétitifs de Sadio mané et cie.
A la demi heure de jeu, Diao Baldé faisait son entrée mais ne brillera pas pour autant. Les Lions, manquant de mordant et d’une bonne liaison dans l’entre-jeu n’ont pas su imprimer leur marque et devront faire sans Kalidou Koulibaly (expulsé à la 83′) au match retour.
senenews.com

16/08/2017

DU BASKET A L'AMBASSADE

Gorgui Sy Dieng, ambassadeur de la destination Sénégal

Gorgui-Sy-Dieng.jpg

Le basketteur international sénégalais Gorgui Sy Dieng, évoluant en Ligue américaine de basketball (NBA), a été fait ambassadeur de la destination Sénégal par les responsables de l’Agence sénégalaise de promotion touristique (ASPT).
Le nouvel ambassadeur de la destination Sénégal, sociétaire des Timberwolves du Minnesota, est appelé à « mettre à contribution son image par le biais de campagnes publicitaires et de plaidoyers en faveur d’une hausse de la fréquentation touristique du Sénégal par les Sénégalais et les étrangers », rapporte un communiqué.
Dans des propos rapportés par le communiqué, le directeur général de l’ASPT, Mouhamadou Bamba Mbow, explique que cette initiative entre dans le cadre de « l’ambition de l’agence de s’appuyer sur la notoriété internationale de personnalités sénégalaises pour amplifier le rayonnement de la destination ».
Gorgui Sy Dieng « jouera le rôle d’influenceur auprès de ses réseaux et inspirera, sans nul doute, de nombreux touristes qui connaissent peu ou pas le Sénégal”, à l’instar des autres célébrités du monde sportif, culturel et des affaires dont l’ASPT espère obtenir l’engagement, relève la même source. »
« Cette initiative entre dans le cadre de l’ambition de l’agence de s’appuyer sur la notoriété internationale de personnalités sénégalaises pour amplifier le rayonnement de la destination », peut-on lire.
APS/xalimasn.com

24/07/2017

MYSTIQUE SENEGAL

Top 5 des pays africains les plus mystiques qui soient, le Sénégal en 2e place

81dfc17e2d76fc8f14850006e874eabbcd9fe64f.jpg

Parler du mysticisme ou de la mystique revient, dans une certaine mesure, à s’intéresser à une réalité socioculturelle, disons à une pratique-vérité-croyance. Cette dernière, si nous nous offrons les moyens d’interroger quelques étapes de l’histoire humaine, semble ne jamais cesser de se montrer, avec une certaine acuité, qu’elle fonde notre vie, l’organise, la saisisse, la possède jusqu’à nous déposséder parfois de la raison. Eh oui, c’est ça l’Afrique. C’est l’endroit le plus mythique du monde où on trouve des mystères et des mystiques de tous les calibres. Rassurez-vous, on les trouve à tous les coins de rue. Pour vous, voici le top 5 des pays africains où le mysticisme est le plus noté :
1- Le Bénin
La réputation du Bénin en matière de pratique vaudou n’est plus à prouver. Il y existe même un festival en son honneur.
2- Le Sénégal
Ce n’est pas un secret, le Sénégal et le maraboutage c’est une grande histoire d’amour. Bien que cela soit interdit par la religion, les sénégalais ne boudent pas leurs marabouts.
3- Le Burkina Faso
Le Burkina est aussi réputé pour abriter de grands hommes mystiques aussi redoutables les uns que les autres.
4- Le Gabon
Il est de notoriété publique que Bongo père était un Franc-maçon tout comme le fils. Plusieurs cadres de l’administration également sont membres de cette secte ésotérique.
5- Le Tchad
Le Tchad peut être cité du fait de son président. En effet, Idriss Deby fait partie des 10 présidents africains accro aux marabouts.
Afrikmag.com

