15/01/2018

TOURISME A DAKAR

Les incontournables de la capitale sénégalaise

dakar.jpg

Ce petit pays de l’Afrique de l’Ouest est une destination touristique prisée grâce à son accessibilité, ses très belles plages, l’hospitalité légendaire de sa population et aussi pour ses nombreuses attractions. Cette semaine, Jumia Travel vous livre un petit guide des Incontournables de Dakar la capitale sénégalaise.
Visiter l’île de Gorée
Au large de Dakar, l’île millénaire est la gardienne de l’histoire douloureuse qu’a été l’esclavage. Classé patrimoine mondial de l’Unesco, Gorée a conservé son architecture d’en-temps ; on peut y visiter la Maison des esclaves, le Musée historique de l’histoire du Sénégal, l’église Saint-Charles-Borromée, le Castel qui surplombe l’île.
Visiter le monument de la renaissance
Erigé sur l’un des sommets des collines des Mamelles, le Monument de la Renaissance de Dakar vous assure une visite paisible et simple dans l’un des coins les plus sympas de la capitale. A l’entrée, vous allez vous rendre compte qu’il faut gravir 197 marches afin d’accéder au pied de la sculpture géante. La visite commence par le rez-de-chaussée très joliment décoré par des tableaux et tapisseries provenant de toute l’Afrique. Les ascenseurs conduisent au sommet ; là vous aurez une vue imprenable sur la ville et c’est époustouflant.
Faire les marchés
C’est l’activité préférée des sénégalaises. Dakar possède de grands marchands surchargés et tellement exotiques. Le marché de Tilène est un peu le marché africain : on y trouve des produits venant de toute l’Afrique de l’Ouest ainsi que beaucoup de produits frais. Celui de Sandaga est plus un marché aux puces om on trouve du tout ; de l’électronique, à l’habillement en passant par les légumes et autres denrées alimentaires. Le Marché Kermel aussi surnommé le marché toubab est le marché de la plupart des expatriés. Le bâtiment à lui seul vaut le détour sur les lieux. Il a une architecture unique et attrayante ; on y trouve fruits et légumes frais, poissons et viandes ainsi que des boutiques artisanales.
Manger à la plage
Les côtes sénégalaises sont poissonneuses et Dakar regorge de plages où débarquent chaque jour des centaines de pirogues ; ici c’est la pêche artisanale qui prédomine. A la Pointe des Almadies, sur la plage de Soumbédioune et celle dite de Cassation on trouve des vendeuses de grillades de poissons frais. En été, ces plages sont prises d’assaut et on y déguste beaucoup poissons et fruits de mer.
Dakar By Night
La vie nocturne est agréable et on y trouve un programme pour tous les goûts. Vous pourrez ainsi déambuler dans les rues vides du Plateau ; sur l’avenue Georges Pompidou à partir du rond-point Sandaga vous trouverez bars, boites de nuits et restaurants. De l’autre côté de la ville dans la zone des Almadies, c’est un autre décor ; pour les amateurs de fêtes fiévreuses c’est l’endroit conseillé. Ici les soirées sont arrosées et les boîtes de nuit bondées.
Ismael Cabral Kambell/afrik.com

22/04/2016

LE LYCEE JEAN MERMOZ RECRUTE

Le lycée Jean Mermoz de Dakar recrute pour la rentrée 2016

senegal,dakar

Des postes sont à pourvoir pour la rentrée 2016 en contrat local. Les recrutements se font au niveau école primaire, Collège/Lycée et Vie scolaire.
A noter que la nature des postes à pourvoir et leur définition sont susceptibles d’évoluer. Le dossier de candidature est à télécharger sur le site du lycée au lien suivant : http://www.lyceemermozdakar.org/Offre+emploi
Ce dossier complété doit être adressé par voie postale au proviseur du lycée ou déposé à l’entrée principale de l’établissement auprès de M. Diatta Bernard.

ADFDakar

15/06/2014

Un nouveau Dakar passe par vous!

Questionnaire pour la ville du futur
Dakar-Aerial1 copier.jpg
Bonjour. Je m'appelle Pape Bamar Kane. Je travaille sur un projet permettant de connaître les attentes des sénégalais sur ce qui pourrait être un nouveau Dakar. Vous trouverez ci-après un lien vers un questionnaire. Celui-ci fera l'objet d'une étude approfondie et pour cela, nous avons besoin d'un maximum de réponses.  Il serait très apprécié si vous pouviez y répondre mais aussi partager ce lien et encourager cette initiative afin que nous ayons l'avis d'un maximum de personnes. D'avance, un tout grand merci!
https://docs.google.com/forms/d/11ZMMAtz4RC0YmZd0HiOzkIqyxvsWVeIA7ES55TRQCT8/viewform

22/04/2013

Le vrai "Dakar" revient

Rallye : Sonangol Africa Eco Race

fef20a65-e7f3-4b47-fdf9-957129108363.jpg

Trois formules : Le Sonangol Race, Race Classic et Eco Race

Du 29 décembre 2013 au 11 janvier 2014

La 6ème édition du Sonangol Africa Eco Race qui relie le Maroc au Sénégal débutera le 29 décembre. L'épreuve partira du Maroc pour rejoindre le Lac Rose à Dakar le 11 janvier 2014 après onze étapes et une journée de repos.