NOUVEAU A SALY

Henry Marine Loisirs Saly

peche-promenade-saly_100_0175-1920x1080.jpg

Notre bateau excursion vous accompagne au Sénégal, tout au long de la Petite Côte, au départ de Saly, station balnéaire à 1 heure de route au sud de Dakar, pour vos instants de plaisirs, de promenade et de pêche.
Nous sommes heureux de vous embarquer toute l’année à bord du « Déèf33 », un bateau de pêche promenade de 10m de long, spacieux, sécurisant et confortable pour vous accueillir en toute sérénité jusqu’à 6 personnes.
Afin de découvrir les somptueux paysages du littoral ou les fonds les plus poissonneux de l’Afrique, notre Capitaine, marin professionnel, diplômé de la mer, véritable enfant du pays des Lébous (pêcheurs de la petite côte) vous guidera accompagné de notre charmante hôtesse de bord pour vos balades. Tous deux vous escorteront tout au long de votre escapade de Saly vers Mbour, vers la Réserve naturelle de la Somone ou celle du Siné Saloum.
N’hésitez pas à nous contacter afin que nous puissions vous conseiller pour que votre journée soit inoubliable.
Quant aux amoureux de sensations fortes, embarquez pour une expédition pêche à la journée ou à la demi-journée.
Nous mettrons à votre disposition différentes techniques de pêche s’adaptant à tous les niveaux et à tous les usages en utilisant du matériel de pêche sportive professionnelle. Notre Capitaine vous transportera sur les lieux de pêche connus de lui seul selon le type de pêche que vous aurez choisi.
Émotions garanties !
Petite ballade
Sont inclus :
Café, soft boissons et viennoiseries
Service Hôtesse de mer
Grande ballade
Sont inclus :
Stop baignade et stop déjeuner sur la plage.
Déjeuner finger food (apéritif et vin à la demande), café et softs boissons
Service Hôtesse de mer
Pêche
Demi journée pêche à la palangrotte
Sont inclus :
Matériel de pêche, appâts,
Café, soft boissons et viennoiseries
Journée pêche à la palangrotte
Sont inclus :
Matériel de pêche, appâts,
Déjeuner finger food (apéritif et vin à la demande), café et softs boissons
Demi journée pêche traîne ou lancer
Sont inclus :
Matériel de pêche, appâts,
Café, soft boissons et viennoiseries
Journée pêche traîne ou lancer
Sont inclus :
Matériel de pêche, appâts,
Déjeuner finger food (apéritif et vin à la demande), café et softs boissons
Le service Hôtesse de mer est en option sur les expéditions pêche précitées, au prix de 20 000 FCFA (30€).
Journée pêche d’Espadon ou marlin
Sont inclus :
Matériel de pêche, appâts,
Déjeuner finger food (apéritif et vin à la demande), café et softs boissons
Tarifs
Découvrez toutes les sorties que vous propose Henry Marine Services.
Palangrotte
Les horaires sont les suivants :
– 1/2 journée : 8h30 – 12h30
– journée : 8h30 – 16h30
Le bateau peut accueillir jusqu’à 6 personnes maximum.
Traîne ou lancer
Les horaires sont les suivants :
– 1/2 journée : 8h30 – 12h30
– journée : 8h30 – 16h30
Le bateau peut accueillir jusqu’à 4 personnes maximum.
Espadon / Marlin
Pour les deux sorties les horaires sont de 8h30 à 16h30.
Le bateau peut accueillir jusqu’à 4 personnes maximum.
Petite balade
Cette sortie s’effectue en matinée ou en soirée.
Vous pourrez aller en balade à Mbour pour l’arrivée des pêcheurs ou à la lagune de La Somone.
Le bateau peut accueillir jusqu’à 6 personnes maximum.
Grande balade
Cette sortie s’effectue de 9h à 16h.
La grande balade vous permet de visiter le Siné Saloum en passant par la pointe Sarène, Joal-Fadiouth et Palmarin.
Le bateau peut accueillir jusqu’à 6 personnes maximum.
Contact
Henry Marine Loisirs
Coordonnées téléphoniques :
+221 78 102 15 15
+221 76 384 23 84
Le point de départ :
Plage du Paradis à Saly
www.peche-promenade-saly.com

16/07/2017

DRAME A DAKAR

Un match de football tourne au drame, au moins 9 morts et des dizaines de blessés.

Drame-au-Sénégal.jpg

La finale de la Coupe de la Ligue du Sénégal qui oppose le Stade de Mbour à Ouakam au stade Demba Diop de Dakar a tourné au drame ce samedi 15 juillet 2017. Selon un bilan provisoire, on dénombre 9 morts dont une femme et plus de 50 blessés graves. Le drame est survenu suite aux bagarres entre supporters dans les tribunes à la fin de la première période des prolongations alors que le Stade de Mbour menait 2-1 face à Ouakam.
« Les supporters du Stade de Mbour fuyaient pour éviter les pierres donc ils se sont retrouvés à un coin du stade, et c’est à ce moment-là que le pan de mur s’est effondré, entraînant avec lui les supporters », raconte un témoin rapporté par la Radio France Internationale (Rfi). Certaines personnes ont également été piétinées dans la bousculade, ajoute-t-il.
Banniere horizaontale apias 6
« Une heure après le drame, on pouvait voir des supporters assis au milieu du stade, attendant d’être évacués. La tension était encore forte, avec des jets d’objet encore dans certaines tribunes. La police était déployée au milieu du stade pour contenir cette foule » rapporte Rfi.
Le président de la fédération sénégalaise de Football, dans une déclaration de presse, a rendu hommage au disparu. Il dit prendre des mesures avec le président la ligue pour faire la lumière sur les circonstances du drame. “En tant que président de la fédération je vais aller rejoindre le président de la ligue et mes collègues pour qu’on puisse faire une première évaluation, prendre les premières mesures avant de laisser à une enquête le soin de déterminer, de manière précise, la ou les responsabilités dans la situation très grave qui est arrivée“, a-t-il déclaré.
Sur les réseaux, de milliers d’internautes ont rendu hommes aux victimes. Ils ont également dénoncé l’état vétuste du stade Demba Diop de Dakar. Sur son compte Twitter, le “Journal de Dakar” a annoncé la fermeture du stade après le drame. Une décision qui serait prise, selon le journal, par le ministre sénégalais des sports.
Ignace SOSSOU/beninwebtv.com

01/07/2017

LE BUDGET DU SENEGAL

Le budget du Sénégal va atteindre 3720,25 milliards de francs Cfa

cfa1.jpg

L’annonce a été faite, hier, lors du débat d’orientation budgétaire 2017 à l’Assemblée nationale par le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan. Selon Amadou Ba, la mobilisation de cette manne financière repose sur la base d’une politique fiscale, qui sera axée sur le renforcement des acquis du nouveau Code des impôts.
Au total, les recettes du budget 2016 ont connu une hausse de 15%, passant de 2026,1 milliards en 2015 à 2334,6 milliards, essentiellement imputable à l’augmentation significative des recettes budgétaires (+15,23%).
« En 2016, 58 conventions de financement ont été signées, portant ainsi le nombre de conventions signées depuis la tenue du Groupe consultatif de Paris à 198 pour un montant mobilisé de 3 486 milliards, dont 89,7% sous forme d’emprunts concessionnels et 10,3% à titre de subvention.
Globalement, les dépenses sont ressorties à 2704 milliards en fin 2016 contre 2411,5 milliard en 2015, soit un accroissement de 12%. La pauvreté a baissé », a soutenu M. Ba.
Au 31 mai 2017, les ressources budgétaires ont été recouvrées à hauteur de 1074,13 milliards, 767,9 milliards de recettes internes et 304,23 milliards de ressources extérieures destinées au financement des projets et programmes d'investissement publics. Soit 70% des prévisions de tirage sur l’année 2017 effectués en 5 mois.
Ce qui lui fait dire que le dynamisme de l’économie sénégalaise devrait se consolider avec un taux de croissement du Produit intérieur brut (PIB) réel projeté à 7% contre 6,8% en 2017.
« Sans pétrole et sans gaz, nous atteindront en 2018, un taux de croissance de 7%»
«Nous projetons une croissance de 7% en 2018. Beaucoup n’y croyaient pas. Aujourd’hui, force est de constater que le Plan, la vision sont totalement exécutés. Nous n’avons pas encore intégré les revenus du pétrole et du gaz dans ses performances.
Donc, sans pétrole, sans gaz le Sénégal atteindra une croissance au moins de 7%. Car, les ressources provenant du pétrole et du gaz sont attendus en 2021 », se réjouit le ministre non sans annoncer qu’en 2018, le déficit budgétaire devrait être réduit à 3%, après 3,7% en 2017.
Poursuivant, il renseigne que les ressources et charges budgétaires sur la période 2018-2020 à 11 614,24 milliards. Concernant la dette publique, Amadou Ba informe qu’elle passera de 6 302,8 milliards en 2018, 6580,5 milliards francs Cfa en 2019 et 6792,3 milliards en 2020.
« Notre endettement qui était à 60% du PIB est aujourd’hui, à 40%. La répartition annuelle des investissements publics programmés sur la période 2018-2020 se présentera comme suit : 1345 milliards de francs CFA pour 2018, soit une augmentation de 120 milliards par rapport à 2017, 1490,9 milliards pour 2019 et 1652,3 milliards », détaille le ministre.
« Le Sénégal ne peut pas donner ou produire des statistiques fabriquées »
Pour le recrutement dans la Fonction publique, les prévisions se chiffrent à 13 130, 12 203 et 6 500 respectivement en 2018, 2019 et 2020. D’après le ministre des Finances, tous ces chiffres donnés sont authentiques, car le Sénégal est un pays qui est sur les marchés internationaux.
« Donc, il ne peut produire ou donner des statistiques fabriquées ». Dans le même ordre d’idées, Amadou Ba affirme que l’ambition du Sénégal est d’adhérer, dès cette année, à la norme spéciale de diffusion des données statistiques du Fonds monétaire.
Aliou Diouf (Libération)/leral.net

11/06/2017

DES LIONS QUI GAGNENT

Eliminatoires CAN 2019: le Sénégal démarre avec une victoire

000_pg2bb_0-678x381.jpg

L’équipe du Sénégal a entamé les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2019 avec une victoire 3-0 face à la Guinée équatoriale (groupe A), ce 10 juin 2017 à Dakar.
Il ne fallait pas arriver en retard au Stade Léopold Sédar Senghor de Dakar, à l’occasion du match Sénégal-Guinée équatoriale, ce 10 juin 2017. Les Sénégalais ont en effet attaqué pied au plancher les éliminatoires pour la Coupe d’Afrique des nations 2019.
Ils ont ouvert le score dès la 40e seconde de jeu via Moussa Sow. L’attaquant était à la réception d’un corner tiré de la droite. Sow a pu tranquillement reprendre le ballon de la tête (1-0). Il lui a fallu un peu plus forcer pour inscrire le deuxième but sénégalais (2-0, 73e). Le joueur de Fenerbahçe a résisté à la charge d’un défenseur pour glisser le ballon au fond des filets.
Idrissa Gueye enfonce le clou
Entre ces deux éclairs de Sow, pas grand-chose côté sénégalais, malgré une opposition équato-guinéenne timorée. Seul le milieu de terrain Idrissa Gueye s’est particulièrement illustré. Il a d’ailleurs enfoncé le clou dans les arrêts de jeu en se jetant sur un ballon que le poteau venait de repousser sa frappe (3-0, 90e+2).
Grâce à cette victoire, les « Lions de la Téranga » se sont installés à la première place du groupe A, juste devant l’équipe de Madagascar.
Les joueurs d’Aliou Cissé ont justement rendez-vous avec les Malgaches, en mars 2018, pour la suite des éliminatoires de la CAN 2019.
Awa Diallo/mediasenegal.sn

02/06/2017

L'OM AU SENEGAL!?!

Une académie OM au Sénégal ?

2017-05-19-kurt-zouma.jpg

Une délégation de l’Olympique de Marseille conduite par son nouveau propriétaire, l’Américain Franck McCourt, est attendue à Diambars (Saly-Portudal), les 19 et 20 juin, a annoncé mercredi le président de cet institut sénégalais, Saer Seck. Jacques Henri-Eyraud et Andoni Zubirazetta seront également présents.
L'OM souhaite s'installer sur le sol africain de manière durable. Le club olympien aurait ainsi comme objectif de fonder une académie afin de recruter de jeunes talents. Le Sénégal représente un point de chute possible pour la direction du club marseillais.
Saer Seck, le président du centre de formation de Diambras, où l'état-major phocéen doit se rendre, s'est félicité de cette possibilité : "Nous espérons pouvoir leur offrir ce qu’ils viennent chercher au Sénégal. L’OM cherche un site pouvant accueillir les pensionnaires de son académie. En plus du Sénégal, les responsables du club français vont visiter d’autres pays africains pour la même raison."
L'idée que l'OM s'installe sur le sol africain ne date pas d'hier, mais elle pourrait se concrétiser dans les prochains mois.
lephoceen.fr