Le parcours n'est pas encore connu mais une chose est sure il offrira aux participants des paysages et surfaces variées. Il permettra aux participants d'évoluer dans différentes zones pour faire varier les difficultés. Logés dans des bivouacs tout confort, les pilotes pourront évoluer dans un décor authentique.

3 formules, Race, Race Classic et Eco Race

Les organisateurs proposent trois formules pour accéder au Rallye. Le Sonangol Africa Eco Race est accessible aux motos, auto, SSV et constitue la course de base qui reprend toutes les étapes. Pour les amateurs de motos anciennes, le Sonangol Africa Eco Race Classic est ouvert aux véhicules construits avant 1986. Pour ceux qui souhaitent vivre l'expérience à leur rythme, le Sonangol Africa Eco Race Raid permet aux pilotes d'évoluer sans chrono.

Pour les inscrits, l'aller retour des véhicules Europe/Afrique, le passage aller bateau des participants, les bivouacs (restauration et hébergement), le ravitaillement essence en spéciale pour les motos et quads, les assurances des véhicules en Mauritanie et Sénégal et la remise des prix sont inclus dans le prix.

Cette année, les organisateurs négocient des partenariats avec des compagnies de transport, pour proposer des tarifs à bas prix. Affaire à suivre...

http://www.africarace.com

04/03/2013

Dakar au bord de l'asphysie

Dakar, 30e ville parmi les plus polluées de la planète

56dab2b3675237b0ba79395c67ee9ae4_XL.jpg

Un seul train de banlieue le matin et un autre le soir. Tel est le niveau, dérisoire, d'activité des transports ferroviaires à Dakar, ne laissant d'autres alternatives que l'automobile individuelle ou quelques vieux autocars aux 3 millions d'habitants.

Ce qui explique pourquoi la capitale du Sénégal est si mal placée dans le classement de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), aux alentours du 30 e rang parmi les villes les plus polluées de la planète. « Le taux de particules de moins de 10 microns atteint 145 microgrammes par mètre cube d'air » (contre 42 à Paris), souligne Frédéric Bouvier, directeur exécutif du Laboratoire central de surveillance de la qualité de l'air à Dakar. Cet institut est une initiative sans précédent dans un pays du Sahel.

Du Sahel, précisément, « proviennent des vents de sable qui aggravent l'effet des embouteillages », signale Laurent Godefroy, conseiller développement durable de l'ambassade de France. Les usines locales, qui concentrent les quatre cinquièmes des industries sénégalaises, contribuent aussi aux maladies respiratoires, malgré l'influence généralement bienfaisante des vents de la mer.

Les pouvoirs publics ont pris peu de mesures, hormis l'interdiction des véhicules européens de plus de cinq ans, alors que des tacots particulièrement polluants sont importés d'autres pays.

L’absence de données relatives au suivi de la pollution atmosphérique et la faible prise en compte de la qualité de l’air dans les secteurs des transports et de l’industrie ont amené le Gouvernement du Sénégal à mettre en place un laboratoire de suivi des émissions atmosphériques.

Certaines zones de la région de Dakar sont confrontées à des niveaux de pollution au-delà des limites définies par la norme NS-05-62. Les polluants concernés sont particulièrement, le SO2, les BTX, l'ozone et les particules (PM10 et PM2.5).

Jean Louis dimanche/Dakar-echo

15/01/2011

Thierry Sabine

Le 14 janvier 1986, il y a 25 ans...

327254839_small.jpg

Daniel Balavoine, Thierry Sabine. C'est ce dernier qui, voici plus de 30 ans, me fit découvrir le Sénégal. Juste une pensée, une reconnaissance. Salut vous deux! J'ai bien voyagé, bien rêvé grâce à vous!

23/01/2010

Dakar en chanson

Clip photo "Dakar" sur une chanson de Pierre Vassiliu: "Georges"

(pour écouter la chanson, coupez le chanson de fond sonore en allant cliquer tout en bas de la colonne de droite de ce blog)