05/05/2017

L'ELITE DU BASKET AFRICAIN A SALY

Saly Portudal va abriter l’académie NBA-Afrique

nba-africa.jpg

L’institut de football Diambars, implanté à Saly, va abriter l’académie NBA-Africa, première structure de formation de la Ligue nord américaine de basket sur le continent africain, a annoncé Amadou Gallo Fall, son vice-président pour l’Afrique.
« Cette académie NBA-Afrique va ouvrir ses portes à Saly, sur le site de Diambars. Un partenariat a été noué entre Seed Academy, NBA-Africa et Diambars, pour que Diambars abrite cette première académie’’, a-t-il dit en conférence de presse, rapporte l’agence de presse sénégalaise.
Cette académie, dont l’ouverture a été décidée par la NBA au Sénégal, en collaboration avec la fondation Seed, fait partie d’une série de structures de formation que la Ligue de basket américaine compte créer sur trois continents pour participer au développement de la discipline.
Selon Gallo Fall, « un investissement considérable » sera fait à Diambars, avec l’installation d’une salle de basket avec deux terrains.
« Nous avons recruté des entraîneurs de niveau mondial. Nous allons créer un environnement propice à l’éclosion de talents’’, a fait savoir M. Fall.
Des kinésithérapeutes et des préparateurs seront également engagés, le premier groupe, devant être constitué de garçons, va démarrer dès la rentrée, a-t-il annoncé, avant de souligner : « L’objectif de l’académie est de produire des talents NBA« .
Le président de Seed Academy, Mohamed Niang, a pour sa part salué le partenariat scellé entre Diambars et NBA-Africa, en relevant que sa structure va ce faisant aborder « un nouveau tournant« . « Nous sommes fiers d’être partenaires de la NBA« , s’est réjoui M. Niang.
Le président de Diambars, Saër Seck, affirme lui que sa structure « est excitée » de recevoir NBA Academy Africa sur ses bases, ajoutant que les impacts de cette installation « seront importants » en termes de professionnalisation.
NBA Academy Africa va accueillir 24 pensionnaires en pension complète et en mode études et sports. Elle sera mise en réseau avec les autres académies du même genre implantées en Chine, en Inde et en Australie.
senego.com

02/05/2017

NIANING A SON NOUVEAU STADE

Inauguration du stade municipal de Nianing : 160 million investis

18192364_649774945221308_4337084486135261432_o-696x392.jpg

Une foule en liesse. Une population hilare. L’inauguration du stade municipal de Nianing, ce 1èr mai, a drainé du monde. Un montant de 160 million de francs Cfa a été investi pour la réalisation du stade municipal de Nianing. L’annonce a été faite par les autorités venues inaugurées ladite structure sportive. Selon le maire, Maguette Séne, ‘’le sport est devenu très populaire et sa pratique est très souvent associée aux politiques de santé et d’éducation. Mais son développement fulgurant procède surtout de son utilité socio-économique. En effet, il s’est imposé comme un outil de rentabilité économique, de réussite sociale, de cohésion et d’intégration’’. Raison pour laquelle toute l’équipe municipale est satisfaite que Nianing soit doté d’un tel joyau pour le grand bonheur des amateurs du sport. ‘’Cette infrastructure sportive permet d’avoir un cadre adéquat offrant un minimum de confort pour la pratique du sport’’, a indiqué Maguette Séne. Pour qui, cet ouvrage revêt un intérêt tout particulier, compte tenu que c’est une plateforme adaptée à la pratique du basket, du hand-ball, du volley-ball et des arts martiaux. Mieux, au-delà du sport, ce stade, peut aussi servir à l’organisation de manifestation culturelle, religieuse ou politique. Composé de 600 places, le bienfaiteur Patrick Thélot promet de l’améliorer avec l’installation de toilette, de vestiaire, d’un logement pour le gardien. ‘’J’aime ce peuple, j’aime ce pays. Vous êtes un peuple digne et fort. La France et le Sénégal ont une longue histoire en commun. Le sang des sénégalais a coulé pendant les deux guerres mondiales. Nous vous devons beaucoup. Donc, il est normal que nous participons au développement du Sénégal’’, a témoigné Patrick Thélot. La cérémonie a eu lieu en présence de toutes les autorités coutumières, administratives, culturelles et religieuses de ladite ville. En outre, les autorités ont invité les populations à entretenir, dans un esprit citoyen, ce joyau, dont le directeur est Gane Gning.
NIANING INFOS

20/04/2017

TOUR CYCLISTE DU SENEGAL

Une dizaine d’équipes attendues au tour cycliste international du Sénégal 2017

Cyclisme02-une.jpg

Une dizaine d’équipes venant de plusieurs pays d’Afrique et d’Europe sont attendues au 16e Tour cycliste international du Sénégal (22-29 avril), a-t-on appris auprès des organisateurs.
Six étapes en ligne et deux circuits fermés sont au programme de cette compétition, précisent-ils dans un communiqué transmis mardi à l’APS.
De Dakar à Saint-Louis, en passant par Thiès et Kaolack, le 16e Tour cycliste international du Sénégal va se courir sur un total de 1082 km.
Voici la liste des équipes participantes :
Sénégal A, Sénégal B, Maroc, Mali, Gambie, Burkina Faso, République démocratique du Congo, Sovac (Algérie), Club de la défense (France), Chartrain (France), Embrace The Workad (Allemagne), Chils Bike (Angleterre), Team vélo+Basse-Terre (Guad"loupe), Natura Blue (Belgique), Global Cycling Team(Hollande).
Première étape, samedi 22 avril : Dakar-Niayes-Thiès (144km)
Deuxième étape, dimanche 23 avril : Thiès-Saint-Louis (182,5 km)
Troisième étape, lundi 24 avril : Saint-Louis-Pire (150 km)
Quatrième étape, mardi 25 avril : Circuit fermé de Thiès (88 km)
Cinquième étape, mercredi 26 avril : Thiénaba-Kaolack (134 km)
Sixième étape, jeudi 27 avril : Kaolack-Joal (142,5 km)
Septième étape, vendredi 28 avril : Somone-Plateau de Diass-Ngaparou (150 km)
Huitième étape, samedi 29 avril : Circuit fermé de la Corniche Ouest de Dakar (91 km)
APS

24/03/2017

SENEGAL 1 - NIGERIA 1

Amical Sénégal-Nigeria (1-1) : Les Lions rattrapés en fin de partie

6a797da5318d84d07dab659f4cb12fa1_L.jpg

Le premier match d’après Can 2017 des « Lions », hier au Hive Stadium de Londres, s’est terminé sur un nul (1 but partout) face au Nigeria. Après une première mi-temps vierge, le Sénégal a ouvert le score par Moussa Sow à l’heure de jeu et a longtemps cru à la victoire. Mais les « Super Eagles » sont revenus à la marque dans les 10 dernières minutes sur un penalty transformé par Kelechi Iheanacho, l’attaquant de Manchester City. Selon nos informations, la rencontre a été assez plaisante et très rythmée et engagée comme en témoignent les nombreux cartons jaunes distribués (3 côté nigérian et un pour le Sénégalais Cheikh Mbengue entré en cours de match).
Pour ce match de reprise après la Can où le Sénégal s’était arrêté en quarts de finale, éliminé aux tirs au but par le Cameroun, futur vainqueur de l’épreuve, Aliou Cissé avait lancé d’entrée 4 joueurs qui étrennaient leur première sélection dans la grande Tanière : Pape Seydou Ndiaye dans les cages, Moussa Wagué et Adama Mbengue, respectivement sur les flancs droit et gauche de la défense et Opa Nguette en attaque. Au total, le Sénégal s’est présenté dans un onze de départ totalement inédit (sans Sadio Mané entré seulement en milieu de seconde période) mais qui a plus ou moins tenu la distance.
A défaut d’une victoire qui leur tendait les bras, les « Lions » se contentent donc de ce nul sur lequel ils ne cracheront certainement pas. Maintenant, ils vont se tourner vers leur deuxième match de préparation, lundi à Charléty, en France, face aux «Eléphants » de Côte d’Ivoire.
Onze de départ du Sénégal : Pape Seydou Ndiaye, Moussa Wagué (puis Sadio Mané), Kalidou Koulibaly, Cheikhou Kouyaté, Adama Mbengue (puis Cheikh Mbengue), Idrissa Gana Guèye, Cheikh Ndoye, Salif Sané, Opa Nguette, Mame Biram Diouf, Moussa Sow (puis Famara Diédhiou).
Lesoleil

11/03/2017

LES LIONCEAUX EN FINALE

CAN U20 2017: le Sénégal défiera la Zambie en finale

Souleyman-Aw-170309-Inaction-BPP-300.jpg

L’équipe du Sénégal s’est qualifiée pour la finale de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans en battant celle de Guinée 1-0, le 9 mars à Ndola. Les Sénégalais affronteront les Zambiens le 12 mars à Lusaka.
Deux après sa défaite à domicile, le Sénégal va retenter sa chance en finale de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans. Battus 1-0 par le Nigeria en 2015, les Sénégalais feront cette fois face aux Zambiens, en finale de la CAN U20 2017.
Les « Lionceaux de la Téranga » auront une double pression, le 12 mars à Lusaka : celle du public, évidemment acquis à la cause des Zambiens ; et celle de l’histoire, le Sénégal n’ayant jamais remporté une Coupe d’Afrique de football (1).
Un penalty manqué en demi-finale
Pour pouvoir défier la Zambie en finale, les « Lionceaux » ont dû écarter les Guinéens en demi-finale du tournoi. Cette rencontre a été stressante pour Joseph Koto et ses joueurs. Ceux-ci ont certes ouvert le score rapidement par l’entremise d’Aliou Badji (12e). Mais ils ont ensuite manqué un penalty.
« Mes joueurs avaient la pression sur le terrain, a expliqué le sélectionneur. C’est pour ça que notre jeu était un peu décousu par moment. Le penalty qu’on a raté a beaucoup pesé sur nous. Dans ce genre de rencontre, si tu rates un penalty qui t’aurais permis de tuer le match, la pression pèse sur toi et l’équipe adverse se réveille ».
La Guinée pense déjà à la Coupe du monde
La sélection guinéenne ne s’est toutefois pas assez « réveillée » pour que la partie se prolonge au-delà du temps réglementaire. « La Guinée a produit du beau jeu par rapport à ses autres matches. Mais les dieux du football n’étaient pas avec nous aujourd’hui, a réagi le sélectionneur guinéen Mandjou Diallo. Maintenant qu’on est éliminé de cette compétition et qualifié pour la Coupe du monde, il faudra qu’on revoit un peu notre manière de défendre ».
Les Guinéens, tous comme les trois autres demi-finalistes (Afrique du Sud, Sénégal et Zambie), disputeront en effet la phase finale de la Coupe du monde des moins de 20 ans, prévue en Corée du Sud du 20 mai au 11 juin 2017.
(1) Sauf si l’on prend en compte la CAN de beach soccer remportée quatre fois par les Sénégalais. Le Sénégal a par ailleurs gagné les Jeux Africains 2015.
RFI

05/02/2017

SALY LES BOULES...

Pétanque : 450 boulistes attendus au tournoi international de Saly

petanque_tournoi_large.jpg

Le temps d'un weekend, Saly sera le point de convergence de la crème mondiale de la Pétanque à l'occasion de la première édition du tournoi international organisé par le club de la petite côte Saly bouliste.
Ce grand rendez-vous auquel répondront présents les plus grandes nations de la Pétanque mais aussi les clubs de renommée mondiale, aura lieu dans la période du 10 au 12 février prochain.
Doté d'un premier prix de deux millions de francs Cfa pour l'équipe vainqueur, ce tournoi international de Saly va se jouer en triplettes choisies. Toutefois il faut souligner que pas moins de 150 équipes sont attendues pour 450 boulistes.

infos: 00221/775740709 ou 00221/774291422 - salybouliste@gmail.com
Abdou Diawara/Seneweb.com

29/01/2017

TRISTE FIN DE CAN

CAN-2017 : aux tirs au but, le Cameroun élimine des Sénégalais dominateurs

maneetskkiani_0.jpg

Le Sénégal s'est incliné 0-0, 5 tirs au buts à 4 face au Cameroun. Dominateurs, les Sénégalais ont raté trop d'occasions. De ce duel de Lions, ce n'est pas le favori qui est sorti vainqueur. Aux Indomptables de jouer une demie finale de CAN.
Après l'Algérie et la Côte d'Ivoire un autre favori de la compétition est tombé.
Au terme d'un match étouffant, le Sénégal s'est incliné 0-0, 5 tirs aux buts à 4 face au Cameroun. Dominateurs sur l'ensemble du match, les Sénégalais n'ont pas trouvé la faille et ont raté trop d'occasions. Leur beau parcours lors de cette CAN-2017 s'achève par une immense déception.
Comme lors de la finale 2002 au Mali, le Sénégal s'est fracassé contre le Cameroun, et encore une fois après un 0-0 et des tirs au but.
Des Sénégalais dominateurs mais pas assez tranchants
L'issue est cruelle pour Sadio Mané, dont le talent a menacé de faire craquer les Lions Indomptables à plus d'une reprise : son tir au but a été arrêté par l'impeccable gardiens camerounais Fabrice Ondoa.
Benjamin Moukandjo, l'attaquant camerounais a lui fait partager sa joie: "C'est énorme d'autant plus que personne ne nous attendait là. Il y a que nous qui avons cru en nous. Le coach a fait un boulot extraordinaire. On savoure, on prend du plaisir."
Victoire tactique et psychologique des Camerounais
Pendant 90 minutes, le Sénégal a été dominateur, tant dans la possession de balle que dans les occasions, notamment avec un très bon Keita Baldé Diao. Puis, au cours des 30 minutes de prolongations, les Lions de la Teranga ont eu plusieurs occasions vraiment franches qu'ils n'ont pas su convertir.
Le Cameroun et son gardien, Fabrice Ondoa, avait la baraka et ils en ont tiré un avantage psychologique indéniable.Au fil des minutes, les Camerounais ont senti qu'ils pouvaient résister jusqu'au bout. S'ils se sont montrés dangereux, à quelques occasions, ils se sont souvent contentés de fermer le jeu.
C'est finalement le Camerounais Aboubakar qui a offert la victoire aux Lions Indomptables sur l'ultime tir au but. Le Sénégal peut avoir des regrets. En dépit de la qualité de son jeu, il vient de vivre une soirée de cauchemar qui renvoie les Lions de la Teranga à la maison. Les autres Lions vont, eux, se mesurer en demie finale au vainqueur du match entre le Ghana et la RD Congo ce dimanche à Oyem.
David GORMEZANO/France24

23/01/2017

LES LIONS B PARTAGENT

Football – CAN 2017 : pour l'Algérie, c'est déjà fini !

2006164-42118767-2560-1440.jpg
Tenus en échec face au Sénégal (2-2), les Fennecs sont éliminés de la compétition. Les Lions de la Téranga et la Tunisie se hissent en quart de finale.
Les Sénégalais de Pape Moussa Konate ont réussi à tenir en échec Adlene Guedioura et les Fennecs. Les Algériens sont éliminés dès le premier tour dans cette CAN.
L'espoir était mince et il a surtout été de courte durée pour l'Algérie. Présentée comme un outsider au début de la compétition, les Fennecs n'ont fait que de la figuration. Après un nul (contre le Zimbabwe 2-2) et une défaite (face à la Tunisie 1-2), ils devaient s'imposer contre le Sénégal, déjà qualifié, et espérer une défaite des Aigles de Carthage pour se hisser en quart de finale. C'est tout l'inverse qui s'est produit avec un nul (2-2) contre les Lions de la Téranga et un triomphe de la Tunisie (4-2). Retour sur un match où les Algériens n'ont pas eu le temps d'espérer.
Slimani avait montré la voie
Après un round d'observation en début de match, marqué par un centre de Sarr (1e), les Algériens accélèrent. Slimani jaillit au second poteau, récupère un centre d'Hanni et ouvre le score (0-1, 10e). Mais au même moment, la Tunisie éteint la lumière de l'espoir pour les Fennecs en faisant trembler les filets à Libreville grâce à Sliti (10e). Les Algériens pressent encore mais Mandi manque sa reprise (13e).
Progressivement, les Sénégalais reprennent confiance et Moussa Saw manque de peu son duel avec le portier algérien, Asselah (22e). Mahrez tente de répliquer (28e) et Saw se procure deux coup-franc consécutifs (29e, 31e) sans parvenir à contourner le mur. Les Lions de la Téranga monopolisent le ballon et les Algériens s'agacent, à l'image des cartons jaunes écopés par Ghoulam (39e) et Bentaleb (40e). Ils finissent par être sanctionnés : la frappe flottante de Diop transperce les cages d'Asselah (1-1, 43e). Dans le même temps, la Tunisie s'est déjà envolé (4-1 à la mi-temps).
Slimani et Saw font le show
A la reprise du jeu, les Fennecs repartent de l'avant. Slimani reprend un centre de Mahrez et tente sa chance : sa frappe contrée tape la barre transversale avant de passer la ligne de but (1-2, 51e). Une minute plus tard, Saw réplique avec un tir puissant à l'entrée de la surface de réparation qui ne laisse aucune chance à Asselah (2-2, 53e).
Ensuite, le rythme s'estompe, les fautes se multiplient (carton jaune pour Diedhou 73e). Slimani manque pourtant le triplé en croisant trop sa frappe face à Ndiaye (78e). Diamé bute une nouvelle fois sur le portier algérien (85e) alors que Mahrez manque le cadre de peu (88e). L'Algérie quitte donc la CAN sans avoir remporté un seul match !
Si la compétition s'achève donc pour les Fennecs, le Cameroun et la Tunisie se hissent en quart de finale. Les Tunisiens défieront le Burkina Faso samedi prochain (à 17 heures) alors que les Lions de la Téranga tenteront de s'imposer face au Cameroun samedi (à 20 heures, deux matchs à suivre en direct commenté sur Le Point Afrique).
Antoine Grenapin/Lepointafrique

22/01/2017

QUELLE AFFICHE EN QUART!

CAN 2017 : Sénégal - Cameroun, l’affiche des quarts de finale pour un choc Lions

senegal-zimbabwe-can-2017-qualifie-quarts-696x392.jpg

Le Sénégal, première équipe de la CAN 2017 qualifiée en quarts de finale affrontera le Cameroun le samedi 28 janvier à 19h GMT à Franceville. Un choc entre les Lions de la Téranga et les Lions indomptables.
Qualifiés dés leur deuxième match face au Zimbabwé, les Lions du Sénégal entrent dans les matchs à élimination directe sans avoir de pression pour le dernier match de groupe face à l’Algérie.Le Sénégal est certain de terminer à la première place.
Aliou Cissé et son staff doivent commencer à préparer ce match important. Face à l’Algérie, le Sénégal aura certainement à faire tourner son équipe et laisser ses cadres au repos, ce qui sera de très bonne augure. Le Cameroun avec son match nul face au Gabon, pays organisateur, dans le groupe A, n’a pu terminé que deuxième de ce groupe serré jusqu’à la dernière journée.
Fatima Diop/Senenews

19/01/2017

LES LIONS EN QUART DE FINALE

CAN: le Sénégal se qualifie

CAN-le-Senegal-premier-qualifie-pour-les-quarts-de-finale.jpg

Le Sénégal, après sa victoire contre la Tunisie lors de la première journée du groupe B (2-0), était en position de force dans sa poule. Et les Lions de la Terranga se sont imposés aussi ce jeudi soir contre le Zimbabwe (2-0).
La victoire d’Idrissa Gueye et de ses coéquipiers s’est dessinée en première période. Sadio Mane, sur une passe de Keita a ouvert la marque en début de rencontre (1-0, 9e), avant qu’Henri Saivet ne double la mise sur un sublime coup franc (2-0, 14e). Le Sénégal est qualifié pour le tour suivant de la CAN.
Constant Wicherek/footmercato

PETANQUE - 1ERE EDITION DU TOURNOI INTERNATIONAL DE SALY

LES «72H DE SALY» POUR BOOSTER LE SPORT BOULE AU SENEGAL

Saly-Bouliste-Club.jpg

La station balnéaire de Saly s’ouvre au monde des sports de boule avec les «72 heures» de pétanque qui se joue en triplettes choisies les 10, 11 et 12 février. Ce tournoi d’envergure, initié par Saly bouliste club en collaboration avec la Fédération sénégalaise des sports boules (Fssb), sera une première au Sénégal. Les organisateurs ont présenté hier, lundi 16 janvier, l’événement sportif qui devrait booster le niveau de la discipline au Sénégal. Le plateau promet d’être en tout cas relevé puisque pas moins d’une quinzaine équipe en provenance d’Afrique, d’Europe et d’Asie sont attendus sur les boulodromes de Saly.
La Petite côte sera le lieu de ralliement des boulistes de tout horizon à l’occasion des « 72 heures » de pétanque de Saly organisées les 10, 11 et 12 février 2017 par le Saly Bouliste Club en collaboration avec la Fédération sénégalaise des sports boules (Fssb). Bassirou Seck, président de Saly bouliste et Corinne Luiz, trésorière dudit club ont présenté hier, lundi, le format de cette compétition internationale qui verra la participation d’équipes d’une quinzaine de pays.
En attendant leur confirmation, le Maroc, le Liban, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie, le Mali, la France, le Bénin, la Belgique, la Suisse, le Burkina, la Guinée, la Tunisie et d’autres équipes de Thailande ou encore de la Suède sont attendus sur les boulodromes de Diambars, de la Pirogue et ceux de Terrou-Bi de Saly. Les organisateurs qui ont tablé sur un budget prévisionnel de 15 millions de FCfa entendent ainsi réussir le pari de l’organisation et faire de ce tournoi international, qui se tiendra tous les deux ans, un événement qui va magnifier l’adresse des joueurs sénégalais en pétanque.
Des joueurs qui se sont pourtant largement illustré au plan international à l’image de François Ndiaye «Fara», pensionnaire de Saly bouliste et ancien recordman mondial de tir de précision. Selon l’ancien entraîneur Biram Touré et Jacob Ndir, représentant la Fédération sénégalaise de sport boule, ce tournoi est en tout cas tout bénéfice dans l’évolution du sport boule puisqu’il constitue une occasion opportunité pour booster la discipline et qui va permettre à ses pratiquants de se mesurer avec le haut niveau mais surtout de préparer les «Lions» du Sénégal aux JO de 2020 au Japon où la pétanque deviendra enfin une discipline olympique à part entière.
Pour la compétition proprement, les 72 heures de pétanque vont se disputer en formule triplettes choisies. Chaque joueur engagé donnera 10 000 pour un total de 30 000 par triplette. La triplette vainqueur de ce tournoi recevra deux millions. Un million pour l’équipe finaliste. Les demi-finalistes recevront chacune 650 000 et les quart de finalistes 320 000 par formation.
A noter qu’une Coupe des nations, traditionnellement désignée consolante, est prévue à cet effet pour les équipes éliminées prématurément dans les phases de poules.Pour résorber le déficit en arbitrage constaté au niveau de la pétanque sénégalaise, une session de formation en arbitrage national sera au menu et sera dirigée par l’arbitre international de pétanque.
Patrick Grignon/Omar DIAW/Sudonline

16/01/2017

EXCELLENTS DEBUTS POUR LES LIONS!

Des Lions braves et combattants venus à bout d’une belle équipe de Tunisie, selon Aliou Cissé

10966995-18160676.jpg

Le sélectionneur national, Aliou Cissé a qualifié son équipe qui a battu celle de la Tunisie par 2-0 de ‘’brave et combattante face à une belle équipe de la Tunisie qui a dominé par moments’’.‘’Je suis satisfait de la victoire même si par moments notamment en première période, on a beaucoup souffert’’, a dit le sélectionneur national en conférence de presse.
Evoquant la victoire pour le premier match, il a indiqué qu’il était important et dans le haut niveau, le plus important reste la victoire.
‘’Je ne suis pas content de la défense, je n’ai pas aimé et c’est à ce niveau qu’il faut rectifier’’, a-t-il dit soulignant que son arrière garde a été fragile par moments.
Au sujet de la performance de son gardien de but, Abdoulaye Diallo élu homme du match, le capitaine des Lions à la CAN 2002, a rappelé que toute grande équipe a besoin d’un grand gardien.
‘’Il n’a pas eu beaucoup de choses à faire pendant les éliminatoires et ce n’est pas le cas ce soir où il fait un grand match’’, a-t-il relevé.
Au sujet du Zimbabwe, le prochain adversaire, Aliou Cissé a laissé entendre que cette équipe qui a donné du fil à retordre à l’Algérie (2-2) est loin d’être un manchot.
‘’Nous allons bien préparer ce match après le repos de demain (lundi)’’, a-t-il assuré au sujet de cette deuxième sortie prévue le jeudi 19h à 19h GMT.
APS

11/01/2017

DES LIONS PROMETTEURS GAGNENT ENCORE

CAN 2017: Matchs de préparation des lions, ces joueurs qui ont brillé

15940954_1044840575621486_5259943741887614230_n-696x392.jpg

Les lions ont disputé jusque-là deux matchs de préparation en vue de la CAN 2017 qui va débuter ce samedi 14 janvier 2017. Des joueurs ont tiré leur épingle du jeu laissant Aliou Cissé une marge de manœuvre beaucoup plus large.
D’abord victorieux face à la Libye par 2 buts à un, avant de venir à bout des congolais (2-0), les lions ont ainsi bouclé leurs matchs de préparation pour la CAN 2017. Durant ces deux matchs, des joueurs se sont montrés très à leur avantage.
Kalidou-Kara, la paire qui rassure derrière :
Ils sont costauds derrière et comme à l’accoutumée lors qu’ils sont alignés ensemble, ils ont eu à remplir leur rôle. Aujourd’hui Kalidou et Kara Mbodj ont joué ensemble durant une trentaine de minutes et ont montré une certaine assurance qui devrait grandement plaire à Aliou Cissé.
Saliou Ciss, Zargo Touré, on défend avant toute chose :
Jamais durant les deux rencontres, ces deux défenseurs n’ont pu être inquiétés par les attaques adverses. Bien solides sur leurs bases Saliou Ciss et Zargo Touré à l’image de leurs performances en club ont assuré le travail premier qui leur est assigné, bien défendre.
Gana Guèye, Pape Kouly Diop, Pape Alioune Ndiaye, Kouyaté Cheikhou : Aliou Cissé a le choix
Devant la défense, Idrissa Gana Guèye à ratisser large dans un style qui lui est connu. Le joueur d’Everton a annihilé les attaques adverses et a contribué au jeu des lions. Pape Alioune Ndiaye, dans la lignée de ses performances en club a été décisif et très présent dans l’entre-jeu. Pape kouly Diop aussi s’est montré à son avantage : une passe décisive contre la Lybie, une maîtrise technique parfaite lors de la rencontre contre les congolais, son coup-franc en première mis-temps a failli terminer sa course au fond des filets. Quant Kouyaté, en capitaine courage, il a encore montré sa capacité à occuper plusieurs postes et a toujours y être performant.
Sadio Mané, Diao Baldé Keïta et Ismaïla Sarr puissance 47 :
47, comme l’addition de leur numéro respectif, ces trois joueurs ont montré toute leur aisance durant ces deux matchs. Sadio Mané qui n’a lui disputé que celle les opposant au Congo a montré sa classe et sa technique au-dessus de la norme. Dans une action dont il est à la source, sa passe pour Biram Diouf aurait pu trouver plus heureuse fin. Keïta Diao Baldé a été décisif contre les Diables Rouges, l’ancien de la Masia a encore une fois de plus montré ses capacités de finisseur. Ça va vite, ça percute, ça marque alors qu’il n’est que le benjamin de l’équipe, Ismaïla Sarr a montré qu’il n’avait pas de complexe et a joué sa partition comme il se doit.
Deux matchs de préparation qui ont ainsi permis à Aliou Cissé de mieux juger sa préparation avant de s’envoler pour France-Ville demain matin.
Mamoune Tine/Senenews